FOOTBALL : GJSOAF, l’union fait la force !

1
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

La saison prochaine, quatre clubs de la vallée de la Selle unissent leurs forces pour former le Groupement jeunes sud ouest amiénois football. Un projet ambitieux dont nous parle Olivier Lefebvre, vice-président du club de Vers sur Selle et responsable communication au sein du projet.

Pour commencer pouvez-vous nous présenter ce Groupement Jeunes Sud Ouest Amiénois Football ?

À Vers sur Selle on a des jeunes qui viennent d’un peu partout et on s’est dit que ce serait bien de rassembler beaucoup plus et de faire un vrai projet jeune avec toutes les catégories. Là, grosso-modo, on allait de U5-U6 à U13-U14 et après les enfants partaient à Salouël, Longueau, Camon, etc. L’idée c’est vraiment de faire une école de foot de A à Z, de baby ballon jusqu’à U19. Pierre Rivet (ndlr : Président du club de Vers sur Selle) s’est donc renseigné sur la création d’un groupement, il en existe un ou deux dans la Somme. C’est « un club dans un club » : il y le club de foot de Vers sur Selle avec ses vétérans et ses seniors et il y a un groupement en plus dans la structure qui a fait adhérer d’autres clubs pour structurer tous les jeunes autour de ce groupement. On a un partenariat avec Rumigny que l’on avait déjà et que l’on a renforcé, avec Plachy-Prouzel et avec Namps Maisnil qui nous a proposé de l’aide pour l’encadrement. L’idée c’est donc : 4 clubs qui unissent leurs forces et leurs ambitions. Aujourd’hui il y a 4 clubs et on peut aller jusqu’à 5 clubs.

L’idée c’est donc : 4 clubs qui unissent leurs forces et leurs ambitions

Quelles sont les ambitions de ce projet ?

Nous ce que l’on veut c’est donner du lien et du liant, du jeu et de la bonne humeur, c’est vraiment ce que l’on souhaite. Ce que l’on veut surtout c’est mutualiser les 4 clubs autour d’un seul projet sportif. Le covid a fait perdre beaucoup d’enfants pour le sport, donc on veut sortir les enfants des écrans et des consoles de jeu, on veut que les enfants reviennent au sport, c’est important. On veut la pratique du foot pour tous et puis mutualiser les forces, les terrains, les éducateurs, le matériel. Là à date on a déjà la catégorie baby ballon qui va s’ouvrir qui n’était pas prévue. L’idée c’est de massifier tout le monde autour du même projet et que tout le monde s’y retrouve, que tout le monde garde son identité au sein de la structure mais qu’en même temps tout le monde puisse continuer à exister. À l’heure actuelle nous recherchons encore des U10/11 et U12/13 pour compléter les sections

Qu’en est-il du foot féminin et sport handicap ?

On en a parlé, pour le sport handicap pour le moment on n’est pas prêt, on est en train de se renseigner, mais on se concentre déjà sur le groupement. Pour le foot féminin, on aimerait créer une équipe féminine ça c’est clair et net, aujourd’hui on ne l’a pas encore. On a des filles qui jouent dans des sections un peu à droite à gauche mais c’est très compliqué. Le groupement va peut-être nous permettre d’attirer plus de filles aussi, même si le club de Plachy-Buyon-Prouzel a déjà une équipe de fille senior.

Pourquoi ces clubs au sein du groupement (Vers sur Selle, Plachy-Prouzel, Namps-Maisnil, Rumigny) ?

Une première chose à préciser, déjà, c’est que chaque club contacté a répondu positivement. Avec Rumigny on avait déjà une entente sur une catégorie existante depuis longtemps donc ça s’est fait naturellement. Plachy-Prouzel ce sont des villages voisins tout simplement, et des liens existants ont fait qu’on a pu fédérer tout le monde. Et il y a Namps-Maisnil plus loin, qui nous a proposé de l’aide pour l’encadrement.
On a le président de cette école qui est Monsieur Rivet et on a mis une Vice-Présidente, qui est Virginie Bray. Dans le bureau qui a été crée, il y a les présidents des 4 clubs : Pierre Rivet (Vers sur Selle), Vincent Destombes (Rumigny), Sébastien Borne (Namps) et Virginie Bray (Prouzel-Plachy), comme ça on a vraiment une unité parfaite.
Vers sur Selle est un peu central, c’est un peu la locomotive, on a deux terrains, et au niveau du stade on a aussi un accès beaucoup plus facile, avec de nombreuses personnes qui travaillent à Amiens et qui passent par Vers sur Selle ou pas loin.

img 5345
Le stade de Vers sur Selle avec ses deux terrains

C’est important dans les petits villages de se réunir pour être plus fort ?

Oui il faut unir les forces et les ambitions. En ruralité, le décrochage se voit beaucoup plus !

Où en est le projet aujourd’hui, au niveau des équipes, des licenciés, des éducateurs ?

On n’a pas tous les éducateurs, mais l’avancement est bon, on a pas mal de bonnes nouvelles, du monde qui arrive. Aujourd’hui on a 10 éducateurs dont 2 diplômés et on veut justement continuer à grossir là-dessus. Pour encadrer il faut beaucoup de disponibilités, de temps et d’énergie, et l’idée c’est plutôt que chaque section ait 2 à 3 éducateurs ou coachs, pour encadrer encore mieux. On ne veut pas solliciter toujours la même personne, on veut qu’il y ait une sorte de roulement. On va jouer aussi avec les licences volontaires qui ont été créées par le district, pour engager et fidéliser des parents dans l’accompagnement. Ce n’est pas être coach, mais le parent s’engage dans la saison à accompagner l’équipe du mieux qu’il peut. C’est un acte d’engagement.
On va également financer les formations pour former des nouveaux éducateurs, pour ceux qui veulent passer leur diplôme.

img 8688
Vêtu de blanc sur la photo, Olivier Lefebvre vice-président du club de Vers sur Selle

Prévoyez-vous des stages durant l’été ?

On va surtout faire 4 stages de rentrée assez fort. Ce que l’on veut faire ce sont 4 journées, essentiellement à Vers sur Selle pour le côté pratique, avec des parrains pour dynamiser la chose (des personnalités du monde du sport, des élus). Nous allons faire une belle campagne autour de ces stages. Voici les dates et les lieux de ces stages : Mercredi 25/08 au stade de Rumigny : 14h/17h, Samedi 28/08 au stade de Vers sur Selle : 10h/17h, Mercredi 1/09 : au stade de Prouzel : 14h/17h et Samedi 4/09 : stade de Namps : 14h/17h.

L’objectif court terme, c’est de réussir à ouvrir toutes les catégories et que l’on démarre la saison prochaine avec une équipe dans chaque catégorie

Vous êtes-vous fixés des objectifs pour ce groupement de club ?

Très simplement, l’objectif court terme, c’est de réussir à ouvrir toutes les catégories et que l’on démarre la saison prochaine avec une équipe dans chaque catégorie. Je suis très optimiste, ça avance très bien. Et ce que l’on veut c’est que toutes les catégories soient représentées, avec de plus en plus de filles, et puis que toutes les sections soient bien encadrés. Vraiment d’aller sur une synergie, que tout le monde soit emballé. On fait une licence au prix de 60 euros, avec un sweat aux couleurs unanime pour tout le club.
Par ailleurs, le Conseil Départemental nous a offert une subvention spéciale pour que l’on s’achète des maillots. Autre bonne nouvelle, le terrain d’honneur et la main courante de Vers sur Selle seront refait a neuf par la métropole à partir de Mai 2022.



Quentin Ducrocq

Crédit photo