FOOTBALL : Un forum des métiers comme dernier temps forts au PEFA

192892256 4092168434200779 1569574387790229309 n
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Officiellement devenu le 4ème PEFA de France, le pôle football cité scolaire a connu son troisième et dernier temps forts de l’année avec le forum des métiers.

Après Valence, Lens et Strasbourg, le pôle football de la cité scolaire est donc devenu le quatrième pôle d’excellence de football amateur de France. Dans les faits, cette certification PEFA signifie la mise en réseau de 4 sections : filles, garçons, arbitre et futsal.
Au départ cantonné à Thuillier, les classes « sportives » sont maintenant présentes dans les trois établissements de la cité scolaire et des élèves de la section foot se trouvent désormais également à Gand ou à Branly. Au total ce sont 105 élèves qui composent le PEFA. Responsable de la section, Bruno Fagnoni nous parlait de la belle dynamique de ces classes sportives : « On a profilé une classe sportive avec des handballeurs, des joueurs de foot us, d’autres élèves de pole France, et les élèves du PEFA. La seconde 1 est devenue une classe fleuron. À Thuillier il y a 3 classes sportives : seconde 1, première 1, terminale 1. Des classes très solides, c’est une réussite totale. »

Il y a un grand fil rouge c’est la cohésion, la communication et la concentration.

Et ce vendredi 4 juin, à Branly, se déroulait donc le forum des métiers des élèves du PEFA durant lequel ils ont présenté des exposés autour des métiers du sport, suivis de tables rondes avec des acteurs du sport local. L’organisation d’un tel évènement faisant finalement écho à la préparation d’un match, comme nous le détaillait Bruno Fagnoni : « Il y a un grand fil rouge c’est la cohésion, la communication et la concentration. Ça c’est un grand projet qui est autant valable sur le terrain que sur un évènement comme celui-ci. Pour un tel évènement il faut de la cohésion : il faut avoir envie de le préparer de l’animer, le faire vivre. Il faut de la communication : ils ont utilisé WhatsApp, ils ont fait des réunions. Et il faut de la concentration sur l’évènement. Et je pense que l’on prépare un match de la même manière. »

Un forum des métiers en quasi-autonomie pour les élèves

Après la semaine ELA qui avait été « beaucoup cadrée », la semaine Olympique où « ils ont commencé à prendre des initiatives », les élèves « ont quasiment tout géré autour de ce forum des métiers. » Un processus que nous détaille le responsable de la section : « Je leur ai présenté en visio le forum, en leur disant qu’il faudrait des intervenants, des organisateurs, et je leur ai présenté les grands domaines liés au sport. Ils se sont ensuite réparti les tâches. On a constitué un groupe référent et les deux organisateurs Océane et Morgan sont intervenus pour répartir. » À partir de là, les élèves avaient trois possibilités : être dans un groupe qui allait intervenir, être organisateur ou gérer une table ronde.

pefa 3
Les élèves de seconde de la section foot ont participé activement à la mise en place de ce forum

Et s’il y a eu des « petits couacs« , avec notamment un léger retard lié à l’oubli d’un ordinateur, les élèves ont réussi à tout gérer avec succès, comme nous le soulignait l’entraîneur de l’ASC féminine (ndlr : Brunon Fagnoni a été nommé entraîneur des féminines de l’ASC en remplacement d’Hicham Andasmas) : « Il y a de la satisfaction et de la fierté. C’est très bien de leur faire vivre cette expérience-là, se concentrer, préparer l’évènement, avec ce fil rouge de l’oral : s’exprimer à l’oral, travailler en groupe. Dans deux ans nos élèves de seconde passeront leur grand oral du bac. Pour nous c’est aussi une répétition, les préparer à vivre ces moments-là. Moi je suis fier de tout ce parcours éducatif citoyen qui n’est pas si éloigné que ça du foot. »

Parrainé par Thierry Adam, ce forum des métiers, durant lequel les élèves auront réussi à réunir différentes professions du monde du sport, aura été une belle réussite et s’inscrit désormais comme l’un des rendez-vous incontournables au sein du PEFA amiénois.



Quentin Ducrocq

Crédit photo PEFA