AMIENS SC : La rencontre à Clermont menacée

football ligue 2 amiens sc vs sochaux 0011 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports

Le déplacement de l’Amiens SC le samedi 13 mars à Clermont pourrait être annulé du fait d’un cluster de Covid-19 au sein de l’effectif clermontois.

L’Amiens SC devait déjà avoir une pause de 10 jours du fait de son élimination en Coupe de France, dont les rencontres se disputent ce week-end. Il est fort probable que la mise à l’arrêt soit plus longue que prévue puisque le match prévu à Clermont contre le 2ème de Ligue 2 est très menacé. En effet, le Clermont Foot vient de communiquer sur la présence d’un cluster au sein du club. Ainsi, ce sont pas moins de 18 salariés du clubs qui ont été testés positifs au Covid-19. Dans le lot, plusieurs membres du staff et de l’équipe administrative mais également 11 joueurs.

Or, le protocole de la LFP concernant l’organisation des matchs en cette période de pandémie est clair : « Cette délégation sportive doit être composée à minima de vingt joueurs, dont un gardien de but,faisant partie de la liste officielle de trente joueurs déclarés par le club à la LFP pour la période de compétition considérée. » Avec 11 joueurs du groupe professionnels sur le flanc, cela ne ferait donc plus que 19 joueurs disponibles, soit un de moins que nécessaire pour que la rencontre se déroule.

Un règlement clair… mais un doute subsiste

D’autant que si d’ici là, certains joueurs sont susceptibles d’être finalement guéris, de présenter un test négatif, le protocole en question précise que « si le joueur est symptomatique […] la durée d’isolement (cas confirmé ou probable de SARS-CoV2) est harmonisée et ainsi allongée pour tous à 10 jours pleins à partir de la date de début des symptômes » mais que « si le joueur est asymptomatique, l’isolement est compté à partir du jour du premier prélèvement positif (test antigénique ou RT-PCR de 1ère intention) pour une durée de 10 jours pleins également. » Et même après ces 10 jours,« la fin de l’isolement doit s’accompagner du port rigoureux du masque chirurgical ou grand public de filtration supérieure à 90% et du strict respect des mesures barrière et de la distanciation physique durant les 7 jours suivant la levée de l’isolement. Ceci implique une reprise avec une distanciation sur le terrain et en dehors du terrain », ce qui amène la LFP à conclure que « la reprise collective (entraînement ou match) se fait donc au mieux au 18ème jour. »

Si la date des tests ou des premiers symptômes ne nous est pas connue, on peut supposer qu’elle ne correspond pas à ce mardi, date butoir pour que le match ait lieu selon les critères édictés par la Ligue, puisque, comme les Amiénois, les Clermontois étaient alors sur les terrains, pour une nette victoire 0-5 à Guingamp. Notons toutefois que ces dispositions du protocole n’ont pas toujours été suivies d’effets. Ainsi, on retrouvait Hamouma, Bouanga, Youssouf et Abi sur le terrain de Geoffroy-Guichard lors de la rouste subie par les Verts lors du derby contre l’OL alors qu’ils faisaient partie des joueurs concernés par l’annonce de l’ASSE 9 jours auparavant sur la présence de nombreux cas de Covid dans l’effectif (le délai avant la reprise collective était alors de 15 jours).

Difficile, donc, de prédire si le match aura lieu, mais force est de constater que la probabilité de voir l’Amiens SC à l’arrêt pendant 16 jours avant la réception de Troyes est importante.


Morgan Chaumier

Crédit photo : Léandre Leber – Gazettesports