LAMVB : La main n’a pas tremblé

gazettesports lamvb harnes b 2
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Opposées à la lanterne rouge, VC Harnes « B », les demoiselles de Clément Bevilacqua ont fait l’ouvrage. Elles signent un deuxième succès en autant de sorties en cette nouvelle année.

Un succès (3-0) et une place sur la troisième marche du podium. C’est l’équation que le Longueau Amiens Métropole VB a su résoudre dimanche, dominant les réservistes de Harnes. « Certains affirmeront que vaincre était légitime face un adversaire n’ayant toujours pas ouvert son compteur. J’oserais souligner que ces confrontations sont parfois les plus compliquées à remporter ». Sans réellement l’admettre, Clément Bevilacqua semblerait vouloir faire référence à une dernière manche durant laquelle Kessie Couvert Dumesny et consorts ont pris leur temps et tardé à l’enlever.

Il a manqué de tonicité, de dynamisme. Les échanges se sont trop souvent disputés sur un faux rythme

Clément Bevilacqua

« Nous avons, il est vrai, accusé un 8/16 avant de nous ressaisir. Nous reprendre et faire la différence ». S’il évoque ce scénario de manière détachée, le responsable technique local s’empressera de le souligner aux intéressées. Un effectif qui s’est (peut-être) laissé « griser » par la nonchalance de ce duel. « Il a manqué de tonicité, de dynamisme. Les échanges se sont trop souvent disputés sur un faux rythme » soupirait celui qui avoue avoir (re)découvert un LAMVB « en réaction ». Trait de personnalité que l’équipe serait bien inspirée de corriger lors de la réception d’un AC Touquet Volley Ball & Beach, actuellement dans une spirale négative. « C’est un rival qui nous ressemble, qui laisse apparaître parfois des similitudes dans le comportement ».

Les rencontres à venir vous nous permettre de nous améliorer encore et encore. C’est ainsi que l’on progresse. 

L’accent perfectionniste délaissé, Clément Bevilacqua admettait avoir apprécié l’homogénéité d’un LAMVB (encore) privé de Li Ywei. « Nous avions décidé de ne la solliciter que si nécessaire, sans faire offense aux Nordistes » argumentait-il encore. Satisfait également de la prestation de Julie Canlers « laquelle s’est bien intégrée dans ce groupe ».

Dorénavant tranquille, le maintien en poche – « mathématiquement rien n’est acté mais… » – le LAMVB va donc pouvoir enfiler cette tenue de trouble-fête qui semble lui sied à merveille. Car pas question de « finir en roue libre » rappelle le coach amiénois. Une perspective qui, d’ailleurs, ne lui a jamais traversé l’esprit. « Les rencontres à venir vont nous permettre de nous améliorer encore et encore. C’est ainsi que l’on progresse. » A bon entendeur…

gazettesports lamvb remise

(1) En marge de cette confrontation, les demoiselles du LAMVB ont souhaité célébrer, comme il se doit, l’anniversaire de Thibault Sauval, kinésithérapeute au sein du club. Par la victoire mais également une petite attention « personnelle ».


LONGUEAU. Gymnase Pellerin. Longueau Amiens Métropole VB bat VC Harnes « B » 3-0

(25-16 en 24’ ; 25-16 en 24’ ; 25-19 en 28’) Arbitres : MM. Winckelmuller et Tranchant.

LAMVB : Chloé Gadiou, Samantha Careel, Julie Cadart, Leïla Loubard, Florence Leclère, Li Ywei, Julie Canlers, Blandine Popek, Kessie Couvert Dumesny, Stela Vukasovic, Julie Devaux.


Fabrice Biniek

Crédit photos : Corinne Carreel