FOOTBALL : L’AC Amiens ne perd pas mais piétine

Football Aca Vs Boulogneb Kevin Devigne Gazettesports 35 1017x678 1
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Pour son troisième match à l’extérieur, l’AC Amiens grappille encore un point, grâce à un nul 1-1, mais reste toujours en quête de sa première victoire.

C’est sur des valeurs bien différentes que celles que l’on connaît aux équipes d’Azouz Hamdane que l’AC Amiens a réussi à obtenir un point chez Valenciennes (b). C’est en effet une « maîtrise plutôt valenciennoise » que nous décrit l’entraîneur amiénois. « On avait pris le parti de leur laisser la maîtrise et de bien défendre à partir d’un bloc médian, détaille-t-il. C’est ce qu’on a très bien fait tout au long du match. On n’a jamais été mis en danger hormis sur le but qu’on prend qui est encore assez inexplicable. On a quelques bonnes situations qui auraient pu se transformer en occasions si on avait été un peu plus justes dans l’avant-dernier ou le dernier geste. »

Finalement, après avoir atteint la pause sur un score nul et vierge, c’est sur une phase arrêtée que les visiteurs prennent l’avantage. En effet, c’est Pape Seck qui ouvre le score sur penalty (70′, 0-1). Mais sur le coup d’envoi, les Amiénois se déconcentrent et Kalai part seul, s’infiltre dans la surface et égalise, d’une frappe qui ricoche sur la barre transversale (72′ 1-1). Un retour au score valenciennois sur un instant de flottement après un but qui peut faire écho aux « deux erreurs grossières à Wasquehal » qui « restent en travers de la gorge » d’Azouz Hamdane : « Je ne veux pas accabler mes joueurs parce qu’ils font les efforts. Mais ils viennent toujours les flinguer (sic) par des petites erreurs d’inattention. C’est toujours la même chose et quand c’est le cas, on devient un peu fataliste, on se dit qu’après tout, ils sont peut-être comme ça et qu’il faut faire avec les erreurs qu’ils vont faire. Les erreurs qu’on a faites à Wasquehal, on ne les refera plus pendant 2-3 matchs mais on les refera dans 4 matchs parce que ce ne sont pas des joueurs qui apprennent vite. Quand ils ont fait une erreur et qu’ils font un bon match derrière, ils oublient vite l’erreur et ils la refont 2-3 matchs après. » Réveillés par cette égalisation, les locaux poussent mais les Picards ont « le mérite, malgré tout, de ne pas se désunir. » Et accrochent donc un nul, 1-1.

Une équipe solide mais en apprentissage

Football Aca Vs Marcq Kevin Devigne Gazettesports 14
Azouz Hamdane a tenu a souligner la solidité défensive de son équipe

Au moment de faire le point sur cette rencontre, Azouz Hamdane tient avant tout à souligner que son équipe « a été solide. On a pris un point assez logique au regard de la physionomie du match. » Pour autant, l’AC Amiens, sans être relégable, stagne dans le bas du classement avec une 10ème place et seulement 2 points sur 9 déjà distribués. « En termes comptable, ce n’est pas très bon, reconnaît le technicien samarien, par contre, en termes de contenu, c’est très bon, dans l’animation défensive. Hormis les cadeaux que l’on fait à Wasquehal, on est une équipe assez solide, qui défend bien, qui produit énormément d’efforts. On est dans les critères d’exigence que requiert ce niveau en termes de dépense énergétique. »

S’il tenait avant tout à mettre en avant le positif dans l’engagement et l’état d’esprit de ses joueurs, « au taquet » et qui « font preuve de beaucoup d’investissement », c’est toutefois un aspect du jeu sur lequel son discours était ambivalent. Tout en rappelant que ses joueurs lui montrent « exactement ce que je veux », il pointait également le retard avec lequel ils arrivent sur ce terrain-là : « Les joueurs, cela leur fait un peu tout drôle parce qu’ils ressortent des matchs fatigués. Ce qui n’était pas naturel, c’est qu’ils ne sortent pas fatigués. »

Des difficultés à attaquer

Une faille qui joue sur la capacité des Amiénois à se montrer aussi dangereux offensivement que solides défensivement : « Aujourd’hui, on ne peut pas défendre et attaquer avec l’équipe que j’ai. Il faut qu’ils s’habituent à ce genre d’efforts. On leur demande beaucoup. Plus vite ils s’habitueront, plus vite ils vont mieux appréhender les situations où l’on aura le ballon. Mais ça, c’est de leur faute. Ce n’est pas faute de leur avoir dit les saisons passées qu’il fallait faire beaucoup d’efforts. S’ils les avaient faits les saisons passées, aujourd’hui, ils seraient prêts à faire et les efforts défensifs, et les contre-efforts offensifs.« 

Sur les trois matchs, j’ai vu une équipe de guerriers, maintenant, ce qui m’intéresse ce sont des artistes quand on a le ballon.

Azouz Hamdane

Parmi les solutions à cette problématique, Azouz Hamdane évoque son espoir « que les efforts que produisent les joueurs vont devenir naturels et dans ce cas-là, on gardera un peu plus de lucidité quand on aura le ballon. » L’autre atout « c’est aussi le talent individuel du joueur qui peut faire la différence. Sur les trois matchs, j’ai vu une équipe de guerriers, maintenant, ce qui m’intéresse, ce sont des artistes quand on a le ballon. » Un talent individuel que pourrait tout de même trouver le technicien amiénois au sein de son effectif : « Il nous manquait Despois, Sagouti est rentré pour les 20 dernières minutes. » Sans oublier Slidja présent avec la réserve ce week-end. Toutefois, « il ne faudra pas complètement déséquilibrer ce qui se fait actuellement parce que c’est un équilibre fragile et je trouve que c’est plutôt pas mal. Il faudra être intelligent pour essayer d’injecter le talent qui me manque. »

Si c’est un Azouz Hamdane perfectionniste, au vu du bilan comptable et des points perdus depuis le début de saison, dont on retient principalement le discours, cela ne l’empêche pas régulièrement, de se montrer optimiste, surtout au vu du contexte compliqué dans lequel son équipe, privée de son stade depuis le début de saison, évolue : « Au vu du contexte un peu compliqué, on fait de très bons matchs à l’extérieur, c’est plutôt une bonne chose. L’analyse comptable est un peu faussée, c’est pour ça que je m’attache au contenu. J’ai envie de retenir le positif. »


Valenciennes (b)AC Amiens : 1-1 (0-0)

Buts : Kalai (72′) pour Valenciennes ; Seck (70′, s.p.) pour Amiens

AC Amiens : Banaziak – Ngoma, Martinez, Binet, Mbengue – Diouf, Rosso, R. Hamdane – R. Kwinta, Seck, Ettaibi

Entrants : Sagouti, Villier, Bodur


Morgan Chaumier

Crédit photos : Kevin Devigne – Gazettesports