RÉTRO – L’Amiens Université Club : une histoire, au début, d’étudiants

Img 0823
Ⓒ Gazette Sports

Nous sommes en pleine période d’anniversaires. Malheureux comme celui de 1960 qui a vu la France se montrer d’une extrême faiblesse aux Jeux Olympiques de Rome au point de faire sortir de ses gonds le Général De Gaulle. 1960 est aussi l’année de la naissance d’un des clubs les plus prestigieux de la région et un des premiers en France pour ce qui concerne l’athlétisme : l’Amiens Université Club.

Du reste, Gazette des Sports évoque actuellement les performances de ses athlètes. L’Amiens UC a dû quelque peu évoluer depuis sa naissance en pleine période de la guerre d’Algérie. À Amiens, ce club a été surtout l’œuvre d’étudiants ou professeurs d’éducation physique.
Personne ne se prenait vraiment au sérieux comme par exemple Guy Maréchal, prof de sciences nat’ et qui devait apprendre qu’il avait été élu président alors qu’il donnait un cours. Guy Marechal n’a pas été oublié puisqu’un gymnase porte son nom à Amiens.

Lorsqu’il fête ses 25 ans d’existence, à Dury, l’AUC se targue de posséder près de 500 membres. Il est vrai que quelques disciplines sont venues se greffer autour de l’athlétisme comme le handball, le volley ball, le football  et le tennis de table. Le président de cette époque est Bernard Delemotte. Nous étions présents à cet anniversaire et avions titré l’article: « L’Amiens UC 25 ans et tout l’avenir devant lui« .

A l’époque, l’avenir était surtout représenté par un certain Bruno Dilly qui est aujourd’hui le président d’un club qui a évidemment évolué au niveau de sa mentalité, Philippe Barbier, Jean Michel Baudelet, Joël Cabochette, Jean Paul Lefebvre, etc.

Aux origines… en 1925

Lors de cette soirée exceptionnelle, un hommage a été  rendu à quelques anciens décédés comme René Choquet à qui sera consacré durant quelques années un Mémorial Choquet, Jean Pierre Lescot, Guy Maréchal bien sûr. Lors de ce 25e anniversaire, on devait apprendre que l’AUC avait été créé de fait en 1925 par le Docteur de Butler, très connu à Amiens puisqu’une clinique a longtemps porté son nom. Mais l’activité du club avait été très discrète durant 35 ans.

Lors de cette assemblée générale de 1985, le regretté Jean Paul Bourdon s’était plaint auprès des élus, des installations du stade Urbain Wallet. Il craignait en effet que le football s’implante au détriment de l’athlétisme ce qui fut le cas durant quelques années. Heureusement, le vœu de Jean Paul Bourdon fut finalement exaucé : le stade Urbain Wallet  est depuis réservé exclusivement à l’athlétisme. Et c’est une bonne chose.

1985 fut en tout cas une grande année pour l’AUC qui devait accueillir lors d’un meeting la championne olympique Nawel El Moutawakil qui demeure à ce jour, la seule athlète médaille d’or aux J.O. à avoir foulé la piste d’Urbain Wallet.

Au fait, savez- vous qui a été le premier international licencié à l’AUC ?
Il s’agissait d’un sprinter : Philippe Mariage en 1962. Le premier d’une longue liste. Notre photo : un cross dans les années 60 à Amiens aux abords de la piscine Vallerey (pas encore construite) et on reconnait en tête Christian Bourguignon qui a été une figure marquante du club et de l’athlétisme durant plus d’un quart de siècle.



Lionel Herbet

Crédit photo DR

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.