BASKET-BALL – Julien Lesieu : « Thomas a réussi à me convaincre »

julien lesieu
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Nouveau joueur de l’ESCLAMS fort d’un CV bien rempli, Julien Lesieu évoque les raisons de son retour à la compétition et de son arrivée à Longueau.

Quelles sont les raisons de votre arrivée à Longueau ?

Les raisons de ma signature à Longueau sont simples : c’est Thomas Giorguitti. Il a réussi à me convaincre de remettre les baskets et de jouer pour lui. On se connaît de mon passage à Saint-Quentin où l’on a partagé plein de belles choses. Ça me fait plaisir de rejouer pour lui. 

Vous restez sur deux ans sans jouer suite à une blessure. Avez-vous pensez que vous en aviez fini avec le basket ?

Non, car après ma rupture du tendon d’Achille en 2019, je me suis soigné et j’ai continué de m’entraîner avec différents clubs pour garder la forme. Après j’ai décidé de mettre un peu le basket entre parenthèses et de profiter de cette interruption forcée pour m’occuper notamment de la société que j’ai avec ma femme. J’ai 18 ans de carrière, je n’ai jamais eu de grosses blessures et cette blessure m’a finalement permis de souffler. J’ai eu des propositions mais je n’ai pas donné suite car je n’avais pas forcément envie de reprendre à ce moment-là. Mais quand on a fait ça toute sa vie et que l’on a la passion, ça finit par vous titiller. La proposition de Thomas est donc arrivée au bon moment. 

J’ai eu des propositions mais je n’ai pas donné suite

Est-ce que vous avez certaines craintes par rapport à ce retour à la compétition ?

Non, je n’ai jamais eu de crainte et je n’en ai pas du tout. Si je reprends c’est que je sais que je suis capable d’être au niveau sinon je ne serais pas revenu. Je me sens en pleine possession de mes moyens et je n’ai aucun doute malgré cette blessure et cette longue absence. 

Vous avez une très grosse expérience, vous venez aussi pour partager cette dernière ?

Oui, on en a discuté avec le coach et c’est un rôle que je trouve intéressant pour ma part.  Quand je suis arrivé dans le milieu, j’étais jeune et j’ai eu la chance de pouvoir compter sur des joueurs d’expérience pour m’encadrer et me faire progresser. C’est l’occasion de pouvoir partager cette expérience et renvoyer l’ascenseur. 

Quel type de joueurs êtes-vous ?

Je suis un intérieur qui n’est pas très grand mais plutôt rapide et mobile. Je suis fort scoreur, après avec l’âge et l’expérience on devient de plus en plus complet et on étoffe son jeu. Sur mes dernières saisons j’étais un joueur un peu plus complet capable de scorer mais aussi de défendre. 

Est-ce que vous vous-êtes fixé des objectifs pour la saison à venir ?

Ma carrière est plutôt derrière moi donc je ne me suis pas fixé d’objectif si ce n’est de me donner à 100% à chaque match et de prendre du plaisir. Après je ne triche jamais sur le terrain donc c’est quelque chose de naturel. Les objectifs vont donc plutôt être collectifs en aidant au maximum l’équipe à gagner et le club à grandir.

Les objectifs vont donc plutôt être collectifs

Après deux saisons sans jouer, c’est un soulagement de retrouver la compétition ?

Oui, car si j’avais besoin de faire ce petit break, l’envie était de plus en plus présente et je me sens vraiment bien physiquement. Je voulais donc en profiter pour retrouver les parquets et le goût de la compétition. J’ai vraiment hâte d’être en août pour démarrer la saison. 

Vous avez énormément d’expérience mais vous connaissez finalement peu le championnat de NM2…

Oui, c’est un championnat où je n’ai pas forcément évolué et qui est assez particulier, après il faut savoir s’adapter comme il faudra s’adapter à l’équipe et à ce que le coach demande. Après j’ai l’expérience et cela va forcément me rendre la tâche plus facile.



Crédit Photo : ESCLAMS

Aurélien Finet