AMIENS SC – Isaac Mbenza : « Les joueurs ne baissent pas les bras »

87559315 2605477143005149 8945640845697089536 N
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Récent arrivant dans un groupe amiénois en difficulté sportivement, Isaac Mbenza a évoqué sa perception du groupe à son arrivée et l’état d’esprit à avoir pour aller chercher le maintien.

« Avant d’espérer jouer, j’espère que l’équipe va gagner, c’est le plus important. Mon état d’esprit est de vouloir gagner, de vouloir aider mon équipe. Mon intégration a été très bonne malgré la situation du club, Mes coéquipiers ont su bien m’accueillir. Même si ce n’est pas facile car le club est en alerte par rapport au classement. »

« Le groupe était la pour moi, gentiment, mais j’ai senti qu’ils étaient en état de crise. Je suis frais, je n’ai pas ressenti tout ce que mes équipiers ont pu ressentir. C’est une équipe qui est touchée et qui sait qu’elle peut faire mieux. On fera le maximum. »

« Je peux apporter ma vivacité, ma technique, ma vitesse, mon état d’esprit de gagneur. J’ai toujours envie de gagner, je suis un compétiteur. Le coach et le staff ont su trouver les mots pour me dire d’être patient, parce que, quand j’arrive, j’ai tout de suite envie de jouer. Ils ont mis un plan en place pour ne pas aller trop vite car cela aurait pu tuer ma saison de reprendre trop vite et de me reblesser. Je suis à 100%, je suis bien. »

« C’est la tête qui fera pratiquement tout plus que le physique »

« La pression est là, il n’y a presque plus le temps et les matches sont comptés. Les joueurs ne baissent pas les bras, ils sont toujours d’attaque. Au regard des derniers matchs, il manque très peu de choses pour prendre les points. Maintenant, ils ne sont pas là, à nous de trouver les choses qui restent à ajuster pour remporter les matchs. C’est la tête qui fera pratiquement tout plus que le physique. Je pense que toute l’équipe n’a pas envie de vivre une descente. »

« Je connais quelques joueurs de Metz et j’ai été formé avec l’un d’eux à Valenciennes, Opa Nguette, qui est un très bon joueur. »

« Par rapport au groupe on ne parle pas trop du coronavirus, il y a des consignes mais pas de psychose ! »

« Tous les matchs, il faut les gagner, si les joueurs ont la pression c’est normal. On va encore l’avoir contre Metz. A nous de nous relâcher pour prendre les points. Dire que le groupe est rassuré, c’est un grand mot, mais il est un peu plus confiant. »

Propos recueillis par Léandre Leber

Crédit photo : Quentin Ducrocq – Gazettesports