AMIENS SC : Un nul au bout du suspens

football ligue 2 amiens sc vs quevilly rouen 21 22 0054 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après avoir atteint la mi-temps mené de deux but suite à une période dans la droite lignée des prestations indigentes des dernières semaines, l’Amiens SC est parvenu à sortir une très belle deuxième période pour accrocher le nul, 3-3, sur la pelouse de Nîmes.

Faute de pouvoir se montrer dangereux, l’Amiens SC s’expose à se faire surprendre. Et si la maîtrise du ballon est équilibrée en cette première période, c’est exactement le scenario qui se produit. Mis en garde par un coup-franc de Benrahou qui oblige Gurtner à se coucher (3′) ou par l’infiltration de Sainte-Luce dans la surface qui ne choisit pas la frappe (10′), les Amiénois sont, eux, complètement inoffensifs, la principale situation résultant d’une tête sans puissance et non cadrée de Badji sur une touche (15′). Et ce qui devait arriver arriva, sur une grosse phase de pression nîmoise Sainte-Luce parvient à prendre Gomis de vitesse sur le côté gauche pour centrer vers Benrahou au point de penalty. Le marquage est trop lâche et la tête est au fond des filets (1-0, 16′). Et dans la foulée, c’est cette fois sur le flanc droit que Delpech passe pour centrer en retrait. Si celui-ci est manqué, Sainte-Luce a suivi et sa frappe est déviée par Fofana, une déviation qui prend Gurtner à contre-pied (2-0, 21′).

L’Amiens SC se rebiffe alors quelque peu. Sur deux coup-francs, d’abord. Benet trouve d’abord Pavlovic dont la tête en cloche revient dans la zone de Badji pour lequel le ballon est toutefois dure à rabattre, et finalement à côté (23′). Quelques instants plus tard, alors que Benet recherche le premier poteau, c’est beaucoup plus dangereux quand Alphonse vient effectivement couper dans cette zone pour placer sa tête sous la barre. Mais Bråtveit sort une magnifique claquette pour dévier le ballon juste au-dessus (25′). C’est ce même Alphonse qui se montre dangereux dans la minute qui suit, mais sa frappe depuis la droite de la surface est en angle trop fermé pour inquiéter Bråtveit qui la sort en corner (26′). Et finalement, le soufflé retombe vite, Burner se montre même dangereux mais sa frappe passe légèrement au-dessus (32′). Et les occasions disparaissent alors jusqu’à une frappe de Lomotey, finalement contrée par Martinez en toute fin de mi-temps (45’+1). Insuffisant pour revenir dans le match. Les Amiénois reviennent aux vestiaires en étant menés 2-0.

Amiens pousse, Nîmes craque

Dos au mur, l’Amiens SC réagit dès l’entame de seconde période. Lors des 20 premières minutes de cette mi-temps, les Picards ont une possession d’environ 75%. Et si cela ne se manifeste que de manière sporadique en situations de buts, celles-ci sont réelles. Comme cette frappe en bout de course de Badji, servi sur la gauche, qui est tout de même redressée vers l’extérieur du montant nîmois (51′). Et après une tête au-dessus de ce même Badji sur un centre de Gomis (58′), Bamba dépose Burner, son centre lobe Bråtveit et Badji, encore lui, est tout seul pour pousser le ballon dans les filets (2-1, 60′) et met un terme à une série de 7 mi-temps sans but.

Mais les difficultés à se montrer dangereux reviennent et si les Samariens continuent de dominer, les situations sont de nouveau nîmoises. D’abord par Doucouré qui crochète dans la surface mais doit tacler pour pousser le ballon dans les bras de Gurtner bien sorti à son devant (62′). Ensuite par son remplaçant, Koné, qui manque le cadre après s’être trouvé en bonne position sur un dégagement de la tête manqué par Pavlovic (74′). Et finalement l’Amiens SC est puni lorsque, sur le côté droit, Benrahou trouve Burner qui entre dans la surface, le long de la ligne de but et centre fort devant le but. Le ballon atteint le second poteau avant d’être dévié, difficilement mais victorieusement, par Koné, dans le but vide (3-1, 75′).

Les Amiénois semblent d’abord sonnés et Burner tente d’enfoncer le clou mais sa frappe finit dans les bras de Gurtner (80′). Mais les Samariens réagissent et se procurent une grosse occasion de revenir dans la partie. Pourtant, alors qu’Arokodare réussit, au duel, à se défaire de Martinez pour se trouver en face-à-face avec Bråtveit, il lui tire dessus (81′). Les deux équipes se rendent coup pour coup et au coup-franc de Ferhat dans le petit filet extérieur répond une action initiée par Xantippe, sur le côté gauche. Celui-ci sert Bamba dans la profondeur, et si sa frappe dans un angle impossible est repoussée par le gardien nîmois, Xantippe suit et sa frappe est déviée victorieusement par Lahne dans le but des locaux (3-2, 88′). Et dans les derniers instants, les Picards réussissent finalement à arracher le nul. Sur un dégagement manqué de la défense gardoise, Akolo frappe puissamment obligeant le portier local à seulement repousser, dans les pieds d’Arokodare qui conclut (3-3, 90’+5).

S’il ne s’agit que d’un point et que les Amiénois perdent même une place, au 17ème rang, nul doute que la très convaincante deuxième période et le scenario improbable aura de quoi servir de référence aux joueurs de Philippe Hinschberger.


Olympique NîmoisAmiens SC : 3-3 (2-0)

Buts : Benrahou (17′), Fofana c.s.c. (21′), Koné (75′) pour Nîmes ; Badji (60′), Lahne (88′), Arokodare (90’+5) pour Amiens

Amiens SC : Gurtner – Alphonse, Fofana, Pavlovic, Xantippe (carton jaune 35′) – Lomotey (carton jaune 72′), Benet (Akolo 70′), Lusamba – Gomis (Lahne 70′), Badji (Arokodare 70′), Bamba (carton jaune 44′, Sy 90’+1)

Olympique Nîmois : Bråtveit – Burner, Ueda, Martinez, Sainte-Luce (Paquiez 87′) – Fomba, Delpech (carton jaune 66′, Guessoum 87′), Ponceau (Valerio 79′) – Benrahou, Doucouré (Koné 69′, carton jaune 77′), Eliasson (Ferhat 79′)


Morgan Chaumier

Crédit photo : Léandre Leber – Gazettesports