TENNIS DE TABLE : Amiens dans le piège messin

tennis de table astt amiens vs metz 003 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Ce dimanche après-midi, l’Amiens Sport Tennis de Table est venu à bout de sa première phase de championnat mais pas de son adversaire. Après un nouveau match de longue haleine, ce sont bien les Messins qui arrachaient la victoire sur le fil salle Labaume, 2/3.

Jesús Cantero (55) débutait la rencontre face à Florian Bourrassaud (97). Un premier match déjà à l’image du reste de cette neuvième journée, avec une défaite à la belle, 2/3. La partie démarrait plus que bien pour l’Espagnol qui semblait être revenu en grande forme (3-0, 8-2) et s’imposait logiquement sans flancher, 11-4. La seconde manche s’annonçait cependant plus corsée, Bourrassaud se maintenant à une petite longueur de Cantero (3-2, 5-4) avant de prendre progressivement les commandes, (6-7, 6-9) jusqu’à l’emporter 7-11. De plus en plus en difficulté physiquement, l’Amiénois parvenait tout de même à repartir de plus belle au troisième set (2-0, 5-1) pour rapidement distancer le Messin et prendre un nouveau point, 11-5. Un visiteur qui ne lâchait cependant pas le match et reprenait lui aussi du poil de la bête (0-3, 1-5). Cantero tentait bien de revenir dans la course pour boucler le match (4-5, 7-8), mais cédait tout de même par 7-11. La belle tournait tout d’abord à l’avantage de Bourrassaud (2-3, 2-6), mais une nouvelle fois l’Amiénois refaisait surface (6-6, 9-9) avant de finalement céder 9-11 après un long combat très acharné. Metz ouvrait alors le score, 0/1

tennis de table astt amiens vs metz 044 leandre leber gazettesports

Au match suivant, Tomi Lakatos (52) affrontait Esteban Dorr (68). Et même sort cruel pour le Hongrois qui s’inclinait à son tour, 2/3. D’entrée, les deux joueurs se tenaient dans un mouchoir de poche (2-2, 6-5) chacun prenant timidement le dessus sur son adversaire (8-7, 8-9). Lakatos négociait toutefois deux balles de set (9-10, 10-11) et s’imposait au forceps, 14-12 sur le premier set. Pour la seconde manche, Dorr s’échappait rapidement au score (1-3, 2-6), mais l’Amiénois recollait inlassablement (7-7, 9-9) pour s’imposer une nouvelle fois, 12-10. Le match prenait alors une toute autre tournure lorsque le Mosellan infligeait un 0-5 au Samarien d’entrée sur le troisième set. Un écart que Lakatos ne parvenait cette fois pas à combler (3-8, 6-9) puisque Dorr l’emportait 7-11. Extrêmement bien engagé sur la manche suivante (5-0, 8-4), l’Amiénois avait toutes les cartes en mains pour boucler la partie avant que son adversaire ne remonte la pente (8-6, 9-9). Malgré une balle de match à 10-9, Lakatos s’inclinait 10-12 et partait lui aussi à la belle. Un ultime set pleinement maîtrisé par le Messin (1-5, 3-7) et lors duquel l’Amiénois peinait à trouver des solutions, s’inclinant 6-11. L’Amiens STT restait bloqué tandis que Metz se détachait, 0/2.

Les montagnes russes de Labaume

tennis de table astt amiens vs metz 060 leandre leber gazettesports

Une fois de plus, la suite de la rencontre reposait sur Grégoire Jean (74) qui était envoyé au charbon face à Diogo Chen (56) pour redonner un second souffle aux Amiénois. Clairement pas gagnée d’avance, la rencontre tournait néanmoins en faveur de Jean, toujours à la belle, 3/2. L’Amiénois tenait bon le rythme imposé par son adversaire malgré un démarrage éclair de Chen (0-3, 4-5) et prenait même l’avantage après quelques ajustements dans son jeu (8-7). Jean comptait alors deux balles de set qu’il ne réussissait pas à faire fructifier et Chen en profitait pour revenir (10-10) et s’imposer, 11-13. Le Messin s’empressait alors de creuser plus rapidement l’écart au second set (1-2, 1-6) et maintenait l’Amiénois à bonne distance tout au long de la manche (3-7, 4-9) pour s’en défaire 5-11. Il semblait donc que la messe était dite pour les Samariens après déjà plus de deux heures de jeu, mais Jean s’accrochait et prenait à son tour un court avantage (2-1, 5-2) qu’il ne lâchait plus (8-5, 10-7) pour s’imposer 11-9. La machine amiénoise semblait alors lancée, mais Chen tentait encore de l’enrayer au quatrième set (3-2, 3-6). Distancé, le Samarien parvenait tout de même à remonter la pente (4-8, 7-8, 9-9) et l’emporter de nouveau, 11-9. Les contours de la belle, âprement disputée, se dessinaient lentement (2-2, 5-3) avant que Jean ne conclue par un 4-0 décisif, 11-5. L’Amiens STT respirait enfin, 1/2.

