AMIENS SC : Deux heureux et un déçu en qualification pour le Mondial 2022

football ascb vs lille kevin devigne gazettesports 14
Ⓒ S’il est l’Amiénois qui a le plus joué durant cette trêve, Chabel Gomez est aussi le seul éliminé (pour l’instant)
Publicité des articles du site GazetteSports

À l’issue du 2ème tour de qualification pour la Coupe du Monde au Qatar, deux joueurs de l’Amiens SC ont obtenu leur place pour la dernière manche avec leur sélection.

Tout le monde ne pouvait pas être satisfait du côté des joueurs amiénois. En effet, avec un seul qualifié par groupe pour l’ultime tour de qualification pour le Qatar 2022 et deux sélections appelant un Amiénois dans une même poule, l’un devait passer à la trappe. Cela aurait même pu être deux en cas de qualification de la Tanzanie, mais les Taifa Stars étaient rapidement écartés par leur défaite, 0-3, face à la RD Congo d’un Chadrac Akolo titulaire mais rapidement averti et sorti à la mi-temps sur blessure

Le Bénin l’ayant emporté dans le même temps, 2-0, face à Madagascar, avec un Chabel Gomez d’abord passeur décisif avant d’être à l’origine de l’action du second but, une finale se jouait à Kinshasa. Une finale qui fait couler de l’encre puisque si ce sont les hôtes qui ont validé leur place pour la dernière manche de qualification pour le Mondial, grâce à une victoire 2-0, l’ouverture du score des Léopards a eu lieu sur un pénalty très largement jugé comme extrêmement discutable, sifflé contre Adénon, l’ancien Amiénois. Notons que si Gomez a joué 74 minutes, Akolo n’était pas présent suite à sa blessure lors du match précédent. Assogba, actuellement prêté par l’ASC à Boulogne est lui resté sur le banc les deux matchs des Écureuils, sa première double absence du onze titulaire depuis ses débuts en sélection en 2019.

Cette rencontre ne devrait d’ailleurs pas cesser de faire parler puisque la RD Congo risque de perdre sur tapis vert. En effet, ils ont procédé à des changements lors de 4 salves distinctes en seconde période, contre 3 réglementaires… Après la non-qualification ubuesque du Bénin pour la CAN, c’est donc un nouveau feuilleton qui s’annonce pour les Écureuils.

Après le faux-pas de l’Ouganda, le Mali de Mamadou Fofana n’avait plus besoin que d’une victoire pour valider la qualification. Une victoire acquise 0-3 sur le Rwanda dès la première des deux dernières rencontres, jouée sans le joueur amiénois, resté sur le banc. Pour le match pour du beurre face aux Cranes ougandais, remporté 1-0 par les Aigles, le défenseur ou milieu de terrain de l’Amiens SC n’a pas beaucoup plus joué puisqu’il est entré dans le temps additionnel en remplacement du milieu de Hoffenheim, Samassekou.

Notons par ailleurs la qualification du Ghana, qui se passe d’Emmanuel Lomotey (111′ pour les Black Stars lors de cette campagne de qualification) depuis désormais 4 rencontres.

Place désormais au troisième tour de qualification, qui se déroulera en mars sous la forme d’une rencontre aller-retour dont le vainqueur gagnera sa place à la Coupe du Monde.


La Rédaction

Crédit photo : Kevin Devigne – Gazettesports