BASKET BALL : L’ASCBB devra faire mieux

Basketball Ascbb Vs Longueau (reynald Valleron) (1)
Ⓒ Gazette Sports

Après un début de saison en deçà des attentes, l’ASCBB avait enfin gagné son premier match, lors de sa troisième sortie. Malheureusement, à cause de la situation sanitaire, l’équipe n’a pas pu enchaîner, et devra patienter avant de prouver sa vraie valeur.

Après une fin de saison dernière frustrante, marquée par un arrêt des compétitions (et aucune montée) alors que l’équipe était en tête du championnat, l’ASCBB a vécu un début d’exercice 2020-2021 mitigé. Chose que nous expliquait le coach, David Haleine : « La situation est très compliquée. La préparation l’a été également avec des rencontres annulées à cause du Covid. Et ensuite, le début de saison l’a été tout autant, avec deux défaites de suite. Notamment celle contre Beauvais qui nous reste en travers de la gorge. » En effet, malgré un recrutement de qualité et une ambition affichée de monter, l’équipe amiénoise a déjoué en début de saison. D’abord en s’inclinant à domicile face à la réserve de l’ESCLAMS (77-82), puis en se faisant renverser à Beauvais après avoir été devant tout le match et même avoir mené de 26 points dans le troisième quart temps (88-80). Finalement, les Samariens avaient enfin réagi lors de leur troisième match, en battant Nanteuil (119-76). Joie de courte durée pour l’entraineur de l’ASCBB, puisqu’après cette victoire qui aurait pu lancer les Amiénois, le championnat était arrêté : « La victoire contre Nanteuil nous avait apporté un peu de réconfort même si elle n’était pas référence. Mais elle aurait pu nous permettre de lancer une dynamique qui a été stoppée brutalement. »

À la reprise, une équipe sera attendue

Indéniablement parmi les favoris de ce championnat, au vu de la qualité de l’effectif, l’ASCBB n’a pas encore trouvé son alchimie en ce début de saison, comme le reconnaissait David Haleine : « Il est évident que pour moi il est très compliqué de construire une équipe dans les conditions actuelles, mais je ne baisse pas les bras. J’ai des bons joueurs et il y a du talent dans ce groupe. À moi de faire en sorte de créer une équipe où les joueurs ont envie de jouer ensemble, ce que je n’ai pour l’instant pas réussi à faire. »
Dans le flou quant à une éventuelle reprise, le coach amiénois et ses hommes sont d’ores et déjà tournés vers ce défi : « Les joueurs et moi-même avons envie de reprendre le plus vite possible et relever ce challenge comme nous l’avons effectué la saison dernière. À nous de prouver que nous sommes une bonne équipe, pas seulement sur le papier. »

En rodage après trois rencontres, l’ASCBB se retrouve aujourd’hui comme toutes les équipes, contrainte à l’arrêt. Un mal pour un bien, pour une formation qui pourra repartir sur de nouvelles bases à la reprise, et justifier son statut dans ce championnat de pré-nationale.



Quentin Ducrocq

Crédit photo Reynald Valleron Gazettesports.fr