NECROLOGIE : Gérard Houllier, un grand entraîneur qui avait vaincu les habitudes

Thumbnail Img 5306
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Mais quand cette série des disparitions brutales va-t-elle cesser ? Après Robert Herbin, Bruno Martini, Michel Hidalgo, Alex Dupont, c’est au tour de Gérard Houllier de nous quitter, brutalement à l’âge de 73 ans.

La grande majorité des Français jugera d’abord Gérard Houllier comme ayant été l’entraîneur de l’équipe de France qui ne s’est pas qualifiée pour la phase finale de la Coupe du monde en 1994. C’est oublier que le jour de ce tristement célèbre France-Bulgarie, il n’était pas sur le terrain et pas responsable des fautes commises par certains joueurs.

Par la suite, Gérard Houllier fut le Directeur Technique National et c’était lui qui était en place en 2009 lorsque l’Amiens SC inaugura son centre de formation. Ces dernières années, il était devenu l’homme de confiance de M. Aulas le président de l’Olympique Lyonnais. Il était du reste venu à l’occasion du premier match qu’avait disputé l’ASC contre Lyon en L1. Sur notre photo, on reconnait Gérard Houllier aux côtés de Bernard Joannin le président de l’ASC et Alain Gest, le président d’Amiens-Métropole. Une photo qui date de trois ans exactement.

Dans cette brillante carrière d’entraîneur de haut niveau, Gérard Houllier a été aussi l’un des premiers Français à s’illustrer en Angleterre du côté de Liverpool. Il fut aussi à la tête du Paris SG avec qui, il a décroché le titre de champion de France.

Mais au départ, Gérard Houllier n’était pas considéré comme un véritable entraîneur par ses pairs. A cette époque, il fallait avoir été un grand joueur pour embrasser ensuite la carrière d’entraîneur. Gérard Houllier était même considéré comme une sorte d’usurpateur. Il avait été un modeste  joueur au Touquet (le stade porte désormais son nom) et il se destinait surtout à sa carrière de prof d’anglais. C’est à Noeux les Mines qu’il a vraiment démarré en Division 2 avant d’aller à Lens. Epoque bénie pour les journalistes qui se retrouvaient souvent dans le bureau de Gérard Houllier, afin de refaire le match.

Plus tard, Gérard Houllier est revenu à Amiens à l’occasion d’une réunion qui devait permettre au docteur Abet de devenir le nouveau président de l’Amiens SC. L’objectif était de lancer l’Amiens SC vers les sommets du football français. Gérard Houllier était venu à Amiens en compagnie de M. Heylens, alors entraîneur de Lille.

Gérard Houllier a donc marqué l’histoire du football français et mérite la reconnaissance de toute la famille  du sport numéro un.



Lionel Herbet

Crédit photo DR



Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.