CYCLISME – 1998 : Jean-Michel Thilloy répare enfin une injustice

thumbnail img 3265
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Nous sommes en 1998, une année qui reste encore aujourd’hui dans toutes nos mémoires. C’est l’année où l’équipe de France de football devient championne du monde en battant le Brésil en finale. Mais c’est aussi l’année Festina dont l’équipe emmenée par Richard Virenque est exclue du Tour de France.

Début septembre, se déroule le Tour de la Somme. C’est la 13e édition. Ce Tour de la Somme verra la victoire de Jean-Michel Thilloy qui est le leader du VC Saint Quentin dirigé par Martial Gayant. Jean-Michel Thilloy a souvent été malheureux mais cette fois, il ne rate pas ce grand rendez-vous. Il fera exactement comme… Jean Robic qui avait remporté le Tour de France 1947 sans jamais avoir porté le maillot jaune.
C’est exactement  ce que fait Jean Michel Thilloy qui réside alors à Vignacourt et se trouve quasiment dans son jardin. Il renverse  la situation et surtout le leader Michel Lallouet qui perd son maillot au terme d’une dernière étape haletante avec l’arrivée finale à Corbie. Jean-Michel donne de telles émotions que sa maman et son épouse pleurent. Le moment est émouvant et Jean-Michel qui était devenu champion de Picardie en juin, avoue « qu’il s’agit de sa plus belle victoire car il l’attendait depuis tellement longtemps ».

Il avait en tout cas bien préparé son affaire car durant l’été, il n’avait pas disputé de critérium. A Corbie, le champion olympique Francis Moreau est présent et il recueille un grand succès populaire.



Lionel Herbet

Crédit photo DR

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.