LES GOTHIQUES – Mario Richer « Aujourd’hui je pense à la protection de mes joueurs »

Hockey Sur Glace Gothiques Vs Mulhouse Match5 Kévin Devigne Gazettesports 51
Ⓒ Gazette Sports

Après une rencontre qui a vu son équipe s’incliner 4-3 face à Mulhouse, permettant ainsi aux Scorpions d’égaliser dans la série, c’est un Mario Richer quelque peu désabusé par la situation qui s’est présenté face à la presse.

Dans un premier temps, le coach amiénois est d’abord revenu sur une rencontre qui a vu son équipe encaisser 3 buts coup sur coup dans le deuxième acte : « On a voulu beaucoup attaquer mais on s’est fait prendre. On a essayé de créer mais ça n’a pas payé. Parfois c’est l’inverse : tu prends le rebond et c’est dedans et ça fait 2-1 pour toi, mais là ça a fait 2-1 puis 3-1 pour eux. » Un match où Quentin Papillon s’est de nouveau illustré (37 tirs à 25 pour Amiens) : « Il y a eu pas loin de 40 lancers contre lui et encore une fois il a bien fait. »

Mulhouse est donc revenu à égalité dans cette série (3-3), et ce quart va donc se jouer au match 7, comme Mario Richer l’avait prédit : « J’ai toujours dit que ce serait en 6-7 matchs, c’est normal, ce sont deux équipes qui ont fini près au classement, deux équipes semblables, tous les matchs se finissent par un but d’écart ou presque. »

Une situation incrompréhensible

Mais au-delà du match, Mario Richer s’est longtemps attardé sur la situation sanitaire qui entourait cette rencontre, laissant apparaître une grande incompréhension : « Je n’ai jamais vu ça. Là, en Europe tout le monde est arrêté, j’espère que madame la Ministre est au courant que s’il y en a un qui a le virus, ça va être elle la responsable. J’ai lu le communiqué de la ligue il disait : « Protection de la santé des joueurs. Egalité entre les joueurs pour la protection. » »

S’ils veulent donner la victoire à Mulhouse, je le répète qu’il la donne, qui gagne ou qui perd ça ne va rien changer à nos vies

La preuve, le compétiteur en lui reléguait le résultat de ce match au second plan : « Le score ne changera pas ma vie, que ce soit victoire ou défaite. […] Aujourd’hui je pense à la protection de mes joueurs et aux joueurs de Mulhouse. » Il insistait même peu après : « S’ils veulent donner la victoire à Mulhouse, je le répète qu’ils la donnent, qui gagne ou qui perd ça ne va rien changer à nos vies, mais c’est au niveau de la santé de mes joueurs, ça je trouve que ce n’est pas bien. » Pour appuyer son raisonnement, l’entraîneur samarien exposait des faits : « En Italie ils ont arrêté, en Allemagne ils ont arrêté, au Danemark aussi, et nous en France on est arrêtés jusqu’au 15… Mais pour satisfaire des gens, on joue ce soir et on joue demain. »

Quoi qu’il en soit, et malgré la situation sanitaire, les Gothiques devront bel et bien disputer un match 7 face à Mulhouse, ce mercredi 11 mars à 20h, à l’Aren’Ice de Cergy Pontoise. Une rencontre décisive pour le vainqueur, qui se qualifiera pour les demi-finales… si elles ont lieu.

Mulhouse – Amiens : 4-3 [(0-0)(4-1)(0-2)]

Buts pour Mulhouse : Munoz assist Sevcenko, Esipov 25’42; Loizeau assist Downey 32’42; Downey assist Wilson 33’56; Rousseau assist Raux, Munoz 35’54;

Buts pour Amiens : Romand assist Coulaud 29’52; Giroux en sup assist Halley, Bélisle 46’38; Halley assist Prissaint 57’45



Quentin Ducrocq

Crédit photo Leandre Leber Gazettesports.fr