EDITO : Bernard Hinault a toujours son franc parler

720px bernard hinault critérium du dauphiné 2012 prologue (2)
Ⓒ Bernard Hinault lors du Prologue du Critérium du Dauphiné 2012
Publicité des articles du site GazetteSports

Intéressante l’interview de Bernard Hinault dans un quotidien régional. Ceux qui ont la chance de l’approcher ne seront pas surpris de ses déclarations qui concernent évidemment le cyclisme d’aujourd’hui et qui traduisent une sorte de morosité.

Les deux principales questions ont évidemment porté sur la date d’une victoire d’un Français dans le Tour de France et son opinion sur Julian Alaphilippe. Bernard Hinault est le dernier Français à s’être imposé dans le Tour de France et franchement, ce n’est pas demain que le Breton connaîtra son successeur. Dès lors, si tel était le cas, le Blaireau entrerait directement dans les ordres et deviendrait curé ainsi qu’il l’a déclaré.

Non tout simplement il ne faut pas rêver : les professionnels français ne sont pas en mesure de gagner pour un bon moment encore le Tour de France. Y compris Thibaut Pinot qui fera peut-être un grand Tour mais pas pour le gagner. Y compris aussi Julian Alaphilippe qui est un peu le sosie de Hinault et qui sera en mesure de remporter des étapes et de porter le maillot jaune mais pas au point de le ramener à Paris.

Selon Bernard Hinault, nos Français sont trop vite gâtés et en oublient la rigueur, la volonté. Hinault a noté que nos meilleurs Français couraient pour une formation étrangère où règne la discipline et une meilleure préparation.

Ce que dit aujourd’hui Bernard Hinault, rappelons que l’ancien champion du monde Laurent Brochard, champion du monde 1997, et que nous avions rencontré avant une épreuve à Blangy sur Bresle, nous avait déclaré exactement la même chose. En ce sens qu’il aurait un successeur plus rapidement que Bernard Hinault. Il avait vu juste puisque Julian Alaphilipppe lui a succédé.

Toujours dans cet entretien, Bernard Hinault se montre d’autant très pessimiste au sujet de l’avenir du cyclisme professionnel français. Il avait vu juste quand il nous avait déclaré avant le départ d’une édition de la Côte Picarde, voici quelques années, que l’Afrique allait bientôt s’éveiller (Gabon, Rwanda etc) et qu’un jour, nous verrions débarquer les Chinois…


Lionel Herbet 

Crédit photo : Matthieu Riegler, Wikimedia Commons

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.