AMIENS SC : À Sochaux pour taper un gros

football ligue 2 amiens vs guingamp 039 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Alors que l’Amiens SC entame une nouvelle semaine à trois matchs, cela commence dès ce samedi par le déplacement sur la pelouse du 4ème, Sochaux.

La stat est terrible. Tandis que les Amiénois ont pris 19 points lors de leurs 10 matchs contre les équipes à partir de la 12ème place, ils n’en ont obtenus que 6 à l’occasion de leurs 12 confrontations avec des équipes du top 11 du championnat. Pas la moindre victoire, et même seulement deux nuls sur les six rencontres disputés face aux cinq premiers. Les deux dernières en date ? Des courtes et frustrantes défaites 1-0 contre le Paris FC puis Ajaccio : « On a au moins deux occasions contre Paris, on en a trois ou quatre contre zéro quand on est mené contre Ajaccio. » Des matchs qui ont tout de même laissé dans l’esprit de Philippe Hinschberger l’idée que ce sont des formations que son équipe peut regarder dans les yeux. Mais qui incite aussi d’une part à la méfiance : « Paris, c’est une forteresse, c’est leur force, Ajaccio a un réalisme très froid, ce sont des équipes qui savent gagner 1-0. Il faut être très concentré du début à la fin parce que ce genre d’équipe n’a pas besoin de 7 occasions pour marquer. »

Alors, l’idée de ce samedi, ce sera de briser ce plafond de verre ? Oui et non, si l’on en croit Philippe Hinschberger. Bien sûr, il compte bien venir en conquérant pour aller chercher la victoire, et non en victime expiatoire parce que « on a besoin de victoires pour se mettre au chaud », mais affirme-t-il « on n’en est pas à s’enorgueillir de vouloir battre les gros. J’ai même envie de dire qu’il vaut mieux surtout battre les équipes de notre championnat à nous. » Un raisonnement qui peut être prolongé quant au match qui suit, presque dans la foulée, à Monaco, en Coupe de France. Car si le technicien samarien admet être « très heureux » d’avoir ce quart de finale à jouer, « il ne faut pas que ça nous détourne de notre objectif » qu’est le maintien en L2.

football ligue 2 amiens sc vs grenoble 029 leandre leber gazettesports
Eddy Gnahoré compte bien valider les progrès affichés dans le jeu par une victoire contre une équipe figurant dans le haut de tableau.

Pour Eddy Gnahoré, cadre retrouvé du coach picard, auteur de « matchs solides » selon ce dernier, il existe néanmoins un enjeu, d’ordre plus psychologique, à battre enfin une équipe qui compte de ce championnat, afin de valider les qualités dont le groupe « est conscient » : « Je pense que c’est le moment de s’offrir une victoire référence, on a fait de belles choses durant novembre, décembre, mais contre les plus gros, on n’a pas réussi à saisir l’occasion, même si je pense qu’on ne méritait pas ces défaites. Si on veut confirmer les qualités qu’on a dans le groupe, on doit tout faire pour battre un gros. »

Toujours en forme, mais moins effrayant

Un gros, c’est en effet bien ce que va affronter l’Amiens SC, « une équipe dynamique, avec de très bons joueurs » dont Gaetan Weissbeck et Aldo Kalulu que pointe particulièrement Philippe Hinschberger. Pour autant, et bien que les Doubistes aient pointé le bout de leur nez au premier rang de la L2 à la faveur de matchs reportés, Sochaux n’est pas dans sa meilleure forme. Bien sûr, avec une série en cours de 6 matchs sans défaite, c’est tout à fait relatif, mais avec seulement 3 victoires lors des 10 derniers matchs, c’est notamment un moins bon bilan que les Picards qu’affichent les hommes d’Omar Daf, 14 points contre 16. Bien loin des 7 victoires en 10 rencontres également, réalisée entre août et la mi-octobre, ce qui en faisait à l’époque la meilleure équipe du championnat, ex aequo avec le Téfécé, grâce à une défense de fer qui s’est largement ramollie (3 buts encaissés soit la meilleure arrière-garde, puis 12).

Alors, une équipe plus prenable pour un ASC au complet. Peut-être serait-ce trop présomptueux, mais les Picards auraient bien tort de ne pas y croire. Les aficionados de pronostics pour la Ligue 2 aussi.


Ligue 2, 23ème journée

Samedi 5 février, 19h, Stade Auguste Bonal, Montbéliard : FC Sochaux-Montbéliard (4ème, 40 pts) – Amiens SC (13ème, 25 pts)

Le groupe amiénois : Gurtner, Thuram – Mendy, Xantippe, Sy, Gene, Pavlovic, Lomotey, Fofana – Lusamba, Gnahoré, Benet, Lachuer, Zungu – Badji, Bamba, Arokodare, Akolo


Morgan Chaumier

Crédit photos : Léandre Leber – Gazettesports