HOCKEY SUR GLACE : Dave Henderson, fidélité à un club et à Amiens

thumbnail img 5587
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Ce samedi, Dave Henderson a fêté ses 69 ans. Dans notre tête a germé une idée : celle que des sportifs ont pu durant leur carrière, et surtout l’après carrière, être restés fidèles non seulement à leur club mais aussi la ville dans laquelle ils continuent de vivre. 

Dave Henderson incarne à merveille cet état d’esprit. C’est vrai que les temps ont bien changé et que le mot fidélité a perdu de son lustre. Pour ce qui concerne Dave Henderson, ce n’est pas le cas. Nous nous rappelons ce  jour au cœur des années 70 quand timide, il était venu nous rendre visite au Courrier Picard accompagné de son président des Gothiques Julien Burnay. Dave Henderson effectuait sa première expérience hors le Canada. On aurait pu penser que Dave serait resté à Amiens un an ou deux.

Non, il s’est fixé dans la ville, s’est marié et il a eu des enfants. Il est devenu entraîneur du club puis de l’équipe de France de hockey sur glace. Il est encore aujourd’hui le sélectionneur d’une équipe de France  de sports collectifs à être resté aussi longtemps en poste (plus de dix ans). 

A cette époque, la Ville d’Amiens fut désignée comme Ville la plus sportive de France par le journal l’Equipe. Les élus et les dirigeants des principaux clubs parvenaient à trouver un accord. En effet, il était fréquent qu’un sportif débarque d’un pays étranger, devienne joueur ou entraîneur d’un club. Ce sportif défendait à la fois les couleurs de sa ville qui l’employait par ailleurs.

L’exemple le plus typique est celui du couple André et Aniéla Kaczmarow qui ont permis au club de basket de l’ASC d’atteindre le niveau national, les féminines évoluant même au plus haut niveau du championnat de France. André et Aniéla avaient un emploi et donc la sécurité pour ce qui était leur avenir.

D’autres sportifs de renommée sont venus rejoindre Amiens et nous citerons le pongiste Jacques Hélaine qui venait d’Argentan, réussit une belle carrière puisque tout en étant à Amiens il a un moment occupé la présidence de la Fédération française et surtout avec Amiens a pu  participer à la Coupe d’Europe avec le local Jacques Gambier et le Nordiste Danny Dhondt.

D’autres exemples nous viennent à l’esprit: l’haltérophile Rolf Maier qui va découvrir Daniel Senet; le nageur Roger-Philippe Menu, les cyclistes Jimmy Binet et Jean Louis Duquesnoy. Mais nous ne voudrions pas oublier l’ASC Football qui a fait venir des joueurs et surtout leur a offert un emploi. Parmi eux et à des dates différentes Paul Imiéla et Patrick Abraham.

Aujourd’hui, ce genre de situation n’existe plus car le joueur qui signe à Amiens (ou ailleurs) sait qu’il ne restera qu’un an ou deux voir moins. Aujourd’hui, le gardien Régis Gurtner fait figure d’exception car cela fait plusieurs années qu’il garde les buts amiénois, que son épouse travaille dans la région et que surtout lui le pur Alsacien, se plait à Amiens et cela explique la popularité dont il jouit et qu’il mérite amplement.



Lionel Herbet

Crédit photo Lionel Herbet

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.