FOOTBALL : Un point dans la douleur pour Camon

Image 6487327
Ⓒ Gazette Sports

Auteur d’un match très moyen, Camon parvient tout de même à poursuivre sa série d’invincibilité à domicile en championnat en accrochant le nul.

Qui aurait pu croire, au terme des 30 premières minutes de jeu, que la partie des Camonois serait aussi compliquée ? Les hommes de Titi Buengo étaient alors complètement dans leur match et semblaient nettement au-dessus de Portelois fébriles. Isambart lançait la première flèche en perçant la défense visiteuse avant de laisser pour Bodur qui obligeait Level à la parade (7′). Le pressing des locaux était également important dans ce début de rencontre réussi en provoquant des pertes de balles dans leur camp de la part des Pas-de-Calaisiens. Sur l’une d’entre elle, Sakho récupérait le cuir avant de décaler Isambart dont la frappe était finalement déviée au-dessus du but adverse par un défenseur (8′). Si la maîtrise était camonoise, les occasions franches n’étaient pas si nombreuses et Le Portel comptait même quelques tentatives, comme une tête au-dessus de Prevot (15′) ou un centre-tir de Libert détourné sur le dessus de sa barre par Josse (20′).

La pression camonoise, malgré un léger mieux portelois, se maintenait encore quelques minutes quand, sur un coup-franc, la frappe d’Isambart et le rebond vicieux à quelques mètres du but obligeait Level à une belle parade (24′) ou quand Ducrocq, après un bel enchaînement côté gauche, centrait en retrait pour Zerdab… qui manquait alors le ballon (28′). Cela marquait toutefois la fin du temps fort des Picards. Pendant que les visiteurs s’enhardissaient, possédant de plus en plus le ballon dans le camps camonois, les hommes de Titi Buengo peinaient de plus en plus à ressortir la balle, abusant d’un jeu long pas toujours précis et s’appuyant sur un Isambart dos au jeu peu souvent en mesure de trouver un partenaire.

Image 64873272

Pour autant, même si la bascule dans le jeu était faite, les locaux ne dominant plus les débats, les opportunités se comptaient toujours de manière équilibrée. La faute notamment à un Adam en grande forme pour couper les offensives porteloises. Quand ce n’était pas lui, c’est Josse qui faisait le travail, sortant bien au devant d’un attaquant portelois en dehors de sa surface (33′) puis intervenant sur sa ligne sur une situation confuse à la suite d’un retourné adverse dans la surface (38′). Dans le même temps, sur des situations de contre, Bodur se retrouvait lui aussi face à Level, sorti à son devant et bien sorti puisque victorieux dans son duel face à l’attaquant camonois (35′), puis Zerdab réussissait un petit festival sur le côté droit avant de trouver un angle de centre vers le second poteau ou Bodur loupait complètement sa reprise acrobatique (42′). A la pause, après un premier acte agréable marqué par des temps forts pour les deux équipes, le score était logiquement nul, 0-0, même s’il aurait pu ne pas être vierge.

Une seconde période à souffrir

Mais le temps fort portelois devait se poursuivre au retour des vestiaires. Les locaux ne parvenaient dès lors plus à mettre en danger Level et devaient se reposer sur Josse pour les maintenir dans le match. Ce fut le cas lorsque, sur un centre de Golliot, Delgove taclait devant son but et obligeait son gardien à intervenir (55′). Puis, le portier camonois intervenait sur une frappe de Libert qu’il captait en deux temps (60′). Cela continuait quand il sortait au devant de Bultel passé devant Delgove (67′). Dans cette période difficile, les locaux connaissaient un autre type de frisson quand le tacle de Delgove sur son vis-à-vis qui partait affronter Josse était jugé fautif par l’arbitre… qui ne sortait que le jaune (69′). Sur le coup-franc, un nouveau cafouillage permettait à Raphael Flahaut de se retrouver en possession du ballon un peu seul au second poteau, mais Josse était encore une fois présent pour sortir le cuir d’une superbe parade (71′). Ce même Flahaut était encore trouvé sur le corner consécutif à cette action mais sa tête ne trouvait que le petit filet extérieur (73′).

Finalement, les visiteurs parvenaient enfin à convertir leur domination sur un centre fort de Fofana depuis la gauche qui trouvait Dumont pour se jeter au second poteau. Cette fois-ci, Josse ne pouvait rien faire et les Camonois se retrouvaient à devoir courir après le score (0-1, 76′). Une situation pas évidente pour une équipe incapable de se créer la moindre situation depuis une demi-heure de jeu en seconde période où, en plus des défauts déjà entrevus en fin de première période, s’ajoutait une moindre facilité à composer, en termes de rythme, avec un jeu extrêmement haché. Pourtant, Galimo, entrée en jeu au cours de cette seconde mi-temps, devait être l’atout de cette fin de match. Sur un service en profondeur de Zerdab, il se présentait face à Level, le dribblait puis s’appliquait à ce que sa frappe évite le retour des défenseurs. Chose faite qui permettait aux Camonois de revenir à hauteur du Portel (1-1, 81′).

