BOXE : Brahim Asloum s’en prend à la Fédération française de boxe

403px Brahimasloum2011
Ⓒ Gazette Sports

Le sport de haut niveau reprend peu à peu ses droits mais il est évident que les sportifs ne peuvent pas faire n’importe quoi. Le coronavirus n’a pas encore totalement disparu et pour être franc, il fait toujours peur. Dans ces conditions, les sports de combat seront les derniers autorisés à reprendre la compétition.

La boxe fait évidemment partie des disciplines ayant repris en dernier mais aujourd’hui, cette reprise de la compétition ne concerne que les sportifs professionnels ou de haut niveau. Soit environ 550 boxeurs qui peuvent renouer avec les combats.

Peu à peu, des réunions sont organisées dans le monde (parfois à huis clos) et pour ce qui concerne la France,  nous devrions revoir de la boxe professionnelle fin juillet-début août et ce grâce à l’ancien champion olympique Brahim Asloum qui a la chance, il est vrai, d’avoir à ses côtés une chaîne de télévision.
Brahim Asloum pense bien sûr à ses boxeurs vedettes dont fait partie le Picard de Pont Sainte Maxence Yvan Mendy mais il souhaite aussi promouvoir des combats de jeunes pros qui pourraient ainsi renouer avec la compétition et rester dans le coup physiquement.

Brahim Asloum pas tendre avec la FFB

Alors, interrogé par le journal l’Equipe, Brahim Asloum ne ménage pas le président André Martin et s’en prend directement à la FFB : « Notre Fédération ne faisant rien, il faut agir.  J’ai envie d’aider notre sport. A cause du confinement, du manque de combats, tous les pros sont en très mauvaise posture. Ils sont dans la merde. Il est honteux que notre sport n’essaie pas de proposer quelque chose. »

Il est vrai aussi que la FFB se trouve à la croisée des chemins avec un président qui laissera sa place lors des prochaines élections et qui est peut-être moins concerne et  un futur président qui est toujours en position d’attente. La boxe traverse une période difficile mais elle n’est pas la seule. En effet, c’est le sport au plus haut niveau qui est semble-il touché. Dans cette période du confinement, deux mondes l’ont été, sans qu’en haut lieu, on s’y intéresse vraiment. Il s’agit de la culture et du sport.

Le sport où justement on se demande ces derniers jours quel sera l’avenir de l’actuelle Ministre Roxana Maracineanu. C’est une première dans l’histoire du sport. Un sportif a en effet annoncé qu’il était candidat à la succession de l’ancienne championne du monde de natation. Il s’agit de Pascal Gentil, médaillé de bronze aux JO 2000-2004 en taekwondo. Il a regretté le manque de considération dont était l’objet en ce moment le sport. C’est une pierre dans le jardin de Roxana Maracineanu. Ce n’est sûrement pas le reproche qu’on pourrait faire à Dominique Nato, actuel vice-président de la FFB, ancien DTN et qui attend sagement l’assemblée générale de la FFB. S’il devient président, Dominique Nato aura agi dans la loyauté ce qui n’est pas, à notre sens, le fait de Pascal Gentil.



Lionel Herbet 

Crédit photo DR

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.