ACTU : Le samedi c’est Étouvie Solidaire !

169990005 100709058806042 4523868705244319592 n
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

À partir du samedi 17 avril, sur le parking de l’avenue du Languedoc, va se dérouler l’opération « Etouvie Solidaire, Unis et tout vit« . Une initiative bénévole, dont nous parle Mohammed Oudji, très investi dans ce projet.

Depuis deux mois maintenant, se déroulent chaque samedi, en collaboration avec Jean-Christophe Loric adjoint au maire d’Amiens secteur Nord, de 10h à 14h les « Saturdays Solidaires » afin de venir en aide aux étudiants, dans une situation de désarroi par rapport à leur scolarité et à l’isolement. Dans la continuité du succès de ces journées, et après avoir fait un constat sur la situation actuelle à Etouvie, Mohammed Oudji a décidé « d’en faire plus encore« . Il évoque pour nous les raisons qu’ils l’ont poussé à agir : « L’année dernière il y a eu le décès de Mathéo qui a été poignardé, il y a un traumatisme dans le quartier. Là il y a eu l’annonce de la fermeture définitive de l’école Monseigneur Cuminal qui a fait un tollé, et le week-end dernier il y a eu une émeute qui a duré toute la nuit entre les jeunes et la police. Donc je me suis dit que je devais faire quelque chose. » Pour lui, le constat est aujourd’hui amer : « C’est un quartier qui a été délaissé, c’est l’un des quartiers les plus pauvres de France, additionné au Covid… Moi qui le connais depuis que je suis jeune, je l’ai beaucoup vu évoluer, plus vers le bas que vers le haut. »

Moi qui le connais depuis que je suis jeune, je l’ai beaucoup vu évoluer, plus vers le bas que vers le haut

Ayant « l’impression d’avoir une mission sur cette terre-là« , l’entraîneur de boxe française s’est ainsi mis en relation avec des associations, avec Clément Stengel (le maire de secteur), avec Guillaume Duflot, vice-président chargé des sports à la métropole, Dominique Georges, directeur des sports d’Amiens Métropole, Riad Tarraf, chef du pôle action éducative au secteur Ouest, Ahmed Fellah coordinateur jeunesse à la Mairie, afin de faire des opérations pour les habitants d’Étouvie. Les services de la ville ont également détaché Cathy Dehez, chargé de développement sportif à la métropole, sur ce projet.

Trois axes pour un projet solidaire

Ainsi, tous les samedis d’avril et de mai, de 14h à 18h, sur le parking de la salle de boxe avenue du Languedoc, l’objectif est de faire des actions afin de venir en aide aux habitants d’Etouvie, que ce soit des jeunes, des adultes ou des personnes âgées. Des actions qui se déclineront sur différents points que nous détaille Mohammed Oudji : « Il y a une partie déjà alimentaire, avec l’association Initi’elles qui œuvre à Etouvie depuis plus de trente ans. Elle va s’occuper de toute la partie alimentaire et nutrition, ils ont des spécialistes pour ça. Et en même temps avec certains partenaires on a trouvé la possibilité d’avoir des paniers-repas. » Vient ensuite le volet sportif : « La deuxième partie, pour moi très importante, est toute la partie sport, sport santé, remise en forme. L’ASC, l’AMVB, Rudy Dufossez de la MABB, et d’autres partenaires ont répondu présent. Ils seront là avec moi. » Enfin, un axe sur le côté professionnel et l’emploi : « Et la troisième partie, avec des chefs d’entreprise, et Eric Fecart, le président de la section locale du Centre des Jeunes Dirigeants de la Somme, sera de proposer des services pour venir en aide aux habitants d’Etouvie. Pour savoir rédiger une lettre de motivation, comment faire un CV, leur donner des moyens pour essayer de trouver des stages pour certains ou de trouver des jobs d’été également. »

Concernant le volet sportif, le responsable de Boxfit Amiens, nous détaille un dispositif complet : « Il y aura à disposition 6 coachs, dans différents domaines. Il va y avoir des évaluations au niveau du physique, il y aura une personne qui va donner des conseils pour ne pas commettre d’erreurs quand on a n’a pas pratiqué depuis longtemps. Il y a Fati de chez nous, qui va s’occuper des femmes pour ce qui est de la nutrition, du bien-être, de la gymnastique douce et du yoga. » Notons que tous les acteurs présents sur ce projet (hormis ceux dépêchés par la métropole), sont bénévoles.

Soucieux d’agir pour le quartier d’Etouvie, de nombreux passionnés vont donc s’investir tous les samedis d’avril et de mai, pour cette opération solidaire.



Quentin Ducrocq

Crédit photo : DR