ATHLETISME : Michel Macquet seul Picard à avoir été porte-drapeau

thumbnail img 3100
Ⓒ Gazette Sports

Par la voix du président du CNOSF, M.Masseglia, il a été aussi question du choix du porte-drapeau pour emmener la délégation française lors de la cérémonie d’ouverture.

A Rio, il y avait deux porteurs : le judoka Teddy Riner mais aussi un représentant des paralympiques, soit Michaël Jeremiasz. Cette année, on va multiplier par deux. Tout va changer puisque la parité sera respectée des deux côtés. Il y aura un homme et une femme chez les valides et paralympiques.

On est loin des époques passées où il n’y avait qu’un seul porteur du drapeau et cela nous donne l’occasion de rappeler que la Picardie et plus particulièrement la ville d’Amiens a été à l’honneur en 1964 aux Jeux Olympiques de Tokyo. Cet athlète était le lanceur de javelot Michel Macquet (notre photo) qui était né à Amiens, avait débuté au handball et s’était ensuite spécialisé dans le lancement du javelot.

Dans les années 60, le javelot était la spécialité des Finlandais mais en 1956, Michel Macquet lançait son javelot à 79m01 et il avait frappé les esprits. Il était tout simplement l’un des meilleurs au monde. Aux Jeux de Tokyo, Michel Macquet portait le drapeau et c’était un grand honneur. Mais il s’occupait tellement des Tricolores et pas seulement ceux de l’athlétisme qu’il perdait de son influx et ne réussissait pas les performances attendues.

Michel Macquet est décédé en 2002 et il repose au cimetière du Crotoy. Longtemps, il avait  été employé par la municipalité d’Hyères et il gérait le vélodrome où Philippe Ermenault et bien d’autres pistards picards ont  remporté de nombreux titres nationaux. 



Lionel Herbet

Crédit photo DR

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.