HOCKEY SUR GLACE : Fin de série pour les Gothiques d’Amiens

hockey ligue magnus gothiques amiens boxers bordeaux gazettesports kevin devigne 31
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Avec une équipe très affaiblie, les Gothiques s’inclinent logiquement à Grenoble, après avoir tenu une demi-heure (5-0). Cette défaite met fin à la série de 8 victoires. Mais Amiens peut toutefois rebondir dès ce samedi à Nice.

Avec trois quarts d’heure de retard, le match peut enfin commencer. Dans les cages amiénoises, on retrouve Lucas Savoye, tandis qu’Antonin Plagnat vient prêter main forte à la défensive, en l’absence de Romain Bault. En attaque, Donat Szita effectue ses premiers pas en ligue Magnus.

Après quelques secondes de jeu, le gardien des Gothiques est le premier à être sollicité. Les choses se compliquent rapidement, puisque Yohan Coulaud quitte la glace sur une blessure à l’épaule et ne reviendra pas sur le banc. Sans surprise en début de match, les Brûleurs de Loups dominent les débats. Dylan Fabre trouve le poteau après 3’30 de jeu. Les actions sur la cage des Gothiques se multiplient. La pression s’accentue après un faire trébucher de Plagnat sur Sacha Treille (8’33). En infériorité, Amiens est proche de marquer sur un contre, mais la rondelle échoue sur la barre. Aurélien Dair réalise un numéro dans la défense des visiteurs, mais ne conclut pas (14′). Moment important lorsque les Picards pensent ouvrir le score par l’intermédiaire de Klemen Pretnar, qui dévie du gant un lancer de Boivin (14’58). Malgré la décision de la vidéo, la tendance s’inverse quelque peu dans le jeu, puisque les Samariens ont plus d’espace pour s’exprimer. Un dernier coast-to-coast de Pierre Crinon, le nouveau défenseur grenoblois, ne donne rien et on en reste là à la pause.

Grenoble force le verrou d’Amiens…

Les hommes d’Anthony Mortas reprennent fort dans le deuxième tiers, avec un premier lancer dangereux de Pearce (21′). On retrouve le Canadien dans la foulée, pour servir son compatriote, Alexandre Boivin, qui croise trop son tir. Le cerbère isérois, Jakub Stepanek, se met en évidence, en repoussant les tentatives de Klemen Pretnar (24′) et Taavi Tiala (25′). Les joueurs de Jyrki Aho sont dans le dur, alors le coach demande un temps mort (25’21). Une décision salvatrice, puisque les débats se rééquilibrent et tournent rapidement en faveur des Brûleurs de Loups. Au terme d’un powerplay (27’05), Sacha Treille arme en lucarne pour l’ouverture du score (29’17 : 1-0). Sur l’engagement, les Grenoblois sont pénalisés pour deux minutes suite à une charge irrégulière de Baylacq (29’36). Mais ils défendent parfaitement cette phase de jeu, en empêchant les Amiénois de s’installer. L’omniprésent Nicolas Leclerc se voit à son tour pénalisé (32’30). En infériorité, les coéquipiers d’un Lucas Savoye impérial, défendent tant bien que mal leur cage. Rouhiainen échoue sur le montant, puis le gardien réalise un arrêt de grande classe sur un but tout fait. En contre, Plagnat arrive à trouver un bon shoot. La fatigue se faisat sentir, les Samariens sont pénalisés pour un surnombre (35’51). La pénalité de trop, puisque Dylan Fabre, servi dans une position idéale, ne se fait pas prier pour faire le break (36’15 : 2-0). En fin de période, Damien Fleury est sanctionné, le powerplay ne donne rien. Et à son retour sur la glace, le capitaine de l’équipe de France touche l’équerre.

…et se met à l’abri

La réaction des Gothiques se fait attendre. Après 3 minutes de jeu, ils n’ont pas pris le moindre shoot à la cage. A l’inverse, les Grenoblois sont en feu et font grimper le score. Savoye réalise encore un bel arrêt, mais il ne peut éviter la reprise d’Aurélien Dair (42’57 : 3-0). Les hommes d’Anthony Mortas ont pris un coup sur la tête et encaissent même un quatrième but dans la foulée (43’28 : 4-0). L’entraîneur prend un temps mort pour tenter de remobiliser ses troupes. L’espoir renaît, quand en l’espace de 40 secondes, les Brûleurs de Loups subissent deux pénalités (46′ et 46’41). Un double avantage dont sort vainqueur Jakub Stepanek. Pierre Crinon se montre à son tour indiscipliné (49’02 : 2 + 10), mais les locaux sont en réussite sur les unités spéciales. En fin de période, la fatigue s’empare des Amiénois et les pénalités se ramassent à la pelle (50’59 ; 56’44 ; 58’04). Une situation dont les Grenoblois profitent pour inscrire un cinquième et dernier but, après un tir sur réception de Bisaillon (58’27 : 5-0).

Plombés par les blessures, les Gothiques d’Amiens n’avaient pas les armes pour rivaliser avec Grenoble. Ils vont pourront reprendre du poil de la bête sur la patinoire Jean-Bouin dès samedi soir, chez les Aigles de Nice.

Grenoble – Amiens : 5-0 [(0-0)(2-0)(3-0)]

Buts Grenoble : Treille assist’ Champagne 29’17 ; Fabre assist’ Poukkula et Deschamps 36’15 (SN) ; Dair assist’ Champagne et Treille 42’57 ; Champagne assist’ Treille ; Bisaillon assist’ Hardy et Deschamps 58’27 SN


Julien Benesteau

Crédit photo (archive) : Kevin Devigne – Gazettesports.fr