FOOTBALL : L’Amiens SC doit montrer un autre visage

Football Amiens Sc Vs Le Havre Hac Ligue 2 0037 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Plus que la défaite à Chambly (2-0), c’est surtout la prestation réalisée par les Amiénois qui a fait tache. Inoffensifs, sans envie, incapables de réagir, les Samariens doivent se ressaisir lors de la réception de Valenciennes.

Alors que les Picards avaient évoqué l’ambition de gagner « 9 matchs sur 9 » dans cette fin de saison – chose qu’Oswald Tanchot, de retour avec son groupe, évoquait comme étant « maladroit » – cela a vite volé en éclat à Clermont, lors de la défaite 3-0. Peut être sonnés, les Amiénois ont, quoi qu’il en soit, enchaîné avec un revers 2-0 contre Chambly, dans une rencontre dont ils n’ont jamais semblé acteurs comme le soulignait le coach amiénois : « Chambly c’était atroce, un match catastrophique. On n’a jamais été dans le match, ça a été un non match complet dans tous les domaines. »
Plus que la nouvelle prestation offensive de faible qualité, une habitude cette saison, c’est surtout le visage affiché par les Amiénois qui a fait tache, « les joueurs de cet effectif ont trop peu fait dans leur carrière d’une façon générale pour ne pas rentrer sur le terrain avec l’envie de prouver des choses » lâchait d’ailleurs l’entraîneur samarien.

Si on lâche, notre équipe n’a même pas le niveau Ligue 2, on l’a vu ce week-end.

Le coach picard attendait donc une réaction claire de son équipe : « Demain (aujourd’hui, ndlr) le mot d’ordre c’est l’état d’esprit, que les joueurs nous montrent qu’ils ne sont pas en vacances. Il faut qu’ils nous montrent une envie de se racheter de ce non-match. » D’autant que, mathématiquement, les Picards ne sont pas maintenus et qu’une victoire permettrait de se sauver définitivement. Et si Oswald Tanchot ne voulait pas mettre de pression inutile à ses joueurs sur ce point, il les « piquait » tout de même : « On n’a pas de marge pour lâcher sur des fondamentaux, sur l’état d’esprit, sur des fondamentaux tactiques, sur l’engagement, car si on lâche, notre équipe n’a même pas le niveau Ligue 2, on l’a vu ce week-end. »

Maintenu, Valenciennes se déplace sans pression

En face, les Samariens retrouveront une équipe valenciennoise 8ème et assurée de rester en Ligue 2 avec ses 43 points. Une équipe sur courant alternatif depuis quelque temps, capable de battre Toulouse, de faire nul contre Troyes et Auxerre mais aussi de perdre 4-0 contre Clermont, 3-0 contre Ajaccio ou à domicile, 1-0, face à Guingamp. Reste à savoir dans quel état d’esprit se présenteront des Nordistes qui n’ont plus rien à jouer dans ce championnat.
Côté amiénois, le technicien samarien évoquait les blessures récentes, sans grand espoir de retour : « Je crois que c’est difficile d’envisager des retours (ndlr : Molla Wagué, Nicholas Opoku, Regis Gurtner), peut-être Valentin Gendrey. »

Quoi qu’il en soit, le sort de ce match semble indécis, entre des Amiénois sonnés par les résultats récents, et des Valenciennois d’ores et déjà sauvés. Les parieurs de Betiton auront sans doute « un coup » à réaliser sur cette rencontre.

Décevant à Chambly, l’Amiens SC est attendu au tournant face à Valenciennes. Sans parler de jeu, c’est surtout dans l’envie que les Samariens doivent montrer autre chose.


Mardi 20 avril 20h
34ème journée de Ligue 2
Amiens SC (11ème 40pts) – Valenciennes
(8ème 43pts)



Quentin Ducrocq

Crédit photo Leandre Leber Gazettesports.fr