AMIENS SC – Philippe Hinschberger : « On a envie de décoller »

amiens sc ligue 2 amical vs st gilles 0029 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après deux bons résultats à ses yeux, Philippe Hinschberger abordait en conférence de presse la réception de Caen sur un ton plutôt positif.

  1. L’idée, c’est d’accumuler les bons résultats, si on part du principe qu’à Bastia, c’est un bon point, même si pour moi, on a quand même des occasions très nettes. Victoire, nul, victoire, ce serait une bonne série. C’est l’objectif. Au même titre que confirmer le match de Valenciennes qui devrait nous mettre en confiance.

  2. Caen, 12ème, n’est que 3 points devant Amiens : On s’aperçoit que c’est dur pour tout le monde, quel que soit le statut des clubs. On n’est pas la seule anomalie à traîner en fin de classement, Nancy, Caen, Nîmes… Ce n’est facile pour personne, le sport, c’est toujours la même chose, c’est de la confiance, dans ce que l’on peut produire.

  3. On a envie de décoller, d’avancer, de rattraper notre adversaire. Quand on ne gagne pas beaucoup comme c’est notre cas, on ne peut pas chercher à avoir 30 points à la trêve. On va essayer de se positionner dans un 20-22 points à la trêve. C’est dans nos cordes. Si on gagne demain, à 16 points, on ne sera plus très loin. Ça ne fait pas rêver, ce n’est pas glamour sauf qu’avec le début de saison qu’on a fait, on va mettre du temps à se remettre à l’endroit en termes de points.

  4. Normalement, avec le 5ème budget, tu ne dois pas être 18ème. Il faut en chercher les raisons dans notre fonctionnement, on a déjà pas mal de pistes. Réviser ses objectifs à la baisse, c’est compliqué, mais c’est la réalité.

  5. Un sursaut d’orgueil des Caennais ? Je ne suis pas dans leur tête mais on peut s’attendre à ça. Quand on se fait tancer par son coach, on a envie de réagir et de montrer qu’il n’a pas raison. Maintenant, sur les 14 premiers matchs, il a raison. Il est dans la découverte d’un club qui depuis la descente a du mal.

  6. Arnaud Lusamba : J’attends de lui ce qu’il a fait contre Valenciennes, c’est-à-dire être performant dans les 30 derniers mètres, prendre ses responsabilités sur les phases arrêtées, mettre l’équipe dans le bon sens. J’ai envie que l’adversaire dise que c’est un joueur clef dont il faut réduire l’influence. J’attends un leader technique, à l’instar de Jessy Benet, j’attends des joueurs qui mettent l’équipe dans de bonnes dispositions. On sait que c’est un garçon qui sait faire des choses déroutantes pour l’adversaire, c’est comme ça que je veux le voir.

  7. Caen, c’est un effectif riche avec des joueurs qui connaissent la division. Je ferais un petit parallèle avec l’Amiens SC, c’est un club qui a besoin de retrouver un état d’esprit plus conquérant et peut-être avec un peu plus d’humilité. Après, je ne suis pas très bien placé pour analyser ce qui se passe en interne. Ils ont un très bon coach, il lui faut du temps. Auxerre, c’est la 3ème année qu’ils ont Jean-Marc Furlan. C’est long de faire un effectif qui ressemble à son entraîneur.


    Arnaud Lusamba

  8. Le fait que l’Amiens SC ne décolle pas : Bien sûr que ça nous trotte dans la tête, on est conscients qu’il y a un problème. On aimerait bien enchaîner donc c’est pour ça que le match de Bastia nous reste un peu en travers de la gorge. Demain, ça va être très important, à domicile. Je pense qu’on avait un petit blocage à la maison, le fait d’avoir enfin gagné ne peut que nous mettre en confiance.

  9. Le nouveau système utilisé : Je pense qu’on a dégagé une certaine solidité, je pense que si ça prend, ça peut être très bon pour nous. Avec ce système, ça a pour avantage qu’on est beaucoup plus solides dans l’axe. Ça me décharge un peu et on est plus sereins parce qu’on sait que sur une perte de balle, ça va être plus dur pour l’adversaire de marquer.

  10. On a une bonne relation avec Kader. Et c’est un peu comme nous contre l’adversaire, on sait que Mendy doit être surveillé, on va tout faire pour réduire son influence. De notre côté, ce sera à nous de trouver des stratagèmes pour se défaire du marquage adverse. Jessy est un très bon joueur qui a un vrai QI foot, j’aime jouer avec lui, ça va le faire.


Morgan Chaumier

Crédit photo : Léandre Leber – Gazettesports