FOOTBALL : L’Amiens SC (b), à deux visages

football national 3 amiens sc b vs 005 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

La réserve de l’Amiens SC s’est inclinée 0-2 ce samedi dans une rencontre où elle a effectué deux mi-temps bien différentes.

Si à l’issue de la rencontre, il y avait de quoi être franchement critique à l’égard des Amiénois, la partie avait pourtant plutôt bien commencé. Dans un premier quart d’heure qu’ils dominaient globalement, les hommes d’Antoine Buron, par l’intermédiaire de Keita, frappaient par deux fois, la première arrêtée par Fernand (2′), la seconde sans trouver le cadre (7′). Puis c’est Gomez, après un passement de jambe sur la gauche de la surface qui trouvait Mandefu pour un bel enroulé qui frôlait le poteau (21′).

C’est à peu près à partir de ce moment du match que Feignies commençait à sortir un peu plus, et où les deux équipes se rendaient les coups. Bien lancé en profondeur, Lachaab faisait briller Rongier d’une parade réflexe du pied (22′), avant que, bien décalé par Sambou sur la droite de la surface, sans vis-à-vis, il n’oblige de nouveau le portier amiénois à sortir le grand jeu en se couchant pour dévier le ballon en corner (24′). Bien revenus dans la rencontre, les Finésiens n’avaient toutefois pas la mainmise absolue sur la rencontre, et sur une relance manquée, Gomez, tout seul entrée de surface et plein axe, frappait trop sur le gardien pour pouvoir le tromper avant que Beuvain qui avait suivi ne voit sa frappe s’envoler (31′).

La partie était alors toujours aussi disputée. Si Bensaber rentrait bien dans l’axe depuis son aile gauche pour décocher une frappe qui heurtait le poteau (32′), les locaux répondaient sur une action de Keita, contrée par la défense et qui revenait dans les pieds de Mandefu au cœur de la surface, dont la frappe passait finalement au ras du montant (38′). Puis, sur une récupération haute, Mandefu fixait trois joueurs sur la gauche de la surface avant de glisser le ballon dans l’axe à Keita prêt à armer. Mais Calderara bousculait l’attaquant amiénois. Et la sentence ne se faisait pas attendre, M. Levecque sortait le rouge (43′). Sur le coup-franc, Mandefu tentait de surprendre Fernand d’une tentative à ras de terre mais celle-ci passait à côté (45′). Et à la pause, les deux équipes se quittaient sur une égalité logique, 0-0, mais avec désormais un avantage numérique pour l’Amiens SC (b).

football national 3 amiens sc b vs 035 leandre leber gazettesports
M. Levecque sort le rouge contre Calderara. Un tournant, oui, mais pas celui que l’on imaginait.

À 11 contre 10, un deuxième acte cauchemardesque

Ainsi, au regard d’une première période de bonne facture, bien qu’équilibrée, et de la supériorité numérique, on pouvait s’attendre à voir les Samariens prendre le dessus lors de la seconde période. Mais il n’en fut rien, ou presque. Ce ne fut finalement le cas que lors des toutes premières minutes de ce second acte, marquées par une percée de Mandefu sur la gauche qui pénètre dans la surface et prend sa chance en angle fermé, en oubliant au passage Keita seul dans l’axe (48′) et une frappe en pivot de ce même Mandefu pas assez puissante pour tromper Fernand (51′). Et surtout par une vraie pression sur l’arrière-garde finésienne qui laissait alors penser que l’on allait assister à 45′ d’attaque-défense.

Mais une première alerte sur un contre, avec un centre flottant dégagé de justesse par Empunda (55′) semblait refroidir les ardeurs amiénoises. La rencontre devenait plus hachée, les Amiénois moins sereins et sur une remontée de balle rapide, Lachaab débordait sur la gauche, et trouvait en retrait Sambou pour l’ouverture du score (0-1, 66′). De quoi doucher des Amiénois désormais plus abattus que révoltés, malgré le temps encore à jouer. Et après une frappe forcée de Colin suite à une mauvaise relance des Nordistes (70′), les locaux craquaient de nouveau, sur coup-franc, en ne gênant pas suffisamment Obino qui jaillissait au premier poteau pour une reprise décroisée qui trompait Rongier (0-2, 72′).

Aux abonnés absents pendant 25 minutes, les Amiénois l’ont payé cash face à une équipe pourtant à 10. Ils essayaient enfin, dans les dix dernières minutes, d’accélérer, mais trop tard. La tête de Bariki sur un centre de Keita passait au-dessus (81′). Puis, à la suite d’une action confuse dans la surface, un ballon venu de la gauche obligeait à un sauvetage finésien sur la ligne (84′). Enfin, pour finir de dégoûter les locaux, c’est Fernand qui sortait le grand jeu d’une magnifique claquette sur une pourtant très belle frappe flottante sous la barre de Colin (85′). Les Amiénois se réveillaient trop tard. Et allaient même passer proche de l’humiliation quand, sur un contre, Obino servait Lemoine seul face au but, qui parvenait tout de même à la mettre à côté (90’+1).

Auteurs d’une première mi-temps de bonne facture, les Amiénois ont ensuite trop eu le pied qui tremblait, malgré une situation favorable et se sont mis dans une position fort désagréable, s’inclinant non seulement 0-2 dans une rencontre jouée pour moitié à 11 contre 10, mais, qui plus est, en s’effondrant au moment même de la partie où ils possédaient l’avantage numérique. Cette défaite, qu’il va falloir digérer, met, qui plus est, les hommes d’Antoine Buron dans une situation délicate au classement, en 11ème position, deux points seulement devant la zone rouge.


Amiens SC (b) – Entente Feignies Aulnoye : 0-2 (0-0)

Buts : Sambou (66′), Obino (72′)

Amiens SC (b) : Rongier – Jerome, Empunda, Diagne, Diabate, Lamego – Beuvain, Traoré – Keita, Mandefu, Gomez

Entrants : Bariki, Colin, Herault


Morgan Chaumier

Crédit photo : Léandre Leber – Gazettesports