ATHLETISME : Erwan Konaté : « Promis je vais rester à Amiens jusqu’aux Jeux de Paris »

img 5633
Ⓒ Erwan Konate avec Bernard Joannin le président de l’Amiens SC samedi à la Licorne.
Publicité des articles du site GazetteSports

Samedi, Erwan Konate a donné le coup d’envoi de la rencontre de L2 entre l’Amiens SC et Caen au stade de la Licorne. Il partageait cet honneur avec un ancien combattant car la Ligue Professionnelle avait tenu à rappeler le sacrifice de nos soldats lors des précédents conflits.

Erwan Konaté aurait déjà dû venir auparavant mais il est très occupé et avait laissé sa place à Erika Sauzeau, médaille de bronze en aviron, aux Jeux Paralympiques de Tokyo. Erwan est arrivé une demi-heure avant le match et ensuite, il a pris beaucoup de plaisir. Car ce sympathique champion connait bien le football. D’abord son oncle n’est autre que l’ancien attaquant amiénois Moussa Konaté et que sa maman occupe une place importante à l’Université de Picardie. Mais c’est bel et bien le champion d’athlétisme, ce formidable spécialiste du saut en longueur (8m12 record du monde junior) qui était l’invité samedi de l’ ASC. Nous l’avons retrouvé à la mi-temps alors qu’il était très sollicité. Il a pu côtoyer des personnalités telles Alain Gest, Bernard Joannin, Guillaume Duflot et également Dos Santos le président du club de Salouel qui se distingue en coupe de France.

Erwan Konaté, parti pour rester

Erwan Konaté est certes un grand champion en athlétisme mais il connait le football, sport qu’il a même pratiqué voici deux ans au RC Amiénois. N’oublions pas qu’il n’a que 18 ans.
« C’est vrai que jeune, je voulais jouer au football. Mes parents ne le voulaient pas. J’ignore les vraies raisons même si je sais que mon père a eu une mauvaise expérience avec le foot. Il avait peur et ne voulait pas que j’apprenne de mauvaises choses. Mais j’ai quand même joué une seule rencontre avec le RC Amiénois contre Camon. On m’avait dit de jouer au milieu de terrain. J’ai beaucoup couru et j’ai même marqué un but. J’étais super content. J’avais 16 ans. Mais pour moi, le foot c’était fini. Ce soir, j’ai reçu un bel accueil et le fait d’avoir donné le coup d’envoi me fait plaisir et je remercie les personnes qui m’ont accueilli. »

Nous sommes à une période disons hivernale et Erwan Konaté a un programme un peu plus léger. Un programme à la fois sportif mais aussi professionnel car les études sont importantes. « Je suis revenu spécialement à Amiens pour le match et je suis reparti le lendemain pour Paris. Je m’entraine deux heures par jour. En ce moment, je suis dans l’optique de réussir de nouvelles prouesses en 2022. Et pourquoi pas à l’occasion des Championnats du Monde seniors. J’ai sauté 8m12 et j’essaie de ne pas trop penser à cet exploit car je sais que c’est quelque chose de phénoménal. Je vais vous dire: j’espère aller encore plus loin. Soit améliorer le record du monde junior et devenir champion du monde juniors et seniors. Ces championnats auront lieu en Colombie et aux Etas Unis. » Enfin et c’est peut-être le plus important : Erwan Konaté nous a assuré qu’il resterait licencié à l’Amiens UC et ce jusqu’aux Jeux de Paris.

« Quoiqu’il arrive, je resterais à Amiens jusqu’en 2024. » C’était sûrement la phrase la plus importante prononcée par Erwan Konaté dont nous sommes convaincus qu’il est à l’orée d’une grande carrière. Et ce pour la notoriété d’Amiens et de la Somme.



Lionel Herbet

Crédit photo DR

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.