TENNIS DE TABLE : L’ASTT vient à bout de sa bête noire

Tennis De Table Asptt Amiens Vs Miramas 0100 Leandre Leber Gazettesports 1024x683 1
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

La rentrée des pongistes amiénois se jouait à Roanne ce mercredi soir. Après deux revers secs l’année dernière, les Amiénois ont été chercher le succès au double. 

La soirée commençait avec une confrontation entre Horacio Cifuentes (53) et Martin Allegro (42). Sur un premier set disputé d’entrée (3-3, 6-6), l’Amiénois cédait le point par 11-6. En légère difficulté sur la manche suivante (7-4, 9-7), Cifuentes parvenait à sauver trois balles de set pour s’imposer 10-12. Allegro prenait les devants pour le troisième set (2-0, 4-3) mais le Samarien renversait la vapeur et prenait les commandes jusqu’au finish, 5-11. Rapidement mené sur la quatrième manche (3-1, 5-3), l’Amiénois ne réussissait pas à remonter la pente et s’inclinait 11-7, menant le match à la belle. Un ultime set entre les deux joueurs souvent en faveur du visiteur picard (3-4, 6-7) jusqu’à la victoire finale, 9-11. L’Amiens STT accrochait ainsi le premier point de la soirée, 0/1.

Venait ensuite le duel entre Ibrahima Diaw (60) et Jesus Cantero (61). Devancé dès l’entame de la rencontre (4-1, 7-5), Cantero revenait à égalité (8-8) avant de céder par 11-9. Nettement devant au second set, Diaw faisait rapidement le break (6-0, 8-4) jusqu’à s’imposer de nouveau, 11-6. Très engagé sur le troisième set, Cantero défendait chèrement le second point du match (0-3, 4-5) et ne lâchait plus son avance jusqu’à emporter son premier point, 7-11. Malgré un départ difficile au quatrième set (3-2, 5-3), l’Amiénois faisait le break à 7-7 jusqu’à prendre un nouveau point, 7-11. De nouveau, la rencontre se concluait à la belle, et bien que longtemps derrière son adversaire (3-1, 6-3), Cantero restait dans la partie et égalisait (6-6) avant de perdre le point par 11-7. Les locaux se remettaient ainsi sur un pied d’égalité avec les Amiénois au moment de la pause, 1/1

L’ASTT au bout du suspens

C’était donc ensuite au tour de Grégoire Jean (77) de défier Louis Laffineur (150). Rapidement en avance (2-6), l’Amiénois se faisait pourtant reprendre (6-6) et même dépasser (9-7). Mais il ne s’en laissait pas compter et concluait finalement 9-11. En début de second set, les deux hommes ne se lâchaient pas d’une semelle (5-5) avant que le local ne craque et laisse Jean empocher la manche 5-11. Mais dans le troisième set, le Roannais prenait petit à petit le large (4-2, 6-3) pour finalement s’imposer 11-6. Sur sa lancée, le Ligérien créait tout de suite l’écart dans la quatrième manche (6-0). Un écart que Jean ne parvenait pas à combler, un 11-4 envoyant les deux hommes à la belle. Une belle à l’occasion de laquelle l’Amiénois se reprenait, restant d’abord au niveau de Laffineur (5-5) puis le débordant (5-7, 6-9) avant de conclure à 7-11. Amiens repasse donc devant, 1/2.

La quatrième rencontre opposait Ibrahima Diaw (60) et Horacio Cifuentes (59). Un match qui débutait par un chassé-croisé (3-1, 3-6) avant que les compteurs ne se remettent à zéro (6-6). L’égalité persistait (9-9) jusqu’à ce que Diaw ne fasse la différence au bon moment, pour l’emporter 11-9. Le deuxième set était en revanche beaucoup moins disputé, Diaw prenant l’avantage (4-0) et ne le lâchant pas jusqu’à prendre le point 11-6. Cifuentes revenait toutefois bien durant la troisième manche. D’abord très disputée (4-4, 7-7) celle-ci se décantait finalement à l’initiative de l’Argentin pour une victoire 7-11. D’abord mené (4-1) puis devant (5-8), l’Amiénois poussait Diaw à la belle à l’issue d’un marathon conclu à 12-14. Point vain toutefois puisque Diaw prenait le large sans trembler (7-2) pour remettre les deux équipes à égalité d’un 11-4, à 2/2.

C’est donc le double, opposant Jean et Cantero à Allegro et Laffineur, qui devait départager les deux équipes. Prenant rapidement le large (2-8) la paire amiénoise laissait ses adversaires revenir quelque peu (6-9) avant de conclure cette première manche, 7-11. Pas le même scenario sur la seconde manche où les hommes d’Arnaud Sellier ont un trou d’air (8-3) avant de réussir une remontée (9-9) et de conclure, 10-12. Jean et Cantero prennent petit à petit le large dans la troisième manche (2-5, 3-9) et concluent sans trembler, 4-11. Comme souvent la saison dernière, c’est une nouvelle fois le double qui offre la victoire, 2/3, à l’ASTT.


Océane Kronek

Crédits photo : Léandre Leber – Gazettesports