BASKET-BALL : L’ESCLAMS prend du retard

esclamsbb vs loon plage (reynald valleron) (63)
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Dans un duel de mal classés face à Calais, les Picards avaient l’occasion de faire une bonne opération dans la lutte pour le maintien ce samedi soir. 

Une semaine après l’énorme frustration de sa défaite à domicile face à Loon-Plage, qu’il a fait douter jusque dans les dernières secondes, l’ESCLAMS avait à cœur de bonifier ses progrès dans le jeu par une victoire. Mais comme souvent depuis le début de la saison, la GreenTeam court après le score. En effet, après dix minutes de jeu, les Nordistes sont assez largement devant (23-15). Mais les Picards ont une véritable capacité à réagir et vont une nouvelle fois le prouver. Grâce à leur défense, moteur de l’équipe comme souvent, les visiteurs éteignent l’attaque calaisienne pendant 10 minutes, les limitant à 5 unités. L’attaque n’est pas forcément ultra performante (5-14) mais cela permet de renverser la partie et de passer devant à la pause (28-29).

Au retour des vestiaires, l’ESCLAMS redémarre mieux que le début de partie et va faire jeu égal pendant 10 minutes avec les locaux. À l’entame du dernier quart temps, les Picards sont devant d’une courte tête (43-46). Mais dans les dix dernières minutes les joueurs de Thomas Giorguitti ne vont pas réussir à rester au contact et s’offrir une fin de match à suspense comme la semaine dernière. Menés de 7 points (57-50) à 4’52 de la fin de la rencontre, ils ne parviendront jamais à renverser la situation et s’inclinent 66-59.

De la frustration pour le coach

Après la rencontre Thomas Giorguitti n’était pas satisfait surtout dans le contenu. « Il y a une vraie insatisfaction de voir mon équipe faire un retour en arrière dans le contenu et dans le niveau de jeu par rapport à la semaine dernière. Il n’y a pas eu de progrès, contre une équipe qui, sans faire un grand match, s’offre une victoire. Il y a de la frustration de perdre mais surtout de ne pas avoir reproduit ce que l’on a montré la semaine dernière. »
Avant de revenir sur la fin de match qui ressemble à celle du week-end dernier, « on ne craque pas vraiment car il n’y a jamais d’écart significatif d’un côté ou de l’autre mais dans le dernier quart temps on reproduit les mêmes erreurs que la semaine dernière. Et du coup comme la semaine dernière on s’incline sur la fin. Ça me dérange car on n’a pas su apprendre de ces erreurs des deux côtés du terrain, qui nous coûtent une nouvelle fois la victoire, dans un match serré jusqu’au bout. »

C’est plus nous qui perdons le match que Calais qui le gagne

S’il retient du positif il attend autre chose de son équipe dans les matchs à venir. « On a une nouvelle fois montré du caractère pour pouvoir revenir et être dans le match jusqu’au bout mais cela ne suffit pas. Les attitudes sont bonnes mais pour prendre des rencontres, il faut évoluer et progresser. Hier soir (ndlr : samedi soir), c’est plus nous qui perdons le match que Calais qui le gagne car on leur donne le match de par nos erreurs dans le money time. C’est ça qui fait qu’il y a de la frustration car on n’a pas été moins bons. »

Une huitième défaite en neuf matchs, qui laissent engluer les Picards à l’avant dernière place du championnat à une victoire de leur adversaire du jour et deux du Mans et Tourcoing. L’ESCLAMS a donc raté une véritable occasion de se relancer dans cette course au maintien qui se complique un peu plus chaque journée même si le championnat reste encore très long. Le prochain match, à domicile face à Berck, leader invaincu, n’est pas l’occasion idéale de se relancer, mais les Picards n’auront rien à perdre.

Calais – ESCLAMS : 66-59 (23-15, 5-14, 15-17, 23-13)



Aurélien Finet

Crédit Photo : Reynald Valleron – Gazettesports