Tomi Lakatos (52) devait alors se défaire de Florian Bourrassaud (97) pour espérer se départager au cinquième match de cette journée. Une mission que l’Amiénois prenait très à cœur avec une victoire efficace, 3/0. Lakatos ne partait pourtant pas sur de bons rails au premier set (1-1, 2-5), mais rectifiait le tir sur un imposant 9-0 qui lui assurait le point, 11-5. D’abord plus équilibrée (3-1, 3-4), la seconde manche voyait une fois de plus l’Amiénois se détacher nettement (7-4, 10-4) jusqu’à s’imposer à nouveau, 11-5. Rarement inquiété sur le troisième set (3-2, 5-2), Lakatos prenait encore le large malgré un temps mort et une légère remontée de Bourrassaud (5-4, 10-4, 10-7). Et concluait une victoire 11-7 qui remettait les locaux à égalité avec leurs adversaires du jour, 2/2.

Une fois n’est pas coutume, l’Amiens STT devait s’en remettre au double pour espérer les trois points de la victoire. Jesús Cantero (55) et Grégoire Jean (74) étaient de nouveau associés pour faire face à la paire adverse composée de Diogo Chen (56) et Esteban Dorr (68). Et il s’en est encore fallu de peu pour les Amiénois qui s’inclinent une dernière fois à la belle, 2/3. Au diapason, les deux Samariens partaient sur le bon pied dans ce double décisif (3-1, 7-3), malgré de petites frayeurs sur le finish (8-7, 10-9), et s’imposaient 11-9. Alors, sur une même longueur d’ondes, la paire amiénoise enchaînait sans grande difficulté au set suivant (3-0, 6-3) pour s’offrir un nouveau point, 11-7. Mais un match de tennis de table n’est jamais fini même lorsque l’on mène 2/0, et les Amiénois en ont fait les frais lors du troisième set. D’abord légèrement en tête, les Samariens se voyaient rattrapés puis dépassés par les Mosellans (3-1, 4-4, 4-8) qui s’imposaient 9-11 après une brève remontée picarde. Les choses allaient alors de mal en pis pour Cantero et Jean qui encaissaient un 0-5 d’entrée au quatrième set mais tentaient toutefois de renverser la vapeur (3-7, 6-7). Pas suffisant, néanmoins, les Messins s’imposant 7-11 pour égaliser. Le dernier set de cette journée était à l’image des quatre précédentes heures de jeu, un niveau relevé et disputé entre les deux paires (2-3, 5-4, 6-7, 8-9), mais les Amiénois cédaient de peu et s’inclinaient 8-11, la victoire allant aux visiteurs du jour, 2/3.

Malgré cette troisième défaite de la saison en 9 rencontres disputées, l’Amiens STT reste toutefois très bien placé au classement, à seulement un petit point du leader Thoréfoléen mais avec un match de retard sur son prochain adversaire. L’étau se resserre de plus en plus dans le classement et la réception de Roanne le dimanche 23 janvier est déjà cruciale pour se maintenir dans le peloton de tête.


Amiens STT – Metz TT : 2/3
J. Cantero / F. Bourrassaud : 2/3 (4 -7 5 -7 -9)
T. Lakatos / E. Dorr : 2/3 (12 10 -7 -10 -6)
G. Jean / D. Chen : 3/2 (-11 -5 9 9 5)
T. Lakatos / F. Bourrassaud : 3/0 (5 5 7)
J. Cantero-G. Jean / D. Chen-E. Dorr : 2/3 (9 7 -9 -7 -8)




Océane Kronek

Crédits photos : Léandre Leber – Gazettesports.fr