FOOTBALL (F) : L’ESC Longueau a un but à atteindre

gazette longueau grugies 1
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Dans les « temps de passage », les protégées d’Estelle Boëtte auront pour objectif de figurer durablement dans le quatuor de tête de Régionale 2.

« Etablir un « premier bilan » durant la trêve des Confiseurs est un exercice périlleux. Tirer les enseignements de rencontres déjà disputées m’apparaît plus cohérent. Sur ce point, j’oserais alors affirmer que le comportement de l’équipe demeure conforme à mes souhaits. Cependant, j’en attend encore un peu plus » Avec espièglerie, Estelle Boëtte se plie (gentiment) à ce jeu désormais traditionnel. Celui qui consiste donc à exprimer ses satisfactions et autres déceptions survenues au cours des semaines précédentes.

Tout en retenue, la responsable technique de l’ESC Longueau profite également de l’opportunité pour définir l’objectif des siennes : « Il est primordial de figurer dans le quatuor de tête. Ce qui, pour l’heure, n’est pas le cas puisque nous sommes devancés par la réserve de l’Amiens SC au goal-average. Pourquoi être aussi préoccupé par un rang ? En raison de la refonte des niveaux et des conséquences que cela pourrait engendrer ».

Il est important, primordial de figurer dans le quatuor de tête

Estelle Boëtte

Estelle Boëtte fait ainsi référence aux « Playoffs », « Playdowns » – comprenez groupe de l’accession et de relégation – qui retiendra l’attention au printemps… Si la crise sanitaire l’autorise. « Les quatre premiers de chaque groupe s’affronteront, en vue d’évoluer en R1 à la rentrée. Les autres rivaliseront pour éviter de basculer à l’étage du dessous. A savoir une Régionale 3 qui devrait voir le jour en septembre »

Et pour se « débarrasser de toute pression inutile », la coach longacoissienne se veut donc claire, nette et précise : « Nous avons un but et nous l’atteindrons. Et pour cela, il convient d’élever un peu plus encore notre niveau ». Une ambition chère à l’intéressée, laquelle ne « doute pas » de l’adhésion de son effectif. En témoigne notamment le soutien de Jennifer Cytarzinski, animée par l’envie d’enfiler de nouveau les gants à la rentrée.

gazette esc longueau amiens sc 1

« Elle souhaitait juste nous prêter main forte mais elle a décidé de prolonger ce petit coup de pouce. A l’image des filles, elle est impliquée, répond toujours présente. Il est cependant nécessaire de préserver, d’encourager ce dynamisme. »

Légère allusion à un championnat dont l’entracte hivernale pourrait presque ressembler à une éternité : « Notre ultime confrontation date du 21 novembre, où nous déposions les armes devant l’Amiens SC « B » (2-0) Le prochain rendez-vous est programmé le 6 février avec la réception de l’Olympique Saint-Quentin. Pas simple pour réussir à fédérer autour d’un projet… »

Chaque chose vient en son temps

Sans langue de bois, comme à son habitude d’ailleurs, Estelle Boëtte appelle donc à « l’union sacrée ». Celle qui permettrait à l’ESCL de maintenir le cap et d’entrevoir un retour au sein de l’élite régionale dans un délai plus court. « Chaque chose vient en son temps » mentionne l’intéressée. Martelant une fois encore que « l’essentiel est d’éviter toute cruelle désillusion »


Fabrice Biniek

Crédit photos : Aurore Delépine (ESC Longueau)