Si la fin de match restait pénible dans le jeu, les Camonois reprenaient quelque peu le fil du match, parvenant tout de même à se montrer plus pressant dans le camp pas-de-calaisien. Ainsi, sur une louche de Bodur, Level, presque lobé, intervenait in extremis pour mettre le ballon sur le haut de sa barre (86′). Puis c’est Adam qui, présent au second poteau sur un corner, tentait sa chance mais sans trouver le cadre (88′). Enfin, c’est Galimo, de nouveau, qui se procurait la dernière et meilleure opportunité de cette fin de rencontre. Mais alors qu’il allait se présenter en face à face avec Level, Delpierre revenait dans son dos pour le gêner. Illicitement selon M. Redjimi. Qui ne sortait toutefois, là encore, que le jaune (90’+4). Le match se terminait donc sur un 1-1 qui pouvait déjà soulager des Camonois qui auraient pu être punis vu la tournure de la rencontre. Un point qui permet de provisoirement garder la tête – Steenvorde n’ayant pas joué – et de rester invaincu.

« On doit prendre 0 point »

Foot Amical Camon Vs Portugais D Amiens 0026 Leandre Leber Gazettesports

Et à l’issue de la rencontre, Titi Buengo ne disait pas autre chose, concédant que son équipe avait connu un « match difficile, parce que l’adversaire nous a fait déjouer » et partageant globalement le constat d’une perte de contrôle progressive sur le match après une bonne entame : « On a eu 20 première minutes où l’on était sur notre temps fort, je pense que c’est à ce moment là qu’on aurait dû marquer. Et ensuite, on a redonné confiance à l’adversaire par nos erreurs individuelle et de ce fait, ils ont pas mal d’actions, déjà en première mi-temps. Et en deuxième mi-temps, c’est pareil, on a mis du temps à rentrer dedans. Je trouve qu’on s’en sort très bien dans le mesure où l’on égalise et où l’on prend un point alors que j’estime que sur l’ensemble du match, on doit prendre 0 point. »

Dans l’analyse de cette perte de contrôle du match, le coach camonois expliquait qu’« il faut savoir s’adapter. Plus le match avançait, plus ça devenait compliqué pour nous. Mes joueurs n’ont pas su trouver des solutions dans la réflexion, la lecture du jeu. On prend un point, on va s’en contenter. Il faudra relever la tête. C’était un match compliqué. » Une rencontre difficile qui va devoir amener à une réflexion sur certains points du jeu camonois : « Je suis calme et dans une remise en question en me projetant sur ce qui n’a pas été pour améliorer ça. Ce qui a manqué, c’est un bloc compact dans la zone offensive, dans les 25 derniers mètres. On ne crée pas assez l’incertitude chez l’adversaire. Systématiquement, pour l’adversaire, c’est facile de lire notre jeu. Il y a eu moins de mouvements. Il y a des jours comme ça, ça ne s’explique pas. Parce que ce sont des choses qu’on travaille. »

Une réflexion qui pourra également porter sur l’animation du secteur offensif, l’entrée payante de Wilfried Galimo dans l’axe offrant une solution de plus à Titi Buengo qui le voit mieux que simplement remplaçant : « Pour moi, Wilfried Galimo, c’est un titulaire. A l’avenir, il faudra voir dans quels dispositions le mettre. C’est un pur avant-centre, qui prend la profondeur, qui se déplace très bien, très bon devant le but. Sur les matchs à venir, il jouera. » Un raisonnement qui , au regard du profil de l’international surinamais, devra porter sur tout le secteur offensif, ouvrant pourquoi pas sur une doublette avec l’inévitable Zahir Zerdab : « Peut-être qu’à un moment, il faudra les associer parce qu’on ne peut pas se passer de bon éléments comme ça. C’est une réflexion que l’on va avoir avec Jean-Charles pour savoir comment on va pouvoir amener ça. » Enfin, le technicien picard avait un petit mot pour un débutant à ce niveau Geoffrey Kondo Seke Mabiala : « Il a fait une très bonne entrée, c’est un joueur qui était en B, qu’on suivait depuis le début, c’est bien qu’il se montre aussi parce que c’est un gamin qui mérite, qui fait des gros matchs en B. C’est un gamin sur lequel on va pouvoir compter. »


US CamonStade Portelois : 1-1 (0-0)

Buts : Galimo (81′) pour Camon ; Dumont (76′) pour Le Portel

US Camon : Josse – Nagy, Delgove, Adam, Dos Santos – Ducrocq, Sakho – Ngakosso, Isambart, Bodur – Zerdab

Entrants : Galimo, Péchin, Kondo Seke Mabiala


Morgan Chaumier

Crédit photo : Leandre Leber – Gazettesports