FOOTBALL : Longueau au bout du suspense

Football Coupe De France Longueau Vs Beauvais Gazettesports Coralie Sombret 4
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Pour son troisième match de préparation, l’ESC Longueau affrontait Arras à Auxi-le-Chateau. 

Sous un temps instable et par moments pluvieux, les deux équipes se sont livrés un match tout sauf amical, au scénario hollywoodien. Privés de nombreux joueurs sur blessures ou vacances, Longueau va malgré tout montrer des ressources avec entre autres des jeunes joueurs. 

D’entrée les contacts sont durs et les deux équipes s’imposent un véritable combat physique. Longueau essaye de mettre en place un très gros pressing, voulant à tout prix éviter de reproduire l’entame de match aperçue face à l’ACA. Mais c’est Arras qui se montre le premier dangereux sur un centre en retrait venu de la droite, la frappe passant toutefois au-dessus (8’). Longueau réagit rapidement mais Lemaire à la réception d’un bon centre suite à un beau mouvement sur la droite voit sa déviation captée sans soucis par le gardien (10’). Finalement au terme d’un premier quart d’heure équilibré où les deux équipes ont un peu de mal à construire et mettre en place leur jeu, Arras ouvre le score. Sur une faute évitable de Roussel sur le côté gauche de la surface, ce dernier concède un pénalty qui sera parfaitement tiré au ras du poteau ne laissant aucune chance à Descamps pourtant parti du bon côté (0-1,14’).

Longueau ne se laisse pas abattre et grâce à un gros pressing étouffe petit à petit son adversaire qui a du mal à mettre en place son jeu collectif. Mais si les actions s’enchaînent, les Picards font preuve d’un manque de réalisme. Delcuse, de la tête, bute d’abord sur le gardien (16’) sur un bon coup franc de Lemaire. Ce dernier sur corner cette fois trouvera Finaz dont la tête va heurter le poteau avant de revenir dans les mains du gardien (28’). Dans la foulée Finaz sur un centre-tir légèrement dévié offre un nouveau frisson à la défense nordiste (30’). Juste avant la pause, Bouvet s’essaie à son tour mais sans succès (44’). Les Samariens sont donc menés à la pause un peu contre le cours du jeu car ce sont eux qui ont eu les meilleures occasions. 

Le money-time profite à Longueau

En seconde période, Longueau assoit un peu plus sa domination en monopolisant le ballon face à une équipe d’Arras qui joue en contre et sur ses individualités. Mais le scénario ressemble à la première période. Duvauchelle et Lemaire vont chacun leur tour buter sur le gardien (47’ et 61’). Un manque de réalisme qu’ils ne sont pas loin de payer cash à l’entame du money-time. En effet, sur une frappe sous la barre, Descamps doit s’employer pour concéder le corner. Sur ce dernier il est sauvé par sa barre puis par un de ses coéquipiers sur sa ligne (67’). Plus les minutes passent et plus le match ressemble à une attaque défense et se tend, Longueau poussant de plus en plus. Après plusieurs situations dont une grosse de Vanpuywelde qui, servi dans l’espace, se retourne après un très bon contrôle orienté et emmène le ballon dans l’espace avant de buter sur le gardien (81’), les blancs, pour l’occasion, vont enfin trouver la solution.

Sur un long dégagement de Descamps, le défenseur se rate sous les yeux de Duvauchelle qui ne se fait pas prier pour aller défier le gardien. Après avoir résisté au retour du défenseur, il remporte son duel et égalise (89′, 1-1). Alors que l’on pense que les deux équipes vont se quitter sur un match nul, ce dernier s’emballe. Sur un coup franc à 25m, Bouvet très remuant dans une position de relayeur prend sa chance. Si le gardien arrête sa frappe, les joueurs réclament de suite le but estimant que le ballon à franchi la ligne. Dans l’incertitude, l’arbitre attend avant d’accorder le but après avoir suivi son assistant (2-1, 92’). Arras voit alors rouge et ne digère pas cette décision. Dans la foulée, un de ses attaquants vient percuter volontairement Descamps alors qu’il a aucune chance de récupérer le ballon. Cela ne plaît pas à Dobelle qui vient protéger son gardien avant de voir son vis-à-vis lui asséner un coup de poing au visage. S’en suivent une vive altercation et une fin de match gâchée. En effet, si le match a été rugueux et très engagé dans les duels, ces derniers étaient restés dans la limite. 

Longueau s’impose donc 2-1 au bout du suspense dans un match qui ressemblera dans l’engagement à ce qui l’attend la plupart du temps lors de la saison qui arrive. 

« Un contenu très intéressant »

Un match qui a satisfait Sébastien Léraillé, “on a vu un contenu très intéressant avec un match plein du début à la fin. On a su mettre en place un gros pressing du début à la fin avec un bloc très compact. On avait la volonté de ne pas laisser jouer l’adversaire comme on l’a fait face à l’ACA. On a su respecter le plan de jeu et trouver de beaux mouvements. Les automatismes arrivent doucement. On n’a pas de certitudes et l’on n’en aura pas car dans le football on en a rarement mais c’est un match référence qui va nous servir pour la suite. Le score est anecdotique même s’il montre l’état d’esprit des garçons qui n’ont rien lâché jusqu’au bout. Les attitudes ont été très bonnes ce qui n’a pas toujours été le cas l’année dernière par exemple et c’est quelque chose de positif. On avance sur le projet de jeu et l’on développe plusieurs façons de jouer pour être capables de poser des problèmes à n’importe quel adversaire.« 

Seul point noir de ce match pour ce dernier, une nouvelle blessure, “on perd encore un joueur sur une blessure. Ce qui m’embête c’est que ce ne sont pas des problèmes physiques. Physiquement les joueurs sont très bien et il faut saluer le travail de Basile Debeugny et l’implication des garçons. Après l’engagement de ce match c’est ce que l’on aura cette saison et c’est à nous de savoir répondre à cela.”

Prochain rendez-vous ce mercredi face à RCA à domicile.

Longueau – Arras : 2-1 (0-1)

Buteurs : Duvauchelle (89′) et Bouvet (92′) pour Longueau

Crédit Photo : Coralie Sombret – Gazettesports

Aurélien Finet