AMIENS SC – Nicholas Opoku : « Toute l’équipe travaille dur »

Football Ligue 2 Amiens Vs Grenoble 0001 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports

En conférence de presse, à deux jours du déplacement à Troyes, Nicholas Opoku a tenu un discours rassurant sur la volonté et l’implication de l’équipe et affirmé sa confiance pour la suite.

Sur la situation actuelle de l’équipe

Le classement à l’heure actuelle n’est pas bon, mais toute l’équipe travaille dur pour inverser la tendance. A l’entraînement, chaque joueur travaille dur. L’équipe reste positive, et l’ambiance est tournée vers l’objectif de retourner la tendance.

Moi, je suis prêt à me battre et à aider l’équipe à être à une bonne position, je le serais toujours. Cela fait partie de ma mentalité de toujours travailler plus dur. J’ai besoin des coéquipiers, pour que nous nous battions tous ensemble pour faire remonter l’équipe. Je suis prêt à donner mon meilleur pour le club. Le coach nous aide également à avoir de la confiance.

Je suis d’accord, on est proche de la fin des matchs allers, mais on n’abandonne pas, après tout il nous reste 6 matchs avant la trêve. Le groupe est orienté vers l’objectif de faire remonter l’équipe en bonne position et tous les joueurs travaillent dur avec ce même objectif en tête.

Sur le niveau de la L2 et son retour à Amiens cet été

C’est difficile, c’est la première fois que je joue en Ligue 2. Je suis agréablement surpris du niveau de seconde division qui est très dur. De toute façon, je suis prêt à jouer dans n’importe quel championnat. Ma mentalité me pousse à rester concentré quel que soit le niveau auquel j’évolue.

Amiens, c’était un très bon choix pour moi. La saison dernière, j’étais là, les choses se sont vraiment bien passées et le club m’a bien accueilli. J’ai aussi pris en compte le fait que j’aurais de meilleures chances de jouer. Donc être ici est vraiment un plaisir. Aujourd’hui je suis surtout concentré sur comment progresser individuellement et comment faire progresser l’équipe.

Sur les difficultés offensives

Il est vrai qu’on a des difficultés à marquer des buts, mais je ne blâme personne. Il faut que l’on donne de la confiance à nos joueurs offensifs qui ont l’opportunité de jouer. Mais on a tous un rôle à jouer, il n’y a pas que les joueurs offensifs qui peuvent marquer, tous les joueurs peuvent marquer.

Sur ses déplacements en sélection

Au début de la saison, mon but était d’aider l’équipe à être en bonne position mais quand votre sélection vous appelle, vous ne pouvez pas décider de ne pas la rejoindre. Cela fait aussi partie du travail. C’est bien de défendre son pays et le club qui nous emploie.



Propos recueillis par Quentin Ducrocq

Crédit photo Leandre Leber Gazettesports.fr

Piece Souteneznous Horizontal Tipeee