AUC PLONGÉE – Bernard Bouquet : « On a réalisé un effort important pour relancer le club et ça a fonctionné »

auc plongée
Ⓒ AUC Plongée
Publicité des articles du site GazetteSports

Bernard Bouquet, président du club de l’AUC Plongée revient avec nous sur cette année 2021 et sur les attentes de 2022

Quel bilan faites-vous de cette année 2021 ? 

Un bilan un peu mitigé, puisque pour la première partie de 2021 il y a eu beaucoup de restrictions sanitaires, puis de septembre jusqu’à la fin de l’année, enfin la reprise. Nous avons fait un effort important pour relancer le club et cela a fonctionné. Donc la saison a bien repris en septembre avec de nouveaux adhérents. Financièrement, nous avons fait un gros effort sur le prix des cotisations, afin de ne pas trop pénaliser nos licenciés, sachant que l’année précédente était presque une année blanche. 

Quel est votre meilleur souvenir cette année ? 

Le séjour que nous avons fait en Espagne pour valider des niveaux. Nous étions une belle équipe sympathique. Cela nous a permis de replonger. Pour aller un peu plus loin, le redémarrage du club avec l’inauguration de notre nouveau local compresseur que l’on a fini d’aménager et enfin le retour des adhérents dans les différentes activités. Le fait que les personnes participent de nouveau dans le monde associatif me semble quelque chose de très fort. 

Quel est votre pire souvenir cette année ? 

Le pire souvenir, c’est l’annulation brutale de certains événements et activités, suite à la Covid. 

La covid a eu un impact important sur votre club ? 

Oui, car nous avons perdu beaucoup d’adhérents, nous devions être dans les 70 à l’origine et nous sommes tombés à 50. Actuellement, les chiffres sont bons nous sommes remontés à 65 avec 20 % de nouveaux adhérents, ce qui n’est pas mal. On vient par ailleurs d’avoir une nouvelle inscription donc nous sommes à 66 mais le dossier n’a pas encore été déposé donc je ne l’ai pas comptabilisé dans mes chiffres. Parmi ces 65 adhérents nous avons 34% de femmes et 66% d’hommes, ce qui représente une belle progression pour le club.

Quand et où ont lieu les activités aquatiques ? 

La piscine du Nautilus nous accueille toujours dans de bonnes conditions. Nous disposons d’un créneau nage supplémentaire les vendredis soirs, ce qui permet à nos apnéistes d’améliorer leurs immersions dynamiques. Il y a différents types d’activités, on a de la nage qui se déroule le mardi de 19h15 à 22h30, on a le mercredi de 19h15 à 20h15 mais également de 21h30 à 22h30 et le vendredi de 21h30 à 22h30. En parallèle de la nage, le mercredi, on a accès à la fosse de plongée avec une profondeur de 15 mètres, de 19h15 à 22h30. 

auc plongée 3
L’AUC Plongée au cours d’une sortie en milieu naturel

Au niveau des adhérents on peut retrouver tous les niveaux ? 

Oui, nous commençons par les débutants bien entendu, qui se transforment en N1. Ensuite nous avons tous les niveaux de plongées traditionnels (N2, N3, N4, initiateur, moniteur fédéral 1er et 2ème degré) 

Quelles formations peuvent être effectuées ? 

Nous formons les niveaux, 1, 2 et 3. Pour le niveau 4, le candidat doit se rapprocher du CODEP (comité départemental). Egalement, nous formons les RIFAP, ce sont les réactions d’interventions face à un accident de plongée, c’est le secourisme du plongeur. Et puis en parallèle nous avons, dans notre club, des commissions spécialisées qui forment : Des apnéistes, des biologistes à l’environnement subaquatique, également nous nous entrainons à la nage avec palmes. Depuis septembre, nous avons validé des formations par la délivrance de diplômes : trois ont obtenu le niveau 2 technique, un a obtenu le niveau 3 technique, un a obtenu le niveau 1 de photographie subaquatique et un a obtenu le niveau 1 de biologie subaquatique. 

Quand se déroulent les formations ? 

Les formations ont lieu tout au long de l’année. Chaque mercredi on reçoit les adhérents et à l’aide des encadrants, nous formons les groupes de niveaux. Cela permet d’apprendre les rudiments de la plongée et de les former vers les niveaux 1, 2 et 3. Les cours se font à la piscine, certains entrainements se font en milieu naturel. Les validations de niveaux se font en milieux naturels. Nous disposons de la base nautique de st-Sauveur, en partenariat avec l’UFOLEP, nous allons également dans les carrières en Belgique : Rochefontaine, Villers les deux églises, Vodelée et au barrage de l’eau d’heure. Bien sûr, on va également en mer. Les sorties en mer, c’est Dieppe, c’est la Bretagne, je suis d’ailleurs en train de regarder pour faire une sortie en Bretagne sud au moment de l’ascension, et puis c’est aussi la Méditerranée. Ces sorties-là sont des sorties annuelles, par exemple il y en a une au mois d’Aout 2022 vers la méditerranée. D’une année sur l’autre les sorties changent en fonction des affinités et de la demande de chacun. 

Quelles sont les prochaines sorties ? 

Pendant les périodes froides on va dans des milieux fermés, des piscines également. Il y a Némo 33 qui est une des piscines la plus profonde d’Europe avec 33 mètres de profondeur, il y a la sortie en Belgique au site qui s’appelle le Transfo Duiktank, c’est une énorme cuve qui a été réhabilitée en piscine de plongée avec 15 mètres de profondeur et 20 mètres de diamètre, ça change un peu de la piscine carrelée. Et ensuite, nous irons au mois de mars, dans les carrières belges. C’est ce qui est pour le moment programmé et affiché sur notre tableau. 

Combien d’adhérents peuvent participer à ces sorties ?

En moyenne, pour un voyage, il y a entre 10 et 15 personnes. Tout le monde ne peut pas venir à chaque fois, Des fois c’est bien plus, par exemple, pour le voyage en Espagne de cet été, nous serons 30.

Quels sont vos projets pour 2022 ? 

Continuer sur la lancée de fin 2021, c’est-à-dire un club qui retrouve ses « forces » et qui fonctionne bien. C’est tout ce qu’on peut souhaiter à un club associatif, un club dans lequel les gens se sentent bien, à la fois dans le domaine de la plongée et dans le domaine relationnel. Grace à notre équipe « animation » nous nous retrouvons pour des soirées ; galettes des rois, repas en commun… Des petites choses comme ça, qui permettent de tisser des liens. 

Charlotte Lecot

Crédit Photo : AUC plongée