ATHLÉTISME : Thomas Jordier n’aura fait qu’un tour de piste

Jordier JO
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Le sociétaire de l’Amiens UC Thomas Jordier était donc le dernier de nos quatre sélectionnés aux JO de Tokyo. Nos nageurs d’Amiens Métropole ont retrouvé le sol français et Thomas était donc un des derniers Tricolores à prendre part à son épreuve.

Dans la nuit, le marcheur Yohann Diniz qui disputait son dernier 50km de sa carrière, a complètement craqué et il a dû abandonner avant même le 30ème km. Il était sûrement malade mais franchement, Yohann, qui réside dans notre région, dans l’Aisne, était-il vraiment prêt pour ce dernier rendez-vous ? Nous n’en sommes pas certains.

C’est là que nous regrettons beaucoup l’absence de Christophe Lemaître le sprinter évincé de Tokyo n’ayant pas assuré les minimas.

Florian Rousseau qui vient du cyclisme et sait ce que signifie la haute performance, s’est peut-être montré trop rigoureux dans la sélection. Comme avec Thomas Jordier, victime d’un déclassement très sévère aux championnats de France, qui aurait pu se voir offrir la chance de participer au 400m individuel.

Une élimination en demi-finale

Cette journée de vendredi était surtout consacrée aux relais et la France, que ce soit chez les filles ou les garçons, est à sa place et n’aura pu se sublimer. Les filles sont allées en finale tandis que les masculins n’ont pu franchir le cap des demi-finales.

Avant ce relais, Thomas Jordier nous avait fait parvenir ce message:

« Nous allons disputer le deuxième relais et personnellement, je vais partir en tant que dernier relayeur derrière mes équipiers Mohamed Abdallah Kounta en seconde position, notre leader Mame Ibra Anne et le plus jeune de la bande Ludovic Ouceni qui est né en 2001. »

Une bonne course de Thomas Jordier

En réalité, aux environs de 13h30 alors que les basketteuses de l’équipe de France baissaient pavillon face aux Japonaises en demi-finale, Thomas était bien le premier partant. Soit le seul coureur devant rester dans son couloir puisqu’ensuite, les autres quittaient leur zone sans être pénalisés.

Les Tricolores ont terminé derrière la Belgique, la Pologne notamment et ont été éliminés mais Thomas Jordier a réussi une bonne course.

Ce qui lui a valu les félicitations de Marcel Glavieux, président du CDOS:

« Thomas, ta participation était méritée et elle honore le sport samarien. »

Lionel HERBET 

Crédit photo : DR

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.