FOOTBALL : L’Amiens SC et Teams5 main dans la main

Img 0234
Ⓒ Gazette Sports

Ce mardi, l’ASC et le Crédit Agricole étaient à Teams5 pour l’inauguration d’un terrain aux couleurs du club amiénois. Et pour une rencontre caritative dans la foulée.

C’était un petit événement, La Licorne en dehors de La Licorne. En effet, mardi soir, l’Amiens SC et son partenaire historique, le Crédit Agricole était présent à Teams5 pour inaugurer un terrain estampillé Crédit Agricole La Licorne. Pour Arnaud Maillard, qui représentait le Crédit Agricole, « être avec l’Amiens SC au Teams5, c’était comme une évidence. L’ASC est le club phare de la ville, donc il était important d’être présent sur un nouveau format de foot qui est de plus en plus présent dans la consommation. » Une affirmation avec laquelle Luigi Mulazzi, le vice-président de l’Amiens SC était en parfait accord : « Pour nous, c’est essentiel. il faut qu’on fasse la démarche d’aller voir un peu ailleurs et pas que dans le stade, il faut aller voir les joueurs. C’est notre démarche. » L’occasion également de nous souffler : « Il y aura d’autres choses qui sont dans les tuyaux qui se feront aussi. »

Les trois partenaires étaient sur la même longueur d’onde puisque Sofiane Bezzou, gérant de Teams5 Amiens, nous confiait : « c’est important que les grosses entités du foot loisir et du foot pro puissent se réunir et s’entendre pour faire un lieu commun. C’était très important pour nous que l’ASC, fleuron de la Somme soit dans l’enceinte de notre structure, ainsi que le Crédit Agricole qui est à nos côtés depuis longtemps notamment sur la ligue entreprise. On est très heureux d’avoir pu finaliser ce partenariat. »

Img 0233

Mais si cette entente mutuelle ravit les différentes parties, il ne s’agit pas uniquement d’un partenariat entre ces entités mais aussi de la mise à disposition d’une aire de jeu bien spécifique. Pour deux raisons. D’une part, une large bâche au fond du terrain, représentant le kop nord du Stade de la Licorne Crédit Agricole, pour créer une « atmosphère du terrain qui vous tape à l’œil, on a l’impression d’être au stade » comme le décrit Sofiane Bezzou. S’enthousiasmant pour cette bâche « franchement magnifique », il était rejoint dans ce sentiment par Luigi Mulazzi : « Regardez un peu ce terrain, c’est magnifique, cette toile, elle est vraiment fantastique. » D’autre part, quelques technologies donnant une autre dimension à l’expérience des joueurs. « C’est un terrain qui va être filmé avec une caméra 360°, nous explique Sofiane Bezzou, il y a des chants de supporters qui sont retransmis sur le terrain pendant l’heure de jeu, via l’écran, les joueurs peuvent inscrire leurs buts, à chaque fois qu’il y a un but, il y a une petite résonance sonore, c’est une nouvelle technologie qui va en ravir plus d’un. » Et Luigi Mulazzi abonde une nouvelle fois dans son sens : « La caméra, le son, ce sont plein de petites choses qui vont plaire aux gens. » Tellement, qu’il y avait « déjà des clients qui voulaient jouer dessus » expliquait Sofiane Bezzou dans son discours d’inauguration.

860€ pour la Ligue contre le cancer et le Centre S’Time

Mais la primeur était réservée à cette inauguration qui était aussi l’occasion de faire la part belle à une initiative caritative. En effet, dans la suite immédiate de cette cérémonie d’inauguration, les joueuses de l’Amiens SC disputaient la première heure de jeu sur cette nouvelle aire de jeu aux côtés de deux associations de lutte contre le cancer, S’Time et la Ligue contre le cancer. Une opération impliquant tous les acteurs du partenariat, Teams5 fournissant l’aire de jeu, l’Amiens SC ayant sollicité ses joueuses et Luigi Mulazzi rappelant : « Pour nous, c’est très important, Octobre Rose, cela fait des années, depuis que je suis à la direction du club, qu’on l’a toujours fait. On s’implique parce que l’on a eu des cas de cancer du sein dans le club. » Et le Crédit Agricole effectuant un don aux deux associations présentes, en fonction du nombre de buts inscrits. Soit 860€ pour 43 buts inscrits au total.

Toutes les deux sollicitées par le Crédit Agricole pour cette soirée, les associations en question mesuraient l’importance de leur présence. Du côté de S’Time, centre de soins de supports fondé autour de l’idée explicitée par son cofondateur, l’oncologue Michel Gozy, qu’« au-delà des traitements, il y a l’après-traitement, la réinsertion dans la vie », on soulignait l’importance de faire « partie du paysage » et d’avoir ce genre d’occasion de « mettre la lumière sur notre association. » Pour sa part, Martine Modeste, secrétaire générale du Comité départementale de la Somme de la Ligue contre le cancer nous rappelle que « la Ligue ne vit qu’au travers de dons. Donc c’est important pour nous d’avoir participé et de recevoir ce chèque de la part du Crédit Agricole qui sera destiné à aider les malades. »

Par ailleurs, pour ces acteurs, la présence à un pareil événement est « naturelle » du fait de l’importance qu’a le sport dans le processus de remise en forme des malades. Michel Gozy explique ainsi que « le sport est, avec la diététique, l’un des piliers de la reconstruction. C’est un mécanisme vertueux. C’est, chez S’time, dans un programme qui allie ces piliers à des activités de sophrologie, de réflexologie, de psychologie. » Même son de cloche de la part de Martine Modeste qui souligne que « le sport fait partie de la remise en forme de la personne malade, c’est indispensable pour toute personne qui a subi des traitements lourds de faire du sport pour regagner en énergie, en autonomie mais aussi au niveau moral. » Ce à quoi Stéphanie Blin, ancienne malade ayant rejoint la Ligue contre le Cancer et présente sur le terrain aux côtés des joueuses de l’Amiens SC acquiesçait : « L’activité physique doit faire partie du parcours de soin. »


Morgan Chaumier

Crédit photos : Morgan Chaumier – Gazettesports