AMIENS SC : La conférence de presse en 10 citations

foot asc elielber gazettesports 11 09 2021 5681
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après deux semaines de trêve, c’est le retour de la L2 avec, pour l’Amiens SC, un déplacement à Dijon qu’ont évoqué Philippe Hinschberger et Mathis Lachuer en conférence de presse.

  1. C’est un match un peu charnière quand on est en déficit de points comme Dijon ou nous-mêmes. Mais il faut enlever ce côté dramatique. On sait que c’est une très bonne équipe même s’ils ont quelques absents et qu’ils ont globalement raté leur début de saison, un petit peu à notre image. C’est une équipe qui a une très bonne puissance offensive, qui est capable de marquer, qui a des occasions.

  2. Ce sera un bon match à faire, qu’on aborde avec envie. J’ai senti cette semaine des gens qui ont envie de bien faire. On aime bien avoir le rythme de la compétition, on est contents de rejouer parce que c’est un peu long.

  3. On n’est pas porté par les résultats sur nos derniers matchs. On est responsables de certaines choses, de perdre 2 points contre Pau, à Nancy, même si on ne sait pas ce qu’aurait été la deuxième mi-temps. Mais on reste sur une belle performance contre Toulouse, et on ne fait pas que défendre. C’était plutôt positif mais il faut qu’on ait plus de patience, plus de réussite, plus d’intelligence et plus de justesse, aussi, pour faire basculer ces nuls en des choses plus probantes. On est plutôt capables en ce moment de faire de bonnes choses.

  4. Demain, ce sera un autre match (que Toulouse, ndlr). Contre Nancy, on a été costaud, on peut signaler un état d’esprit qui permet d’avoir des résultats. On ne peut pas dire qu’on ait les stigmates d’une équipe en perdition. Et sans état d’esprit, une équipe ne peut pas avancer. Sur les derniers matchs, il y a un état d’esprit positif, avec des gens qui ont envie de bien faire, qui n’ont pas envie de se laisser battre. C’est plutôt bien et j’aimerais que ce groupe soit plus récompensé. D’autant plus dans notre situation où l’on ne peut pas se permettre de laisser des points en route.

  5. La défense centrale : On a une solution très simple, c’est de faire jouer les 3 ensemble, ce qui bouleverse ton animation offensive. Mais ça trotte dans un coin de ma tête. Et pas uniquement pour faire jouer mes 3 défenseurs centraux. C’est une question de savoir avec quel point tu peux être patient avec ton système de jeu qui en ce moment, donne un aperçu plutôt bon. Quand je parle de changer d’animation offensive, c’est trouver plus de verticalité, ajouter un attaquant dans une position plus verticale et éventuellement moins utiliser les côtés, ou différemment.

  6. Dijon, c’est costaud, c’est solide, ils ont de très bons joueurs comme Benzia qui revit. Quand vous voyez un garçon comme Valentin Jacob sur le banc, ça veut dire que les gens qui jouent… Même s’il y aura des absents… Ils ont fait un recrutement très attrayant. Je pense qu’ils ont constitué une équipe avec des joueurs qui connaissent la division, qui font partie des meilleurs de la division. Ils ont fait de bons matchs, il y a une histoire de réussite.


    Mathis Lachuer

  7. La trêve, ça permet de se reposer, mais on a envie de jouer tous les week-ends. C’est important de continuer à travailler, le foncier, l’aspect athlétique, être performant la semaine pour continuer à progresser, il faut avoir une bonne dynamique à l’entraînement pour performer en match.

  8. C’est un match important, même si ce n’est que la 12ème journée. On sait que comme on est dans une position compliquée, il faut mettre ce petit truc en plus pour basculer vers la victoire. Il faut jouer avec le plus de relâchement possible parce que si on est tendus, on ne peut pas développer notre jeu.

  9. La L2 est un championnat accroché, une série de victoire peut permettre de rapidement remonter. Mais pour le moment, le constat, c’est qu’on est 18èmes, il faut qu’on gagne des matchs pour sortir la tête de l’eau. C’est clair que ce n’est pas facile, mais c’est le constat qui ressort du terrain, il faut réévaluer nos objectifs en allant.

  10. Je dois toujours travailler, je suis toujours un jeune, je dois toujours apprendre des plus anciens. J’ai eu une période un peu compliquée, il suffit juste de se plonger dans le travail, il faut changer un peu sa façon de travailler, changer de routine, trouver le petit truc pour passer ce coup de mou.


Morgan Chaumier

Crédit photo : Léandre Leber – Gazettesports