VOLLEY (F) : Baptême réussi pour le LAMVB

Volley Chaville 3
Ⓒ Gazette Sports

Les féminines du LAMVB ont fait une entrée fracassante en Nationale 2. S’imposant dès leur première sortie à ce niveau.

Derrière cette impassibilité qui semble vouloir le caractériser, Clément Bevilacqua savourait néanmoins – et à sa manière – un résultat historique. Victorieux de Chaville-Sèvres VB sur un score sans appel (3-0), le promu Longueau Amiens Métropole VB veillait ainsi à marquer certes ses premiers points au sein d’une hiérarchie qu’il découvrait, mais également les esprits. Dans un premier temps locaux, comme s’empressait néanmoins de le notifier son responsable technique.

« Nous ne pouvions rêver meilleure entame de championnat. Nous signons nos premiers pas à ce niveau d’un succès. Que demander de plus ? » soulignait Clément Bevilacqua. Avec cette retenue qui lui est propre. « Il ne s’agit que d’un succès. Historique je le conçois mais rien de plus, en fait… » rappelait l’intéressé. Des propos qui recherchaient cependant à traduire la « nécessité d’en conquérir d’autres ! »

Le score est élogieux mais une fois encore il récompense l’harmonie qui anime ce groupe. Un effectif où les unes œuvrent pour les autres.

Clément Bevilacqua

D’un ton bien personnel, l’entraîneur du LAMVB insistait sur la notion de gestion dont vont devoir faire preuve les coéquipières de Kessy Couvert-Dumesnil. Une attitude que le promu a su d’ailleurs dévoiler au cours de cette rencontre. « Bien que plongées dans l’inconnu, les filles sont demeurées sereines. Le scénario de la rencontre a favorisé cela, mais, au regard de la saison écoulée, ce sentiment s’est avéré plus affirmé » confiait-il encore. Avouant, du bout des lèvres cependant, n’avoir réellement connu d’inquiétudes durant ce duel. Une confrontation que ses protégées ont su maîtriser de main de maître.

« Le score est élogieux mais une fois encore il récompense l’harmonie qui anime ce groupe. Un effectif où les unes œuvrent pour les autres. Où les demoiselles du banc se tiennent toujours prêtes à venir apporter un coup de main si besoin » s’en félicite celui qui, astucieusement, adressait ainsi un clin d’œil en direction de Léa Canlers.

Volley Chaville 6

Sollicitée pour palier l’absence de Leïla Lombard, l’adolescente intervenait alors – et au pied levé – lorsque Cécile Lapeyronnie se résignait à quitter l’aire de jeu sur entorse. Une réorganisation inattendue que Clément Bévilacqua commente d’ailleurs avec philosophie : « Ce faux-pas de Cécile, l’éloigne, semble-t-il, des parquets durant au moins trois semaines. Dans le même temps, Léa a démontré, si besoin était néanmoins, que l’on pouvait compter sur elle »

La carte jeune, un atout que le responsable technique ne cesse de promouvoir depuis sa prise de fonction en cité amiénoise. Un choix, une préoccupation dont il n’envisage se priver pour tenter d’espérer redistribuer celles de la Nationale 2. Un exercice où le LAMVB semble en détenir une belle… à jouer.

Volley Chaville 8
  • LONGUEAU. Salle Pellerin. Longueau Amiens Métropole VB bat Chaville-Sèvres VB 3-0 (25-15 en 29’, 25-18 en 30’, 25-14 en 25’)

Arbitres : MM. Levasseur et Decorde.

  • LAMVB : Colleen Lentz ; Samantha Carreel, Julie Cadart, Léa Canlers, Chloé Bray (cap), Morgane Allemeersch, Kessie Coudert Dumesnil, Eléonore Malivoir, Cécile Lapeyronnie, Julie Devaux, Darja Georgieva, Li Yuwei.



Fabrice Biniek

Crédit photos : Corinne Thierry (LAMVB)