EDITO : On veut vraiment la mort du cyclisme

orchies quatre jours de dunkerque, étape 1, 6 mai 2015, arrivée (b09)
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Notre ami Daniel Mangeas avait poussé un premier coup de gueule en fin de semaine dernière en laissant entendre que les Quatre Jours de Dunkerque seraient sûrement annulés. Rien n’était vraiment officiel mais le couperet est tombé : la course est annulée.

Tout cela par la décision du Préfet de Région qui a refusé le recours proposé par les organisateurs. Cette année, notre département de la Somme avait été plus ou moins laissé de côté puisque seule Péronne devait servir de ville départ le 6 mai. Ne mâchons pas nos mots : il s’agit d’un vrai scandale. Le sport et le cyclisme à cette occasion sont les victimes d’une décision qui émane le plus souvent d’une seule personne voire d’un petit groupe. 

Notre région est proche de la Belgique et dans ce pays, on est peut-être moins stupide puisque le public peut assister au passage des coureurs, en respectant les consignes sanitaires. A quelques kilomètres de distance, (Dunkerque est à deux pas de la Belgique), on peut soit être sur le bord de la route et voir les coureurs soit rester à la maison. Nous avons vraiment du mal à comprendre cette situation.

Pour les Quatre Jours de Dunkerque, nous avons une pensée pour les organisateurs qui ont eu des difficultés à boucler leur budget et surtout pour les villes étapes, à trouver des bénévoles. Une fois encore, répétons ce que nous  pensons depuis des mois :  le sport est vraiment en danger. 



Lionel Herbet

Crédit photo DR 

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.