ACTU – Club Somme 24 : Stella Akakpo « Mon cœur, mon esprit et mes jambes sont de la Somme »

unnamed 1 1 768x1024
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Pour rien au monde, Stella Akakpo n’aurait voulu manquer ce rendez-vous qui était celui du Coliseum à Amiens pour le lancement de l’opération Club Somme 2024. Une opération menée conjointement par le Conseil Général de la Somme, Amiens-Métropole et le CDOS.

De tous les jeunes athlètes présents, Stella pouvait être considérée à juste titre comme une « athlète d’expérience ». Depuis plusieurs années en effet, Stella porte le maillot de l’Amiens Université Club. Elle répond sans rechigner à toutes les sollicitations et pourtant elle n’habite pas à Amiens. mais et elle dit clairement, elle est bel et bien une enfant de la Picardie puisque licenciée dans un club samarien et résidant dans l’Oise.

Au confrère qui lui demandait comment elle allait, Stella répond avec le sourire : « Oui je vais bien et je suis ravie de venir ici à Amiens pour signer cette convention. 2024 serait, si je suis sélectionnée, l’apothéose de ma carrière aux J.O. de Paris. mais en attendant je suis en pleine préparation pour les Jeux de Tokyo. La sélection définitive sera faite assez tard car les championnats de France auront lieu le 26 juin à Angers. J’ai participé auparavant aux championnats de France indoor et j’ai pris la 4e place, celle qui se trouve au pied du podium. Je suis qualifiée dans le collectif pour le relais à Tokyo. J’espère figurer dans les cinq athlètes qui iront au Japon. Je suis une vraie Picarde et j’ai toujours eu à cœur de faire en sorte que ma carrière se déroule dans un club picard. Mes amis sont dans l’Oise un département que j’affectionne mais mon cœur,  mes jambes et mon esprit ont toujours été dans la Somme. C’est un département qui m’a accueillie alors que j’avais 17 ans. Je suis fière de porter ce maillot de l’Amiens UC et ce jusqu’à la fin de ma carrière. »

Au niveau professionnel, Stella a amorcé le virage de la reconversion. Avec un triple projet : sportif, scolaire et professionnel. « Je prépare un  master en communication et marketing. Mes parents m’ont toujours soutenu dans ce projet. Il y a un moment où il faut préparer l’après-carrière sportive et cela se prépare en amont. J’ai signé un contrat pour les deux prochaines années avec une école ».

L’esprit olympique basé sur le partage, la cohésion sera différente

Enfin Stella n’a pas éludé la question, les J.O. auront-ils bien lieu et s’ils ont lieu, ce sera sans public. « Je l’espère mais c’est vrai qu’il n’y aura pas de public. L’esprit olympique basé sur le partage, la cohésion sera différente. Ce sera vraiment dommage de ne pouvoir partager avec ses amis l’émotion d’une cérémonie d’ouverture et celle de clôture. Cela risque d’être compliqué mais depuis un an, nous sommes obligés de nous adapter à la situation« .

Lionel Herbet

Crédits Photos : Léandre Leber et Lionel Herbet

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.