AUTO : Avec son Alpine, Lilou Wadoux impressionne encore, en Ultimate au Castellet

31102020 Alpine Elf Europa Cup Autosport Gp Portimao Leandre Leber (6)
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Sans savoir quel volant elle aura entre les mains l’an prochain, Lilou Wadoux a bouclé son année 2020 sur une bonne note, sur le circuit Paul-Ricard. Invitée au final de la saison de l’Ultimate Cup Series, la jeune pilote samarienne a hissé son Alpine à la 7ème place de la course GT Endurance et au 2ème rang de sa catégorie avant de laisser le volant à son coéquipier d’un jour. 

Pas de doute : Lilou Wadoux en avait gardé sous la pédale ! Si en fin d’année certains sont fatigués, l’Amiénoise de l’équipe Autosport GP a encore de l’énergie à revendre… Pour sa troisième participation à une course d’endurance cette année, après Dijon début septembre et Magny-Cours mi-octobre, elle a tenu bon le cap ce dimanche de décembre sur le circuit Paul-Ricard (Var). Et même plus longtemps que prévu ! En cause, un accident au début de sa course, en GT Endurance, qui entraînait l’entrée en piste du safety car. Conséquence : Lilou Wadoux gardait le volant au lieu de le passer à son binôme du jour, Jérôme Thiery, un pilote expérimenté mais novice sur Alpine. Ce qui signifiait que la Picarde allait rouler deux heures non stop, elle qui, cette saison en Alpine Elf Europa Cup (AEEC), a été habituée à des courses de seulement 25 minutes + un tour. Une longue séquence sans pause à l’issue de laquelle la Samarienne occupait la 7ème place au scratch et la 2ème sur huit voitures dans la catégorie UGTX.

A la fin, les pneus étaient morts !

Qui veut aller loin ne ménage pas forcément sa monture ! Pour Lilou Wadoux, « le plus important n’est pas d’avoir une voiture puissante, mais de savoir utiliser ses capacités à 100%, ce qu’on fait avec nos Alpine alors que la plupart du plateau (les pilotes des autres marques) ne se servent pas à 100% de leur voiture ! J’ai réussi à en doubler pas mal, même si deux heures, ça a été long par moments. Et à la fin, les pneus étaient morts ! J’ai dû rester vigilante… »

Alpine Autosport Gp Portimao 0199 Leandre Leber Gazettesports

L. Wadoux – J. Thiery 2èmes de leur catégorie

« Lilou était bien dans le rythme, c’est le principal » retient de son côté Gilles Zaffini, le team manager de son écurie Autosport GP.  Un patron satisfait aussi de voir que les rôles se sont inversés le temps d’un week-end : « on a plus l’habitude de voir Lilou à la place de l’élève (NDLR : à 19 ans, elle termine sa première saison chez Autosport GP), mais cette fois, c’est elle qui jouait les professeurs » sourit-il. Apparemment content de la façon dont Lilou Wadoux a transmis ses conseils à son binôme, quand Jérôme Thiery s’est installé au volant de sa voiture, l’Alpine A 110 Cup N°44 avec laquelle elle a décroché, début novembre, la 7ème place finale de l’Alpine Elf Europa Cup. Même si le plus expérimenté du duo a cédé du terrain au classement scratch, franchissant la ligne d’arrivée en 11ème position, il a maintenu la voiture à la 2ème place de sa catégorie. « Je me suis bien entendue tout de suite avec Jérôme confie l’Amiénoise, qui a « bien aimé ce rôle de prof », consciente d’avoir « maintenant un peu d’expérience avec l’Alpine. J’ai pu l’aider sur la partie pilotage. »

Pour 2021, Lilou Wadoux pas fixée « avant février ou mars »

Son programme de courses pour 2020 à présent terminé, Lilou Wadoux, qui aime aller vite et ne pas « perdre son temps en bla-bla » comme le dit le boss d’Autosport GP, va cependant devoir faire preuve de patience… De quoi 2021 sera-t-elle faite précisément pour elle ? « C’est en bonne voie pour que Lilou fasse une deuxième saison en Alpine Cup, redit Gilles Zaffini. Mais on ne sera pas fixé officiellement sur l’ensemble de son programme de l’année prochaine avant courant février. » Lilou Wadoux est même prête à attendre quelques semaines supplémentaires : « il faudra attendre février-mars. Je vais gérer toute cette période pour être prête, au maximum, mais je ne sais pas avec quelle voiture je roulerai… »

Alpine Elf Europa Cup Circuit Nevers Magny Cours Lilou Wadoux 0005 Leandre Leber Gazettesports

Le binôme JB Mela – L. Hurgon gagne sa catégorie avant une possible association en GT4

Du temps, il va en falloir aussi pour obtenir des certitudes sur la prochaine saison de Jean-Baptiste Mela. A 22 ans, avec sur son CV son premier titre tout chaud de champion en Alpine Elf Europa Cup, après trois saisons pleines dans ce championnat, le Corse aspire forcément à autre chose. A ce titre, l’Ultimate d’hier au Castellet  servait de laboratoire grandeur nature à l’équipe Autosport GP pour tester son association avec Laurent Hurgon. Les deux coéquipiers se connaissent bien – Laurent Hurgon est le vice-champion de l’Alpine Elf Europa Cup – et ils s’apprécient, mais au Castellet, ils se sont partagés le volant, en prélude au duo qu’ils pourraient constituer l’an prochain, en GT4, sur une Alpine également, plus puissante. « Ils ont été très très vite ! » apprécie Gilles Zaffini. La preuve : avec l’A110 N°69 de Laurent Hurgon, ils ont gagné la catégorie UGTX et atteint la 5ème place finale du classement scratch, remporté par une Ferrari. « Le binôme est bon. Maintenant, on attend des partenaires, car les budgets sont plus élevés, la logistique plus lourde » pour courir en GT4, un championnat européen avec des courses d’une heure. On ignore si l’hiver porte conseil, mais pour Lilou Wadoux comme pour ses coéquipiers d’Autosport GP, le printemps est encore loin…



Vincent Delorme
Photos d’archives Léandre Leber – Gazettesports

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.