VOLLEY (F) : Kessie Couvert Dumesny, l’atout Coeur du LAMVB

gazette kessie 1
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Séduite par le challenge du LAMVB, la demoiselle s’impatiente de (re)venir sur le devant du filet.

Trois rencontres et puis… l’attente ! Si elle fait preuve de retenue, en s’exprimant sur cette période bien chaotique, Kessie Couvert Dumesny éprouve néanmoins une légitime difficulté à masquer sa frustration. Bien plus encore lorsqu’elle entr’aperçoit ce maillot du Longueau Amiens Métropole VB délicatement posé sur un cintre ! « Depuis de longues, voire interminables semaines » lâche alors celle qui se faisait une joie, « un plaisir » de le porter sur ses épaules.

Une envie de (vouloir) bien faire, sur fond de « nouveau challenge », que l’ex-représentante du CEP Poitiers Sait-Benoît VB a dû mettre sur pause. Contrainte et forcée. « Je ne suis pas la seule dans ce cas, j’en conviens ! » s’empresse d’indiquer la demoiselle du haut de ses vingt ans. Comme si elle souhaitait balayer d’un revers de main une quelconque volonté à s’attirer (tous) les regards.

J’admets trépigner d’impatience d’en découdre de nouveau sous les couleurs du LAMVB.

Du bout des lèvres, Kessie Couvert Dumesny évoque une « improbable situation, peu banale » qui s’éternise. Qui a également chamboulé certains plans sur la comète : « J’admets trépigner d’impatience d’en découdre de nouveau sous les couleurs du LAMVB. Etre sollicitée afin d’étoffer cet effectif ne m’avait pas laissé indifférente et j’apparaissais déterminée à justifier cette confiance placée en moi. Certes, ce n’est que partie remise mais … » confesse celle qui parvient, « tant bien que mal » à maîtriser ces fourmis qu’elle commence à ressentir dans les bras. « Je m’efforce à entretenir la forme par de réguliers footings. Pour autant, cela ne remplace le jeu avec ballon » Encore moins cette atmosphère propre au gymnase Pellerin où elle semblait progressivement trouver ses repères. Ses marques.

Je m’efforce à entretenir la forme par de réguliers footings. Pour autant, cela ne remplace le jeu avec ballon

« Les annonces gouvernementales laisseraient sous-entendre une reprise en intérieur. Il est vrai que notre discipline sportive ne se prête pas à une activité en plein air » chuchote, non sans une pointe d’humour, celle qui se considère néanmoins telle une privilégiée. « Mon statut de « contrat civique » au sein de l’association m’offre l’opportunité de coordonner, participer à des séances réservées aux plus jeunes. Tout en appliquant scrupuleusement les gestes barrières, saisir un ballon devient alors envisageable » argumente-t-elle avec espièglerie.

Volleyball Lamvb Vs Chaville Sevres Reynald Valleron) (54)

D’autant que l’actuel quotidien du groupe senior – en lice en championnat Nationale 2 à la rentrée – se révèle être bien divergeant. Et pour l’heure, les principaux échanges sont verbaux, au travers de la toile. Rendez-vous virtuel, élaboré par le staff technique, dont elle salue cependant la pertinence : « C’est alternatif certes, mais cela entretient un lien entre les membres du staff et les joueuses. Cette initiative est judicieuse, voire très précieuse » argumente Kessie Couvert Dumesny. Laquelle ne boudera son plaisir cependant de retrouver cette ambiance dont elle n’a pas encore eu le temps de s’enivrer véritablement.

« Une journée d’intégration, trois journées de championnat c’est peu mais suffisant néanmoins pour attiser un manque ! » confesse, à demi-mot, celle qui reconnaît un « aspect gratifiant » à évoluer au sein du LAMVB. « Côtoyer des partenaires chevronnées, pouvoir bénéficier de leur expérience n’est pas donné à tout le monde » admet-elle, ravie également que l’aventure amiénoise se prolonge : « Clément Bevilacqua me l’a récemment confirmé ! » Avec enthousiasme, la demoiselle traduit ainsi cette détermination à vouloir porter bien hautes les couleurs locales.



Fabrice Biniek

Crédit photos : Reynald Valleron (Gazettesports)