FOOTBALL (F) : L’Amiens SC réussit le… challenge

Amiens Tournoi 5
Ⓒ Gazette Sports

La troupe emmenée par Hicham Andasmas a (re)fait main basse sur un trophée à la mémoire de Jacques Henot.

Reconquérir ce trophée honorant la mémoire de Jacques Hénot leur tenait à cœur. Sur une agréable vague d’euphorie, invaincues depuis quatre prestations, les demoiselles de l’Amiens SC n’ont donc relâchaient la pression. Efficaces aux dépens de Boulogne-sur-Mer (6-1) à l’issue de la rencontre inaugurale de ce tournoi, les partenaires de Camille Martin apparaissaient toutes aussi souveraines face à Quevilly Rouen Métropole (3-1).

« Refaire main basse sur cette manifestation au parfum si particulier est tout sauf anecdotique. Dans un premier temps, en se révélant exactes à ce rendez-vous, les filles ont pris soin d’adresser un clin d’œil à notre ami Jacques ! Lui qui aimait tant cette section. Ensuite, elles se sont efforcées à continuer à emmagasiner de la confiance, à quelques jours dorénavant de l’ouverture de ce championnat Régional 1. Première levée qui nous conduira à Saint-Omer » confiait Hicham Andasmas. Responsable d’une troupe qui profitait aussi, ainsi de l’opportunité pour faire oublier ce faux pas de la saison écoulée. Où le LOSC s’était emparé de ce challenge et s’en attribuer la garde.

Amiens Tournoi 1

« Nous clôturons cinq semaines de préparation par cette belle journée » admettait encore l’intéressé. Une atmosphère détendue … en apparence où l’Amiens SC avait convié des formations de R1 Haut de France, Ile de France et Normandie à en découdre. Et sitôt que les locales n’aient donc éclaboussé d’aisance face aux Maritimes, Quevilly Rouen Métropole se jouait de la résistance du Racing Saint Denis (1-0).

« Notre premier match s’est avéré encourageant opposé à un adversaire appliquant un pressing intense. Nous sommes parvenus à sortir les ballons, à profiter des espaces et s’imposer sans trop d’émotion » précisait un entraîneur amiénois un tantinet plus critique à l’issue de cette finale.

« Face aux Normandes, le groupe a manqué d’intensité, éprouvant des difficultés à préserver le monopole du jeu. La raison ? A mon sens des choix peu judicieux mais paradoxalement, les filles réussissaient à trois reprises à toucher au but ! » Insolente efficacité pour un effectif qui retrouvait ses … marques sitôt la (courte) pause. « Le deuxième acte demeure plus abouti, avec une prestation cohérente, du rythme avec et sans ballon. Un jeu combiné qui permettait d’ailleurs d’intensifier les possibilités de centre et par conséquent de s’illustrer » indiquait Hicham Andasmas.

Face aux Normandes, le groupe a manqué d’intensité, éprouvant des difficultés à préserver le monopole du jeu.

Lequel se révèle toujours aussi réservé, même en contemplant une belle copie estivale : « Une fois encore, la réalité du terrain doit être notre unique préoccupation. Un championnat est long, plus encore cette saison puisqu’il réunit quatorze formations. Il est périlleux, éprouvant tant physiquement que psychologiquement. Il récompense la constance, la régularité. A nous de ne surtout jamais perdre cette philosophie » Quelques mots pour rappeler qu’il apparaîtrait présomptueux d’oser faire des plans sur la comète. Message clair de la part de celui dont l’idée de … décrocher la lune au printemps ne serait pour lui déplaire.

  • En marge de ce tournoi, Glyda s’est vue décerner le trophée « meilleur buteur » avec trois buts
  • AMIENS. Stade de Montières. Challenge Jacques Henot.

Amiens SC bat Boulogne-sur-Mer 6-1 ; Quevilly Rouen Métropole bat Racing St Denis 1-0

« Petite finale » : Racing St Denis bat Boulogne-sur-Mer 4-2

Finale : Amiens SC bat Quevilly Rouen Métropole 3-1

  • Le groupe amiénois : Martin, Poiteaux ; Meunier, Norden, Dilly, Plessier, Bettens, De Brito Varela, Vlieghe, Pugnetti, Tellier Bouazni, Glyda, Tabitourat, Vassant, Karaoun.
  • Ont marqué durant ce tournoi : Glyda (3), Vassant (3), Pugnetti, Tellier Bouazni, Debut.



Fabrice Biniek

Crédit photos : Sisco (Amiens SC féminine)