EDITO : En cyclisme, le mercato existe aussi avec… ses travers

peter sagan 2337570 1280
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

On le sait depuis pas mal de temps, le mercato existe dans le monde du football. Il y a le mercato d’été et celui d’hiver. Il permet surtout aux agents de joueurs de se faire connaître. En général et pour des raisons faciles à comprendre, un agent à plutôt intérêt à voir ses joueurs aller d’un club à l’autre.

C’est qu’à chaque transfert, cet agent prend une belle commission et ce sont surtout eux, les grands gagnants. Le  jour où il n’y aura plus d’agents et que les clubs traiteront directement sans passer par des intermédiaires, le monde du football se portera mieux ou du moins plus sainement.

Figurez-vous qu’en cyclisme, le Mercato existe aussi et cette période a même tendance à débuter très tôt  dans la saison en cours.  L’exemple auquel nous nous intéressons est celui de Peter Sagan ce triple champion du monde qui quitte sa formation Bora. On le devine, Sagan est l’objet de convoitises de la part de certaines grandes équipes. Parmi elles, Deceuninck-Quick Step la formation qui comprend le champion du monde du monde Julian Alaphilippe et dont le patron est le Belge Patrick Lefévère. Dans un premier temps, les deux parties se sont bien entendues avant qu’elles ne soient coupées brutalement.
Pourquoi?

Tout simplement parce que Sagan a présenté de grosses exigences. Il a demandé qu’avec lui, il y ait trois équipiers mais aussi deux mécaniciens, deux soigneurs et son attaché de communication. Soit au total neuf  personnes pour un coût de 4 à 5 millions d’euros. Il est évident que Patrick Lefévère a refusé et on le comprend.

Cela nous rappelle un entraîneur qui arrivait dans un nouveau club avec un staff technique très conséquent et qui peut aussi aller jusqu’à neuf ou dix personnes. C’était le cas de Stephan l’ancien entraîneur du Stade Rennais.  Dans ces conditions, qui pourra accueillir Peter Sagan pour les trois prochaines saisons? Aussi bizarre que cela puisse paraître, une équipe française a ouvert la porte.  Il s’agit de Total Direct Energie, managée par Jean René Bernaudeau. Actuellement, cette formation évolue en 2e Division et recruter Peter Sagan lui permettrait d’être invitée dans les grandes épreuves mondiales comme le Tour de France. Alors, l’enjeu est certes de taille mais il en vaut le coup car avec de nouveaux partenaires, avec une présence dans le Tour de France, Total Direct Energie prendrait une toute autre dimension.

Là s’arrête pourtant la comparaison avec le football car jusqu’à présent, monter d’une division supérieure se gagne sur le terrain alors qu’avec cette histoire Peter Sagan, en cyclisme, l’accession en World Tour serait quasiment automatique.



Lionel Herbet 

Crédit photo DR

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.