LES GOTHIQUES – Anthony Mortas : « Ça sera l’occasion de représenter la France et de défendre le trophée acquis en 2020 »

hockey sur glace amiens vs rouen 2021 kevin devigne gazettesports 21
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

L’entraineur des Gothiques d’Amiens s’est livré quelques minutes après l’officialisation de la qualification de son équipe pour la Continental Cup 2021-2022.

Anthony, comment avez-vous accueilli cette bonne nouvelle ?

C’est une excellente nouvelle. Pas que pour le club mais aussi pour la ville d’Amiens. Ça sera l’occasion de représenter la France et de défendre le trophée acquis en 2020.

Amiens devrait aussi demander à l’organiser, donc ça peut faire une belle fête du hockey dans la ville.

Est-ce que cette décision va influencer le recrutement ?

Ça ne va pas changer fondamentalement. Ça va simplement donner un petit plus à Amiens dans les négociations. Si un joueur hésite entre deux clubs et que l’un joue la coupe d’Europe, c’est quand même plus intéressant. Ce n’est pas vital c’est clair, mais ça apporte un léger plus. Ça récompense également les joueurs qui ont obtenu cette qualification il y a un an, même si certains sont partis entre deux. Amiens devrait aussi demander à l’organiser, donc ça peut faire une belle fête du hockey dans la ville.

C’était un objectif des dirigeants de l’organiser la saison passée, l’occasion se présente enfin ?

Exactement. On avait obtenu l’organisation cette année par l’IIHF, et puis avec le Covid, la compétition a été annulée. On va encore postuler, on n’est pas encore certains à 100% de l’avoir, mais on a des chances de l’avoir. C’est une bonne nouvelle pour le sport amiénois en général avec l’accueil d’équipes étrangères. Ça change un peu du quotidien des sportifs professionnels.

Amiens aura des ambitions de bien figurer dans cette coupe ?

Oui bien sûr. On l’a disputée il y a 2 ans maintenant, et on y avait été de façon un peu timorée. Je sais qu’avec Mario (ndlr : Mario Richer) on était un peu déçus parce qu’on avait une belle carte à jouer. C’était la première fois qu’on la disputait, et on n’est pas rentré dedans comme il aurait fallu le faire. On loupe la qualification pour très peu, on gagne un match, et on en perd deux de deux buts à chaque fois. Pas mal de regrets parce qu’on est arrivé là-bas comme les petits qui découvraient la compétition, alors qu’il aurait fallu s’éclater peu importe l’adversaire. C’était une bonne première expérience européenne, et ça nous a donné un aperçu du niveau de la compétition.

Certains joueur ont connu cette expérience européenne, ça leur servira d’exemple ?

Oui exactement. Même moi ça me servira. Il ne faut pas dire aux joueurs qu’on rencontre des gros, pas leur faire peur, juste bien les conditionner sur les matchs, exactement comme si c’était un match de championnat classique. Il faudra prendre de l’expérience et surtout, ne pas jouer les petits bras.




Propos recueillis par Arthur Lasseron

Crédit photo : Kévin Devigne – Gazettesports.fr

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.