VOLLEY (F) : La « satisfaction » pour le président du LAMVB, Pierre Cailleux

Volleyball Lamvb Feminines Antoine Samara Gazettesports (4)
Ⓒ Gazette Sports

Pressentie pour rejoindre la Nationale 2 féminine, le Président du LAMVB, Pierre Cailleux, dresse d’ores et déjà un bilan très satisfaisant…

Toujours sur le « qui-vive » et dans l’attente de détenir le précieux sésame, synonyme d’accession en Nationale 2 féminine, le président du Longueau Amiens Métropole VB, Pierre Cailleux, ne dissimule pour autant son optimisme. Son enthousiasme aussi en jetant un œil sur une saison qui s’est (pourtant) achevée prématurément.

« Quelque soit son dénouement, l’exercice que nous venons de vivre se doit d’être considéré comme très satisfaisant. Je me permets de vous rappeler que l’an passé nos filles ont longtemps frisé la correctionnelle… Depuis septembre, elles font la course en tête et n’ont trébuché, seulement, qu’à trois reprises » mentionne l’intéressé. Avant de poursuivre : « Cette accession constituerait la cerise sur le gâteau si j’ose dire ! »

Quelque soit son dénouement, l’exercice que nous venons de vivre se doit d’être considéré comme très satisfaisant

Encore et toujours sur la pointe des pieds, le président de cette (nouvelle) structure amiénoise demeure donc pragmatique. « En donnant vie au LAMVB voici maintenant quatre saisons, nous avons également pris soin de définir nos ambitions. Dont la principale est de trouver sa place au sein de l’Elite. » Une projection vers l’avenir que l’association appréhende néanmoins avec retenue. « Le plus tôt possible ne saurait nous déplaire. Mais chaque chose en son temps. Nous espérions évoluer en N2 sous trois ans. Il semblerait que nous apparaissions sensiblement en avance sur ce tableau de marche » commente Pierre Cailleux. Avec un petit sourire un tantinet espiègle qui en dit long sur les prétentions locales cependant.

Volleyball Lamvb Vs Rainneville Kevin Devigne Gazettesports 2

« Le club se structure doucement mais sûrement. Il repose également sur un esprit de formation. Les jeunes pouces d’aujourd’hui, seront, je l’espère, les fers de lance du LAMVB dans quelque temps » exprime-t-il encore. Murmurant ainsi une volonté (unanime) à tirer les enseignements du passé.

« Dans la mesure du possible, nous allons privilégier l’aspect de proximité. Comprenez que nous allons veiller à nous appuyer sur des personnalités ayant la fibre locale » admet celui qui entend ainsi éviter toute dérive budgétaire. « Notre trésorerie est saine. Notre richesse, elle se caractérise également par cet élan de générosité dévoilé par nos bénévoles. Ils sont, à mon sens, l’avenir du LAMVB. Cependant, il serait désinvolte d’oser faire, d’ores et déjà, des plans sur la comète. »

Le club se structure doucement mais sûrement. Il repose également sur un esprit de formation.

En quelques mots, Pierre Cailleux paraît aussi vouloir bien mettre les « points sur les I » Rappelant qu’il s’agit de décliner chaque chose en son temps : « Prenons soin de célébrer comme il se doit cette accession dès qu’elle sera entérinée. Viendra ensuite le moment de la préparer puis d’y faire face. »

Procéder par étape tout en veillant à ne (surtout) pas en brûler, s’affirme tel le maître mot d’une structure bien organisée. Déterminée aussi à aller de l’avant. « Le propre d’un sportif n’est-il pas de repousser ses limites ? Inspirons nous de cette philosophie » lance Pierre Cailleux. Convaincu que le LAMVB doit profiter de cette vague d’euphorie pour espérer continuer à couler des jours heureux.

Coupe de France M20F

87580186 2755222014567306 7483379518506270720 N

« Nous étions ravis d’accueillir les phases finales destinées à cette catégorie d’âge. Ce n’est, je le souhaite, que partie remise… » Habilement, Pierre Cailleux placerait-il déjà ces jalons ? « Nous avions réussi à fédérer autour de ce projet, de cette manifestation. Quoi de plus légitime cependant lorsque l’on connaît la spontanéité de nos forces vives ! Relever ce challenge suscitait une motivation supplémentaire, nullement désagréable d’ailleurs » souligne-t-il. Admettant, du bout des lèvres, que l’association envisagerait présenter sa candidature.

« Pour l’heure, là n’est pas la question. La préoccupation de tous est de faire face à cette pandémie ! » clame-t-il haut et fort. Une attitude qui pourrait être toutefois la sienne, dans un souci de faire entendre sa voix.



Fabrice Biniek

Crédit photos : Gazettesports (Archives)