FOOTBALL (F) : Le point… rageur !

gazette amiens porto merignies 1
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

A force d’abnégation, les demoiselles d’Amiens Porto sont (enfin) parvenues à « ouvrir leur compteur » cette saison. Juste récompense…

Les sourires sur les visages des représentantes de l’Amiens Porto, après le duel face à Mérignies (1-1), traduisaient une vive satisfaction. « Ce résultat est la récompense d’un groupe qui n’a jamais baissé les bras. Je le répète sans cesse mais c’est pourtant la vérité. En dépit de la situation, des difficultés qu’elles rencontrent depuis le début de ce championnat, les filles répondent toujours présentes ! » S’efforçant, pour sa part, de dissimuler son émotion, Hacène Kichou savourait ce point subtilisé dans le Nord. Au terme d’un face-à-face entre (très) mal classé où les partenaires d’Ophélie Vaquier auraient – peut-être – pu espérer mieux.

gazette amiens porto merignies 2

« Comme souvent, malheureusement, nous nous sommes compliqués la tâche. Menées au score, les filles ont cependant (re)trouvées les ressources morales afin de reprendre l’ascendant. Au retour des vestiaires où la causerie leur a redonné je pense confiance » murmurait le responsable technique amiénois. Sous l’œil complice de Karim Arzalai, son « binôme » dont les mots veillaient à revigorer l’équipe.

Une troupe dès lors entreprenante, soucieuse de rétablir la parité. Animé par l’énergie du désespoir, l’Amiens Porto bousculait ainsi un hôte parant parfois au plus pressé… Formation de Mérignies qui ne parvenait à faire le « dos rond », à courber l’échine durablement. « L’égalisation nous a fait le plus grand bien, psychologiquement notamment ! » soulignait Hacène Kichou. Lequel regrettait toutefois que son effectif ne se soit encore révélé maladroit dans le dernier geste.

Le groupe est très jeune. Ce dimanche, la moyenne d’âge avoisinait à peine les dix-neuf ans

Hacène Kichou

« Le groupe est très jeune. Ce dimanche, la moyenne d’âge avoisinait à peine les dix-neuf ans ! Les filles manquent d’expérience mais en aucun cas de caractère. Malgré l’absence de certains cadres, Flora Ranson et Charlotte Duriez, elles ont su, cette fois, se sortir d’un mauvais pas » précisait encore le coach amiénois. Avant qu’il n’adresse un petit clin d’œil en direction de Louise Latkotko, de retour dans les « bois » de Porto.

Et l’avenir ? « Nous allons continuer à travailler, à chercher à nous améliorer. Le plan comptable vous préoccupe ? Pas nous… Les choses se feront comme elles doivent l’être. Prétendre nous maintenir est un pari audacieux et peut prêter à sourire. Maintenant, les filles connaissaient ce défi et elles ont acceptées de le relever. Notre marge de manœuvre est réduite, mais comme souvent affirmé, « tant qu’il y a de la vie, il y a aussi de l’espoir »

gazette amiens porto merignies 3

D’un ton ironique, détaché même, Hacène Kichou n’ose donc s’exprimer sur ce futur proche de l’Amiens Porto. Préférant savourer une joie que son groupe, son staff et … lui-même s’impatientait de connaître. Et qu’ils ont tous désormais à cœur de renouveler.

  • CAPELLE EN PEVELE. Complexe Sportif des Sollières. Merignies OL et Amiens Porto 1-1 (1-0)

Arbitre : M. Guesdon assisté de MM. Preudhomme et Ntep.

Gazon synthétique. Temps frais.

But pour l’Amiens Porto : Assia Farridi.

  • AMIENS PORTO : Louise Lakotko ; Léa Diatta, Ophélie Vaquier, Camille Lefebvre, Romane Dumay, Emilie Bihare, Marcelle Ihmeling, Lorie Vaquette, Camille Jozefowicz, Chloé Letocart, Laura Charnotet, Eva Darty, Morgane Cletra, Assia Faridi.
gazette amiens porto merignies 1

Fabrice Biniek

Crédit photos : Frédéric Charnotet (Amiens Porto)