ACTU : Une journée de prévention des violences sexistes et sexuelles en milieu sportif

violrnces contre les femmes gazettesports kevindevigne 06
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre, le CIDFF organisait une action de prévention des violences sexistes et sexuelles en milieu sportif au cinéma Gaumont d’Amiens.

Le temps d’une après-midi, dans le hall du cinéma Gaumont, le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) a mené une action de prévention des violences sexistes et sexuelles en milieu sportif. Le CIDFF80 est une association agréée par l’état au service du droit des femmes et à l’égalité femmes-hommes. Elle a pour mission de favoriser l’accès au droit, de lutter contre les violences faites aux femmes avec une spécificité dans l’accueil et l’accompagnement. Pour la directrice du CIDFF80, Manuella Delignières « favoriser l’autonomie des femmes passe par l’insertion professionnelle ». Le sport est un « levier » pour l’insertion professionnelle, mais aussi « le bien-être » des femmes. Grâce à l’activité sportive, les victimes de violences peuvent « se reconstruire » physiquement et mentalement. Avant l’été, l’association avait travaillé sur l’action « TouteSports », où une dizaine de femmes ont pu profiter gratuitement de cours de Self défense et de yoga pendant un mois.

À travers le sport on arrive à libérer la parole

Boureima Traoré

Pour cette journée de prévention, plusieurs clubs de la métropole étaient invités à faire découvrir leur pratique au public. Le comité de la Somme était présent pour faire une démonstration de Taïso. Cette pratique, construite à partir d’exercices traditionnels de préparation au judo, permet de se renforcer musculairement et de gagner en souplesse. Pour Nicolas Cahier, éducateur sportif du comité de la Somme, l’objectif de cette journée était de « donner un peu d’activité sportive aux dames, pour leur redonner confiance et les rassurer dans leur vie de tous les jours ». Cette séance d’initiation est un « moment de détente et d’écoute ».

Était également présente l’Ecole internationale des arts martiaux et du Yoga (EIAM). Boureima Traoré, entraîneur au club, a réalisé une démonstration de Self défense, pour que les femmes victimes de violences « reprennent confiance ». La Self Défense « est un outil dans les arts martiaux qui permet d’utiliser les réflexes. » Cette activité peut « aider à prendre confiance » et « à travers le sport on arrive à libérer la parole » témoigne Traoré, habitué à côtoyer ce public.

Un ciné débat sur le film « Je m’appelle Bagdad », auxquelles une soixantaine de personnes ont assisté, concluait cette journée de lutte contre les violences sexistes et sexuelles.


Julien Benesteau

Crédit photos : Kevin Devigne Gazette Sports