FOOTBALL : Trois amiénois en stage avec le Tchad

Tchad Football
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Si ce n’est pas la plus connue des sélections, le Tchad possède bel et bien une équipe nationale et court après une première qualification historique pour la CAN

Mal partie avec deux défaites en autant de match de qualification pour la CAN, la sélection tchadienne ne compte pas abdiquer. Alors que les matchs de qualifications ont été reportés suite à la crise du Covid 19, la sélection effectuait un stage de préparation pour les joueurs évoluant en France, en Belgique et au Luxembourg du 6 au 9 juillet à Tourcoing. Un stage auquel ont pris part trois joueurs issus de la métropole amiénoise. 

Pendant trois jours, le sélectionneur Emmanuel Tregoat a donc réuni un groupe de joueurs au KipstaStadium pour préparer la prochaine rencontre de qualification. Équipementier de la sélection, Kipsta est installé depuis plusieurs années dans la région Lilloise, tout comme Emmabuel Tregoat. Si le Tchad est une petite sélection, sous la houlette de son entraîneur, la sélection essaye de se développer. Preuve lors du stage, ce dernier été accompagné d’adjoint, préparateur physique ou encore analyste vidéo. Si la star du pays Casimir Ninga était absente car elle a repris l’entraînement avec son club d’Angers, les meilleurs joueurs tchadiens de France, Belgique ou encore du Luxembourg étaient présents. Cependant, le contexte actuel n’a pas permis la tenue d’un match amical comme le souhaitait le technicien Français. 

Trois destins bien différents

Trois joueurs, issus du département, étaient donc présents lors de ce stage. Le premier, Samuel Betina est un ancien pensionnaire du centre de formation de l’ASC. Il a évolué en National avec le club picard sous les ordres de Christophe Pelissier avant de rejoindre l’Iris Croix en National 2. Après avoir subi plusieurs graves blessures, il a été sélectionné pour la première fois avec l’équipe national le 26 février dernier pour deux rencontres amicales face au Bénin et à la Guinée. À 25 ans l’attaquant originaire de Péronne, veut revenir à son meilleur niveau et aider la sélection à réaliser son rêve. Il est aujourd’hui à la recherche d’un nouveau club.

Pour le second, la situation est un peu différente. En effet, Marvin Assane vit lui aussi du football et continue de vouloir devenir professionnelle mais sa situation est plus compliqué. Formé en à Camon puis à Saint-Quentin, il a évolué notamment au Paris FC, à Marck, Arras et Calais en CFA et CFA 2 avant de redescendre en R1 à Camon puis Ailly-sur-Somme. Si son club a connu une saison catastrophique avec une descente en R2, il a su rebondir en signant au Racing Club Fléchois en National 3. Alors qu’il a eu l’honneur d’honorer sa première sélection en janvier dernier face au Cameroun avec un place de titulaire, il s’est malheureusement gravement blessé. Victime d’une double fracture tibia péroné, il n’a pu reporter le maillot de la sélection jusque-là. Présent lors du stage, il prétend à une place lors du prochain match face au Mali le 31 août.

Pour le troisième l’histoire est radicalement différente. En effet Daoud Bourma, 27 ans est joueur amateur aux Portugais d’Amiens. Après un premier tour de détection au Camp des Loges  à Paris, il a eu l’opportunité d’intégrer le stage de trois jours avec la sélection. Une occasion pour lui de côtoyer des joueurs professionnels mais aussi de toucher aux rêves de représenter son pays. Une chance pour lui qui sait qu’intégrer l’équipe national sera extrêmement difficile. Un stage qui lui a permis de goûter au monde professionnel pendant 3 jours avec 3 entraînements par jour et une vie de groupe dont il n’a pas l’habitude. Une expérience qu’il qualifie d’enrichissante. Il a donc « croqué à pleines dents », l’opportunité qui lui a été offerte sans avoir de complexe d’infériorité par rapport aux autres joueurs présents. 

Les trois joueurs sont désormais en attente d’une éventuelle sélection pour le prochain match fin août face au Mali



Aurélien Finet

Crédit photo DR