Tennis : Un premier vrai test pour Elsa Jacquemot, à Amiens

vendredi aac tennis tournoi witf amiens 0003 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Hier comme depuis le début de la semaine, les favorites ont tenu leur rang au tournoi ITF féminin de l’Amiens AC, organisé à huis clos. Aujourd’hui, deux Françaises, Elsa Jacquemot, battue hier en finale du double et Audrey Albié, vont tenter de se qualifier pour la finale.

Elle avance dans le tournoi et les matchs se corsent légèrement pour Elsa Jacquemot. En double, associée à la junior andorrane Victoria Jimenez Kasintseva, la jeune Française a perdu la finale (lire par ailleurs). Et en simple, la tête de série N°8 a été à deux doigts de concéder hier en quarts de finale son premier set en trois matchs. Ce qui n’aurait rien eu de déshonorant, cela prouve juste l’exigence qui commence à entourer la championne du dernier Roland-Garros juniors. Mais comme son adversaire et conscrite Lucie NGuyen Tan, ancienne coéquipière en équipe de France des jeunes, reconnaissait avoir « effectué des mauvais choix à des moments-clé », la Lyonnaise a pu éviter de transpirer plus que nécessaire pour continuer sa route (6-4 7-5).

Des signes d’agacement…

Elsa Jacquemot a quand même montré des signes d’agacement, face à un déchet tout relatif au service, l’un de ses points forts habituels. Moins de premières balles, six doubles fautes, le tout peut-être lié aussi quand même à la qualité de Lucie NGuyen Tan au retour. Mais avec 72% de points gagnés derrière sa première balle, la protégée de Rodolphe Fabre n’est pas la plus mal lotie du tournoi…. 

vendredi aac tennis tournoi witf amiens 0018 leandre leber gazettesports
Lucie NGuyen Tan

Seulement 13 jeux perdus en 3 matchs par l’adversaire d’Elsa Jacquemot

Voilà en tous les cas ce grand espoir du tennis féminin tricolore en demi-finale. Maintenant, la joueuse qui l’attend dès 11h30 affiche un autre pedigree que ses adversaires précédentes : tombeuse en quarts de l’inconstante Italienne Verena Meliss (6-3 6-4), Paula Ormaechea a 28 ans, soit quasiment 11 ans de plus qu’Elsa Jacquemot. 287ème à la WTA, l’Argentine est la N°1 d’un tournoi dans lequel elle n’a perdu que treize jeux en trois matchs et son expérience est incomparable. La joueuse qui vit en Italie, avec son compagnon volleyeur à Civitanova, a côtoyé l’élite mondiale, à ses débuts. Paula Ormaechea a atteint deux fois le 3ème tour de Roland-Garros, seulement battue par Maria Sharapova en 2014. « C’est du passé, dit-elle en le balayant…d’un revers de main. Aujourd’hui, j’ai toujours 15 ans dans ma tête ». Et dans un coin de la tête, elle a forcément un plan pour contrarier Elsa Jacquemot.

tennis itf tournoi aac tennis amiens jeudi 0092 leandre leber gazettesports
Paula Ormaechea

« Soyez patients avec Elsa Jacquemot ! » P. Ormaechea, son adversaire du jour

Au sujet de la popularité naissante de la jeune Française et de l’attente autour de son adversaire du jour, Paula Ormaechea hausse le ton : « du calme, soyez patients ! On n’est pas des robots, elle est très jeune ». Une manière aussi de remettre Elsa Jacquemot à sa place, celle d’une joueuse qui débute seulement dans la cour des seniors. 

vendredi aac tennis tournoi witf amiens 0034 leandre leber gazettesports
Audrey Albié

Dix titres gagnés en carrière

La deuxième demi-finale, prévue à partir de 13h30, toujours à huis clos sur le même court n°14 de l’AAC, va également offrir une belle opposition de styles et l’occasion d’une revanche pour Audrey Albié, dominée il y a quinze jours sur dur à Poitiers par son adversaire du jour. Il s’agit de la N°2 du tournoi, Seone Mendez (288ème WTA), tonique Australienne aux origines argentines, décidément. Elle a remporté le double hier et n’est pas pour rien la N°2 de l’ITF, le classement de la 2ème division du tennis mondial. Si ce baromètre est moins fiable que le classement WTA, il donne un aperçu du niveau de cette joueuse qui, à bientôt 22 ans, totalise dix titres en carrière… tous sur terre battue, le dernier dans un 25 000 $. Point commun entre les deux adversaires, la façon dont elles peuvent sortir de leur match avant de se reconcentrer…

vendredi aac tennis tournoi witf amiens 0051 leandre leber gazettesports
Seone Mendez

Audrey Albié comme en 2017 ?

Mais Audrey Albié, dernière Tricolore à avoir gagné à Amiens – en 2017 -, premier de ses trois titres, tous en ITF W15, avant Dijon puis l’an dernier à Fort-de-France, apprécie peut-être de moins susciter d’attente qu’Elsa Jacquemot. Celle qui a joué les qualifs du dernier Roland-Garros a seulement lâché un set, le premier de son 1er tour. Depuis, elle semble s’être réglée, malgré des sautes de concentration qu’elle reconnaît, au moment de conclure. Celle qui saura serrer le jeu aux moments opportuns fera un grand pas vers la finale…

Vincent Delorme
Crédits photos : Gazettesports.fr – Reynald Valleron et Léandre Leber

Le programme du jour (à suivre en direct sur http://tv..fft.fr/) :
Court n°14 – 11h30 : Paula Ormaechea (ARG – N°1) – Elsa Jacquemot (FRA – N°8)
Pas avant 13h30 : Audrey Albié (FRA – N°3) – Seone Mendez (AUS – N°2)

remise des prix jacquemot emeline jimenez kasintseva ( reynald valleron) (4)
Seone Mendez (N°3) – Maria José Portillo Ramirez remportent le double

Dernière minute : Elsa Jacquemot loupe le coche en double

Dans un tournoi joué à huis clos, disputer une finale de double un vendredi, en fin de programme, n’apporte pas forcément la montée d’adrénaline habituelle. Mais la paire australo-mexicaine Seone Mendez (N°2) – Maria José Portillo Ramirez a fait preuve d’une plus grande détermination pour s’adjuger le trophée. Elles ont dominé les deux top juniors du moment Elsa Jacquemot et Victoria Jimenez Kasintseva (AND) 6-4 6-3. Des breaks en début de set leur ont suffi.