FOOTBALL : Léraillé « gonflé », Hamdane « satisfait »

Football Esc Longueau Vs Aca (reynald Valleron) (10)
Ⓒ Gazette Sports

À l’issue d’un match longtemps disputé et finalement remporté de justesse, 2-3, par les visiteurs de l’AC Amiens sur la pelouse de Longueau, les deux entraîneurs n’affichaient pas le même niveau d’optimisme.

D’un côté, on retrouvait un Sébastien Léraillé plutôt agacé. Il concédait toutefois une première mi-temps « à la hauteur », de la part de ses joueurs : « En première mi-temps, Azouz a mis a peu de choses près son équipe de N3. On a eu les bonnes attitudes, on a laissé du jus, on s’est créé quelques bonnes situations, on a été très bien, très concentrés. » Mais le coach longacoissien évacuait rapidement ce point positif pour s’atteler à tancer vertement ses hommes pour leur seconde période, et tout particulièrement les entrants : « En deuxième mi-temps, tu fais quatre changements avec des joueurs susceptibles de jouer en R1, tout le monde ne se met pas au niveau, on fait un peu moins d’efforts, parce que sur le premier but, on ne fait pas le repli, et on fait un peu n’importe quoi. On se dit que c’est l’équipe bis de l’AC Amiens et que ça va passer. Il va falloir faire attention à ne pas faire la grosse erreur de se mettre au niveau de l’adversaire. Si tu n’es pas capable de faire deux mi-temps comme la première où l’on a vu des choses très cohérentes, ce n’est pas possible… »

Son discours prenait même rapidement l’allure d’un avertissement pour les joueurs ne l’ayant pas satisfait. « Il y a des garçons, je ne vais pas chercher à comprendre, lançait-il à l’issue de la rencontre. Les mecs qui rentrent sur le terrain et qui ne font pas les efforts, même pour 30 ou 45 minutes, ils resteront chez eux, ils n’iront même pas en réserve parce que c’est un projet collectif et on ne peut pas se permettre d’avoir des failles quand on fait des changements. Il faut que tout le monde se mette au diapason. »

Amical Football Longueau Vs Reims 0018 Leandre Leber Gazettesports

Au-delà de ces considérations générales sur l’implication de ses joueurs, le coach longacoissien se plaignait du nombre de buts encaissés : « On ne défend pas ! Il va falloir rapidement régler ces problèmes défensifs parce que ça commence à me gonfler de prendre des buts sur ces matchs de préparation. Le truc, c’était de faire déjouer l’adversaire, de récupérer des ballons et de jouer. Je pense qu’on est capable de le faire. En deuxième période, on a voulu faire du jeu, du jeu, du jeu, mais dans les attitudes, il y a des joueurs qui ne sont pas du tout dans ce que je demande. Ce n’est pas normal d’encaisser but sur but en match de préparation. » Même son de cloche sur l’aspect offensif, sur lequel Sébastien Léraillé regrettait que les siens n’aient su faire fructifier les situations obtenues à 0-0 : « On doit être beaucoup plus tueurs. Je ne trouve pas qu’on ait été efficaces. »

Et de conclure en se projetant sur la suite de la préparation en promettant de « réduire le groupe, je vais passer à 14 joueurs (ils étaient 17 lors de ce match, ndlr) à partir de dimanche, tant pis pour ceux qui n’auront pas pris le bon wagon, ce n’est pas mon problème. » Et en pointant tout de même un motif de « satisfaction » : « Le petit Yael Lemaire qui a 18 ans a montré de bonnes choses. Il faudra prendre du temps avec lui et ne pas le cramer parce qu’il revient d’une saison compliquée et d’une blessure. »

« L’objectif a été rempli »

Du côté de son homologue amiénois, le constat est que « cela commence à se dessiner. Sur la première équipe, on est repassé dans un système que l’on n’a pas beaucoup eu le temps de travailler donc, sur le plan défensif, il y a encore quelques repères à trouver. Malgré tout, on n’a pas été mis en difficulté par cette équipe. Dans l’utilisation du ballon, on a trop forcé dans le cœur du jeu à faire cette passe à l’intérieur. C’était intéressant parce qu’elle est passée parfois et ça a permis d’avoir de la densité dans cette zone. Mais cela a créé beaucoup d’espaces sur les côtés que l’on n’a pas utilisé alors qu’il y avait des appels, de la présence. »

La deuxième mi-temps de ses jeunes joueurs semblait également satisfaire Azouz Hamdane qui pointait : « les jeunes sont en nette progression par rapport à la saison dernière, ils arrivent à mettre trois buts quand l’équipe de départ n’en met aucun, mais c’est aussi parce qu’ils jouent plus spontanément, calculent moins alors que l’on veut parfois faire le geste parfait. Et puis, on encaisse deux buts encore une fois sur des petites erreurs de jeunesse, je pense. » Des jeunes qui restent néanmoins « encore loin de ce que j’ai sur la première équipe, selon le coach amiénois. On ne va pas trop les presser. Eux sont pressés mais moi je le canalise un peu. On a un travail à réaliser avec eux. S’ils arrivent à grappiller du temps de jeu, tant mieux, mais sinon, ce n’est pas très grave. Mais ils progressent, c’est intéressant, c’est plaisant à voir, il faut poursuivre dans cette dynamique. »

Dans un match où il ressortait du bon et du perfectible, le technicien amiénois notait toutefois « du mieux, nettement [par rapport au début de la préparation], que ce soit dans les connexions interlignes, dans les relations entre joueurs. J’ai bien aimé qu’il y ait eu beaucoup de jeu combiné en première mi-temps comme en deuxième. On essaie de se baser sur ses principes-là. » « Après il faut switcher rapidement, quand on perd le ballon, il faut qu’on soit plus prompt dans le contre-pressing », ajoutait-il tel un bémol, « à aller empêcher l’équipe adverse de s’organiser techniquement, de prendre de la vitesse ballon au pied ou tout simplement la prise de profondeur. Mais c’est un travail qui reste encore à opérer. »

Enfin questionné sur le rythme mis dans cette rencontre il s’avouait « satisfait. C’était une séance de travail, aujourd’hui. Je leur ai donné 45 minutes chacun, l’objectif a été rempli. On a des séances jeudi matin et vendredi matin, on ne s’arrête pas d’ici la fin de semaine, ça va aller. » Rendez-vous, désormais, samedi, face à Itancourt-Neuville.

LongueauAC Amiens : 2-3 (0-0)

Buts : M. Kwinta (72′), R. Lemaire (76′) pour Longueau ; Motuta (62′), M. Ramla (71′, 82′) pour l’AC Amiens

Longueau : Descamps – Kwinta T – Petit – Dobelle – Roussel – Lemaire Y – Delculse – Bouvet – Finaz – Vanpuywelde – Derville

Remplaçants : Lemaire R – Tassart – Hede – Kwinta M – Guelfat – Konan

AC Amiens, 1ère période : Banaziak – Martinez, Heloïse, Binet, Siradjidini – Matondo, Rosso – R. Kwinta, Boukhelifa, Torvic – Oualit

AC Amiens, 2ème période : Dechert – Vicart, N’Goma, Villier, A. Ramla – Hamdane, Jeno – Motuta, Ettaibi, Camara, M. Ramla




Morgan Chaumier et Aurélien Finet

Crédits photos : Reynald Valleron / Leandre Leber / Kevin Devigne – Gazettesports